SIP Trunk : la re­lève du ré­seau RTC

Journal des Télécoms - - TRIIBUNES TÉLÉPHONIE - Par Mi­chel Tran­chant, membre du co­mi­té de di­rec­tion de Re­sa­dia

Dans le cadre de la mo­der­ni­sa­tion des ré­seaux té­lé­pho­niques, Orange a an­non­cé il y a un an la fin du RTC (Ré­seau Té­lé­pho­nique Com­mu­té). En deux phases, le ca­len­drier pré­voit d’abord un ar­rêt de la pro­duc­tion des nou­veaux ac­cès RTC, puis un ar­rêt tech­nique des ac­cès RTC exis­tants. Les connexions SIP Trunk sont, quant à elles, prêtes à prendre le re­lais.

L’AR­RÊT DE LA PRO­DUC­TION DE LIGNES AnA­LO­GiQuES : PRE­MiER PAS VERS LE SiP TRunK

Le compte à re­bours a été lan­cé : les pre­mières lignes ana­lo­giques et nu­mé­riques du Ré­seau Té­lé­pho­nique Com­mu­té vont être pro­gres­si­ve­ment rem­pla­cées. La tech­no­lo­gie sup­por­tée par les com­mu­ta­teurs té­lé­pho­niques vieillis­sants est de­ve­nue ob­so­lète, no­tam­ment en rai­son de pièces dé­ta­chées qui ne sont plus com­mer­cia­li­sées. Con­crè­te­ment, les ac­cès T0 et T2, mis à la dis­po­si­tion des en­tre­prises par les opé­ra­teurs té­lé­pho­niques, de­vront être rem­pla­cés. L’ar­rêt de la com­mer­cia­li­sa­tion dès la fin 2018 amène ces lignes à dis­pa­raître pro­gres­si­ve­ment, jus­qu’à leur ex­tinc­tion com­plète à par­tir de 2020. Une échéance qui peut pa­raître loin­taine, mais cer­tains opé­ra­teurs com­mencent d’ores et dé­jà à an­non­cer l’ar­rêt de la com­mer­cia­li­sa­tion des ac­cès T0 et T2. Ce­la se tra­dui­ra par l’im­pos­si­bi­li­té, pour les en­tre­prises, de sous­crire à de nou­veaux liens RTC dès cette an­née et, à terme, par l’obli­ga­tion de se di­ri­ger vers une autre so­lu­tion afin de conser­ver leurs lignes té­lé­pho­niques. Par­mi les al­ter­na­tives, la fin du ré­seau RTC ouvre la voie à la dé­mo­cra­ti­sa­tion du SIP Trun­king : une nou­velle tech­no­lo­gie pour de nou­veaux usages.

UNE NOU­VELLE TECH­NO­LO­GIE PLUS ADAP­TÉE

La con­nexion SIP Trunk est en­core une jeune tech­no­lo­gie. Sur le mar­ché de­puis plu­sieurs an­nées, elle in­ter­vient néan­moins à un mo­ment clé de l’éco­no­mie des ré­seaux. L’ob­so­les­cence des RTC va lui per­mettre de s’an­crer sur le mar­ché des té­lé­com­mu­ni­ca­tions grâce aux tech­no­lo­gies évo­luées sur les­quelles elle re­pose. Il y a, au­jourd’hui, une mul­ti­tude de liens T0 et T2, et une vé­ri­table conver­gence qui ar­rive au tra­vers d’ap­pli­ca­tions que dé­ve­loppent les construc­teurs. La so­lu­tion Trunk SIP est prête à as­su­rer la re­lève, plus pé­renne, plus éco­no­mique et plus adap­tée à l’ère du tout nu­mé­rique. La fin du ré­seau RTC in­ter­vient à l’heure où ap­pa­raissent les com­mu­ni­ca­tions uni­fiées et la té­lé­pho­nie hé­ber­gée, des so­lu­tions fa­vo­ri­sées par la con­nexion Trunk. Les construc­teurs met­tant en place de nou­velles so­lu­tions, les usages changent pour cor­res­pondre da­van­tage aux at­tentes des uti­li­sa­teurs et à la mo­di­fi­ca­tion de leurs com­por­te­ments, comme la fa­çon de tra­vailler en groupe ou à dis­tance par exemple. Avec la mon­tée en puis­sance du SIP Trunk, l’ave­nir se des­sine sous le signe de la té­lé­pho­nie hé­ber­gée vir­tua­li­sée.

LES CA­NAUX « À LA DE­MANDE »

La so­lu­tion SIP Trunk est dé­jà pro­po­sée par plu­sieurs ac­teurs du sec­teur, aus­si bien par les opé­ra­teurs his­to­riques que par des ac­teurs al­ter­na­tifs. Cette plu­ra­li­té lui per­met d’of­frir des ta­rifs com­pé­ti­tifs et de s’af­fran­chir des mo­no­poles his­to­riques. Deux bons points sup­plé­men­taires pour une tech­no­lo­gie qui s’em­ploie à fa­ci­li­ter les té­lé­com­mu­ni­ca­tions en les ins­cri­vant dans le siècle di­gi­tal. Fi­ni les pro­blèmes lo­gis­tiques lors­qu’une en­tre­prise dé­mé­nage, tout en sou­hai­tant conser­ver l’en­semble de ses nu­mé­ros de té­lé­phone, fi­ni les contrats ri­gides, les dé­lais et contraintes im­po­sées par le T0 et le T2. En se dé­mo­cra­ti­sant, le SIP Trunk as­sure à la fois la mu­ta­tion des nu­mé­ros et la cons­truc­tion de contrats flexibles. Ain­si, il est dé­sor­mais pos­sible d’ajuster très sim­ple­ment le nombre de ca­naux si­mul­ta­nés, à l’uni­té si né­ces­saire. Une sou­plesse qui per­met la ra­tio­na­li­sa­tion des ac­cès ain­si que des éco­no­mies sub­si­diaires aux en­tre­prises.

C’est une ré­vo­lu­tion qui s’ins­crit dans une nou­velle ère où l’éco­no­mie s’af­fran­chit des mo­dèles dé­pas­sés pour se ré­in­ven­ter à l’uni­té.

DU RTC AU SIP TRUNK

La clé de voûte de la mu­ta­tion vers le SIP Trunk est la né­ces­si­té de s’adres­ser à une so­cié­té qui as­sure à la fois la pla­te­forme té­lé­pho­nique et la par­tie opé­ra­teur. À la fois opé­ra­teur et intégrateur, elle de­vient l’in­ter­lo­cu­teur unique pour le client en maî­tri­sant en amont la mise en place des pro­cé­dures, la va­li­da­tion de l’en­semble de la mi­gra­tion et en s’as­su­rant que tous les uti­li­sa­teurs sont bien joi­gnables une fois la mi­gra­tion ter­mi­née. Elle peut en­suite cor­ri­ger le nombre de ca­naux si né­ces­saire.

« L’ob­so­les­cence des RTC va per­mettre à la tech­no­lo­gie SIP Trunk de s’an­crer sur le mar­ché des té­lé­com­mu­ni­ca­tions grâce aux tech­no­lo­gies évo­luées sur les­quelles elle re­pose ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.