Tou­jours à la pointe de la tech­no­lo­gie

Le géant Sam­sung re­vient avec le Ga­laxy S8, un nou­veau smart­phone très haut de gamme, aux bor­dures tou­jours plus in­cur­vées, et à l’ap­pa­reil pho­to tou­jours plus per­for­mant.

Journal des Télécoms - - NOMINATIONS - ÉMILE MARZOLF

Après la ca­tas­trophe in­dus­trielle du Ga­laxy Note 7 et une four­née de spots pu­bli­ci­taires van­tant son sa­voir-faire tech­nique, le sud-co­réen Sam­sung joue gros avec la sor­tie de son nou­veau porte-éten­dard, le Sam­sung Ga­laxy S8 et sa ver­sion élar­gie, le S8+.

Le Ga­laxy S8+, c’est avant tout un ga­let épu­ré, sans as­pé­ri­té au­cune. Il est mu­ni d’un écran géant, avec une ré­so­lu­tion maxi­male, qui s’étale jusque sur les bor­dures pour une for­mi­dable sen­sa­tion d’im­mer­sion. L’af­fi­chage oc­cupe la qua­si-to­ta­li­té de la sur­face (84%), si bien que les contours du té­lé­phone semblent s’ef­fa­cer dans la main, lais­sant toute la place au monde vir­tuel au­quel il donne ac­cès. Cette im­pres­sion peut s’es­tom­per au con­tact. Car pas­sé ce pre­mier coup d’oeil flat­teur, le S8+ peine à gom­mer cer­tains dé­fauts er­go­no­miques. Il tient as­sez mal en main et ne per­met pas de na­vi­guer avec son pouce d’un bout à l’autre de l’écran tant ce­lui-ci est al­lon­gé. Au dos du mo­bile, il n’est pas plus ai­sé d’at­teindre le lec­teur d’em­preinte ni même le bou­ton de dé­ver­rouillage la­té­ral, rem­pla­cé par un dé­tec­teur d’iris fron­tal. Bien que toutes les ap­pli­ca­tions n’ex­ploitent pas toute la lon­gueur de l’écran - sur Youtube, vos vi­déos en 16/9e sont or­nées de barres noires pour com­bler le vide lais­sé sur les cô­tés -, la taille et la qua­li­té d’image de l’écran pro­posent une ex­pé­rience vi­suelle in­éga­lée.

Le smart­phone réa­lise plu­sieurs prouesses tech­niques. À com­men­cer par la prise de vue. En mode au­to­ma­tique comme ma­nuel, les pho­tos et les vi­déos sont d’une ex­trême pré­ci­sion. Le S8+ em­barque éga­le­ment plu­sieurs modes comme le ti­me­lapse, la pho­to à 360° fa­çon réa­li­té vir­tuelle, ou bien le ra­len­ti. Tous se font avec une grande sim­pli­ci­té et une qua­li­té d’image épous­tou­flante. Le mo­bile est en outre do­té d’un mode « per­for­mances éle­vées » pour aug­men­ter la lu­mi­no­si­té et la ré­so­lu­tion de l’écran. Pra­tique pour les jeux vi­déo et l’uti­li­sa­tion dans un en­vi­ron­ne­ment lu­mi­neux. Le S8 tire éga­le­ment son épingle du jeu au ni­veau de l’au­to­no­mie. Mal­gré son grand écran et ses hautes per­for­mances, il af­fiche une du­rée de vie d’en­vi­ron deux jours.

Pour fi­nir, la par­tie lo­gi­cielle de Sam­sung confère au S8+ sa qua­li­té de cou­teau-suisse, sé­cu­ri­sé qui plus est. Il in­tègre des ap­pli­ca­tions de sto­ckage cloud, de san­té, de tra­çage du mo­bile et de sé­cu­ri­sa­tion in­di­vi­dua­li­sée des fi­chiers. Re­mise à jour, la pla­te­forme de sé­cu­ri­té Knox per­met de bas­cu­ler vers un en­vi­ron­ne­ment dis­tinct et cryp­té, éri­geant un mur entre les don­nées per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles de l’uti­li­sa­teur. L’ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle du té­lé­phone bé­né­fi­cie lar­ge­ment d’une autre in­no­va­tion : la sta­tion Desk­top Ex­pe­rience (DeX). Pour 149€ pièce, le DeX re­lie le mo­bile à un écran HDMI pour of­frir une vé­ri­table ex­pé­rience d’or­di­na­teur de bu­reau. Il suf­fit d’ins­tal­ler le té­lé­phone sur la base DeX, d’y bran­cher un cla­vier et une sou­ris et le tour est joué. En quelques se­condes, l’in­ter­face du té­lé­phone bas­cule sur le mo­ni­teur. On y re­trouve tous les élé­ments de son en­vi­ron­ne­ment mo­bile, re­mo­de­lés pour un or­di­na­teur de bu­reau, et ce sans au­cun temps d’adap­ta­tion, ni pour la ma­chine, ni pour l’uti­li­sa­teur. Prix : 909 €

Sam­sung conti­nue de re­pous­ser les li­mites de ses écrans in­fi­ni­ty. Ce­lui du S8+ s’étend sur 6,2 pouces et oc­cupe presque toute la par­tie avant du té­lé­phone.

Le lec­teur d’em­preinte di­gi­tale, en par­tie rem­pla­cé par le dé­tec­teur d’iris à l’avant, a été re­lé­gué à l’ar­rière du té­lé­phone. Ce­la rend le dé­ver­rouillage un peu plus ar­du.

À l’aide de la sta­tion DeX, le S8 de­vient un vé­ri­table or­di­na­teur por­table, dont on peut ti­rer le meilleur avec un écran d’or­di­na­teur, une sou­ris et un cla­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.