Pae­rish

Keyboards Recording - - MUSIC BUSINESS -

On s’ap­pelle Pae­rish, on vient tous d’ho­ri­zons dif­fé­rents en France mais on s’est ren­con­trés dans une école de ci­né­ma pa­ri­sienne. On était tous fans des Sma­shing Pump­kins, des Pixies et de Blink-182, et ça nous a vite réunis ! On s’est mis à écou­ter énor­mé­ment de groupes écos­sais aus­si, ça nous a ame­nés à jouer là-bas, puis fi­na­le­ment à y en­re­gis­trer notre pre­mier al­bum Se­mi Fi­na­lists, dans la char­mante ville de Glas­gow. Dès l’upload d’« Un­done », notre pre­mier single, on s’est ren­du compte via Tu­neCore que plus du double de nos écoutes pro­ve­naient des États-Unis, et qu’on com­men­çait à avoir une pe­tite « fan base » là-bas. Ça a vrai­ment été la plus belle des sur­prises, parce qu’on a gran­di en écou­tant des groupes amé­ri­cains, donc c’est un peu la preuve que l’on ne s’était pas trop trom­pé dans l’écri­ture de nos chan­sons ! Spo­ti­fy nous a re­pé­rés et pla­cés dans plus de trente play­lists mon­diales, ce qui nous a per­mis de cu­mu­ler plus de 5 mil­lions d’écoutes avec seule­ment trois titres. Pe­tit à pe­tit, on s’est mis à re­ce­voir beau­coup de mes­sages de gens qui écou­taient nos titres à dif­fé­rents en­droits de la pla­nète, et sans Tu­neCore ça au­rait été dif­fi­cile de vi­ser au-de­là de la France. De­puis, une agence de ma­na­ge­ment amé­ri­caine nous a dé­cou­verts via Spo­ti­fy et s’oc­cupe dé­sor­mais de nous, ce qui ne se­rait ja­mais ar­ri­vé sans Tu­neCore. Fraî­che­ment ren­trés d’une tour­née eu­ro­péenne avec les Sil­ver­sun Pi­ckups, notre al­bum vient tout juste de sor­tir et on com­mence dé­jà à avoir d’ex­cel­lents re­tours, no­tam­ment via les plates-formes de strea­ming. On es­père vrai­ment conti­nuer sur ce type de sys­tème dans le fu­tur !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.