KR:

Keyboards Recording - - ARTISTES RENCONTRE -

Il y a six ans, vous avez joué en­semble pour la pre­mière fois. Pou­vez-vous re­ve­nir sur les cir­cons­tances de cette pre­mière ren­contre mu­si­cale ? Va­nes­sa Wa­gner : C’était au work­shop du la­bel InFi­né à la car­rière de Nor­man­doux. L’idée était de faire tra­vailler des ar­tistes ve­nus d’ho­ri­zons dif­fé­rents. Je don­nais un concert clas­sique en pre­mière par­tie de soi­rée, Fer­nan­do de­vait don­ner une per­for­mance so­lo élec­tro­nique. On s’est dit que ce se­rait mar­rant d’avoir une liai­son entre les deux concerts. J’ai pro­po­sé à Fer­nan­do de jouer la « Gnos­sienne n°3 » de Sa­tie. On a fait ça sans ré­pé­ti­tion, Fer­nan­do a lan­cé en temps réel des dis­tor­sions, des échos, des sons un peu dif­fé­rents. Ça a été as­sez ma­gique. Cette pre­mière ex­pé­rience nous a don­né l’im­pul­sion, l’en­vie d’ima­gi­ner quelque chose. Comment s’est dé­rou­lée la suite ? V.W. : J’ai eu la chance d’être in­vi­tée par l’Ar­se­nal de Metz pour une an­née de ré­si­dence. Une de mes idées a été d’in­vi­ter Fer­nan­do à jouer avec moi. Nous avons eu quatre jours pour ré­pé­ter en­semble. Nous avons eu du temps pour ex­pé­ri­men­ter et c’est à Metz que nous avons don­né notre pre­mier concert com­mun fin 2012. On jouait dé­jà des pièces de Phi­lip Glass, Mor­ton

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.