Ma­rantz PMD201, 221… chant du cygne de la cas­sette

Keyboards Recording - - VINTAGE ILS ONT FAIT L’HISTOIRE -

Raout d’hon­neur de la cas­sette, la série PMD de Ma­rantz rem­porte un grand suc­cès, dans tous les mi­lieux, à la fin des an­nées 90. Ses atouts : les ma­chines sont très abor­dables, comme leur sup­port, lé­gères et d’une grande qua­li­té de construc­tion. Inu­sables et très stables en fonc­tion­ne­ment, on les re­trouve entre les mains des ama­teurs comme des pros.

prise de son re­por­tage, mais aus­si comme bloc-notes so­nore, par les ama­teurs comme par les pros, en par­ti­cu­lier en se­cré­ta­riat et en ma­quet­tage mu­si­cal.

Made in Ja­pan

Les PMD se pré­sentent sous la forme dé­sor­mais clas­sique d’un ma­gné­to­cas­sette por­table : char­ge­ment de la cas­sette par le des­sus, com­mandes de trans­port (play, re­cord, rem­bo­bi­nage…) à main gauche, prise casque à gauche, sur la face avant, po­ten­tio­mètre de ni­veau, to­na­li­té et pitch. À droite, sur la face avant : le jo­li et rond vu­mètre, puis la com­mu­ta­tion de vi­tesse (low ou standard), le rec mode (ma­nual, li­mi­ter, ALC pour Au­to­ma­tic Le­vel Con­trol), l’in­di­ca­teur led de bat­te­rie faible et le po­ten­tio­mètre de ni­veau d’en­re­gis­tre­ment.

Le PMD201 (Pro Ma­rantz Deck ?) est do­té de deux têtes, l’une de lec­ture/en­re­gis­tre­ment et l’autre d’ef­fa­ce­ment, et pro­pose des po­si­tions de type de bande très in­té­res­santes, en par­ti­cu­lier les CrO2 (chrome) et Me­tal, avec pour cette der­nière une bande pas­sante re­la­ti­ve­ment éten­due : de 40 Hz à 14 kHz. Avec à peine plus d’1 kg en bout de sangle ! Le ma­gné­to pro­pose un très es­thé­tique vu­mètre, une at­té­nua­tion à trois po­si­tions sur l’en­trée mi­cro, et un li­mi­teur (com­mu­table), même si l’on peut com­man­der ma­nuel­le­ment le ni­veau d’en­trée. On peut en­re­gis­trer à vi­tesse nor­male mais aus­si à mi-vi­tesse, ce qui double la lon­gueur de la cas­sette (maxi­mum 120 mn). En­fin, un mi­cro (à conden­sa­teur) et un haut-par­leur sont in­cor­po­rés. Le PMD221 voit ar­ri­ver une troi­sième tête, sa ré­ponse en fré­quences étant élar­gie, jus­qu’à 15 kHz, et pro­pose dé­sor­mais une XLR en fa­çade, qui vient dou­bler le mi­ni­jack. À droite, sur la face avant, du fait de la pré­sence de la prise mi­cro XLR, les choses sont un peu ré­or­ga­ni­sées. On dis­pose d’une led d’in­di­ca­tion de peak, ain­si que d’un com­mu­ta­teur de mo­ni­tor, qui per­met de pas­ser de source à bande, fonc­tion bien pra­tique et même in­dis­pen­sable en re­por­tage, où il faut vite se rendre compte de ce que l’on a en­re­gis­tré, en le com­pa­rant avec le si­gnal en­trant.

À terme, la DAT (Di­gi­tal Au­dio Tape) va ar­ri­ver pour ten­ter de rem­pla­cer la cas­sette, ce qu’elle ne fe­ra ja­mais vrai­ment, même dans le do­maine pro. Les ma­gné­tos DAT sont alors beau­coup plus coû­teux et sur­tout plus fra­giles, ce qui ne se­ra pas le cas du for­mat sui­vant, le MD (Mi­niDisc), qui fi­ni­ra, lui, par tuer la cas­sette, dé­fi­ni­ti­ve­ment. Klaus Blas­quiz

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.