In­gé­nie­rie & mu­sique pas­se­relle entre re­cherche et créa­ti­vi­té

Keyboards Recording - - REPORTAGES LES MÉTIERS DE LA MUSIQUE -

Alexandre Bellot nous pré­sente un pro­duit is­su des re­cherches scien­ti­fiques et mu­si­cales de sa so­cié­té. « Le Tou­ché » est une in­ter­face sen­si­tive des­ti­née aux ins­tru­ments élec­tro­niques : fine, utile et in­tel­li­gente !

KR:Quels ont été votre for­ma­tion et votre par­cours pro­fes­sion­nel ? Alexandre Bellot : Mes deux as­so­ciés étaient in­gé­nieurs avec des ex­pé­riences dans des la­bo­ra­toires de re­cherches en acous­tique. J’ai pour ma part un par­cours un peu dif­fé­rent. Je suis pas­sé d’abord par le monde de l’in­dus­trie (concep­teur en bu­reau d’études, in­gé­nieur en ges­tion de pro­duc­tion), puis par ce­lui de l’in­ves­tis­se­ment (Satt Lu­tech). Il faut sa­voir que nous sommes tous les trois mu­si­ciens, d’ho­ri­zons dif­fé­rents. L’équipe d’Ex­pres­sive E, quant à elle, est com­po­sée de pro­fils très va­riés. Ce­la va de jeunes in­gé­nieurs à des pro­fils plus aty­piques. L’his­toire de votre so­cié­té… Le pro­jet est né dans le la­bo­ra­toire du LAM à Pa­ris. Le but était d’éla­bo­rer une in­ter­face qui per­met­trait d’of­frir un contrôle ins­tru­men­tal des sons de syn­thèse. L’équipe de re­cherche s’est alors tour­née vers la touche d’ex­pres­sion des Ondes Mar­te­not, très ap­pré­ciée pour sa grande dy­na­mique de contrôle. Un pre­mier bre­vet est né de ces tra­vaux, et un in­ves­tis­seur a dé­ci­dé de sou­te­nir le pro­jet. Dès lors, nous avons cher­ché à consti­tuer une équipe so­lide. Es­sen­tiel­le­ment com­po­sée de jeunes, nous avons gran­di en­semble, tou­jours avec cette grande exi­gence à l’égard de notre tra­vail. C’est ain­si que nous avons dé­ve­lop­pé nos pro­duits : par une dé­marche in­cré­men­tale en étroite col­la­bo­ra­tion avec de nom­breux mu­si­ciens, pro­fes­sion­nels pour la plu­part. Ce­la va bien­tôt faire quatre ans que l’aven­ture a com­men­cé. Nous avons pris du temps pour dé­ve­lop­per une offre qui, nous l’es­pé­rons, plai­ra au plus grand nombre. Pré­sen­tez‐nous votre pro­duit, le Tou­ché… Tou­ché est une in­ter­face qui per­met aux mu­si­ciens de vivre une forte ex­pé­rience de jeu ins­tru­men­tal avec les syn­thé­ti­seurs tant hard­ware que soft­ware, grâce à des connec­tiques MI­DI, CV et USB. La force de ce pro­duit ré­side dans sa grande sen­si­bi­li­té et les pos­si­bi­li­tés d’ex­pres­sion qu’il est ca­pable de vous faire vivre. Il est four­ni avec son lo­gi­ciel dé­dié nom­mé Lié, qui rend Tou­ché ex­trê­me­ment po­ly­va­lent. En ef­fet, Lié per­met d’as­so­cier très sim­ple­ment Tou­ché à vos syn­thé­ti­seurs hard­ware et soft­ware. Il est, de plus, do­té de pré‐confi­gu­ra­tions qui vous per­mettent d’avoir une ex­pé­rience

di­recte. En­fin, nous avons eu la chance de pou­voir nous as­so­cier à UVI, pour four­nir plus d’une cen­taine d’ins­tru­ments vir­tuels dé­diés ex­ploi­tant le mo­teur so­nore du puis­sant Fal­con.

À quels types de de­mande ou de né­ces­si­té ré­pond‐il ?

À tous les mu­si­ciens qui sou­haitent jouer avec les sons de leurs syn­thé­ti­seurs de ma­nière lu­dique et sen­sible. Tou­ché vient fi­na­le­ment ou­vrir de nou­velles pos­si­bi­li­tés de créa­tion et de jeu mu­si­cal.

Son pa­ra­mé­trage est‐il ac­ces­sible à tous ?

C’est tout l’in­té­rêt d’un lo­gi­ciel tel que Lié. Pou­voir sa­tis­faire le mu­si­cien qui sou­haite avoir un pro­duit clef en main uti­li­sable en quelques clics, tout en per­met­tant à ceux qui le dé­si­rent d’al­ler beau­coup plus loin. Quelle en est la spé­ci­fi­ci­té ? Tout d’abord, ses pos­si­bi­li­tés de jeu mu­si­cal qui vous per­mettent d’avoir des modes de jeu al­lant du plus fin et pro­gres­sif au plus per­cus­sif, sur une grande dy­na­mique d’ex­pres­sion. En­suite, la sen­sa­tion res­sen­tie lorsque vous jouez avec. Cette di­men­sion, es­sen­tielle à un ins­tru­ment ex­pres­sif, est très sub­jec­tive. Ce­pen­dant, de nom­breux mu­si­ciens s’ac­cordent sur ce fait : jouer du Tou­ché est très agréable. En­fin, de ma­nière plus tech­nique, le fait que nous dis­so­cions to­ta­le­ment le contrôle de l’ex­pres­si­vi­té du lan­ce­ment de notes. C’est‐à‐dire que Tou­ché mo­di­fie les pa­ra­mètres du son d’une main, tan­dis que l’autre main peut lan­cer les notes. Par­fois vue comme une contrainte au pre­mier abord, les mu­si­ciens com­prennent vite l’avan­tage de cette ap­proche. Ce­la vous ouvre en ef­fet de nom­breux modes de jeu que vous ne pour­riez pas avoir au­tre­ment : désyn­chro­ni­sa­tion des mains, tra­vail sur l’at­taque beau­coup plus riche, mo­di­fi­ca­tions des pa­ra­mètres de ma­nière pro­gres­sive dans une même ph­rase mu­si­cale, jeu uni­que­ment fo­ca­li­sé sur Tou­ché, etc. De plus, cette spé­ci­fi­ci­té per­met au Tou­ché de ne pas avoir be­soin du pro­to­cole MPE et de fonc­tion­ner avec le pro­to­cole MI­DI clas­sique. C’est grâce à ce­la qu’il vient beau­coup plus fa­ci­le­ment se gref­fer sur tous les syn­thé­ti­seurs exis­tants. Les par­te­naires de ce pro­jet… Ils sont nom­breux. Nous pou­vons ci­ter Elium Stu­dio qui a réa­li­sé le de­si­gn du pro­duit ; UVI qui nous a sou­te­nus dès notre pre­mière ren­contre et qui nous

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.