Lu­do­vic Llor­ca

Les pre­miers maxis de Lu­do­vic Llor­ca sortent en 1994 sur un la­bel lil­lois, puis trois maxis et un al­bum en 2001 sur F Com­mu­ni­ca­tions sous le nom de Llor­ca. Il of­fi­cie pour une sé­rie de maxis sur di­vers la­bels un­der­ground : 2020Vi­sion, Com­post Re­cords, Fre

Keyboards Recording - - EN UNE -

1 J’avais 13 ans et j’étais en va­cances avec mes grands-pa­rents dans le sud de la France. Je com­men­çais à m’in­té­res­ser à la mu­sique faite par or­di­na­teur, no­tam­ment sur Com­mo­dore 64.

2 J’ai ache­té Key­boards et Home-Stu­dio ré­gu­liè­re­ment pour me te­nir au cou­rant de ce qui sor­tait. Je ne me sou­viens pas du pre­mier nu­mé­ro que j’ai ache­té, mais ça de­vait être vers 1991.

3 Un re­gard un peu émer­veillé. J’avoue avoir rê­vé il y a 25 ans que faire de la mu­sique ne se­rait plus l’apa­nage des plus riches qui peuvent se payer des gros syn­thés et des consoles de mix très chers. Au­jourd’hui c’est à la por­tée de tous avec un simple or­di­na­teur. Bien sûr, internet a dé­va­lo­ri­sé la mu­sique, mais il a aus­si contri­bué à la mettre à la dis­po­si­tion de tout le monde. Son in­fluence a été glo­ba­le­ment po­si­tive : il suf­fit de voir le nombre de jeunes mu­si­ciens ta­len­tueux qui émergent de cette nou­velle gé­né­ra­tion pour com­prendre ce qu’ont ap­por­té internet et la dé­mo­cra­ti­sa­tion du mu­sic-ma­king ces der­nières an­nées.

4 Able­ton Live a clai­re­ment chan­gé la ma­nière dont je tra­vaillais. Plus simple, er­go­no­mique, in­tui­tif. La ma­ni­pu­la­tion de l’au­dio est de­ve­nue cen­trale. Le per­fec­tion­ne­ment des VST a amé­lio­ré le son glo­bal des pro­duc­tions home-stu­dio. Et tout ça ne fut pos­sible qu’avec la mon­tée en puis­sance du ma­té­riel in­for­ma­tique. ¶ www.llor­ca­mu­sic.com, www.fa­ce­book.com/ar­tof­tones

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.