Ar­thur

Le Le­go des in­gés-son Le fa­bri­cant suisse qui porte le nom de son fon­da­teur Ste­phan Schert­ler avait pré­sen­té au Mu­sik­messe 2016 la console ana­lo­gique Ar­thur. Elle pos­sède la par­ti­cu­la­ri­té d’être 100 % mo­du­laire, ba­sée sur six chan­nel strips en Class A et

Keyboards Recording - - TESTS - par Fran­çois Bou­che­ry

Chaque élé­ment d’Ar­thur est li­vré à part, avec vis­se­rie et ma­nuel. Ce « for­mat 48 » s’ins­pire de la lon­gueur de chaque tranche (475 x 36 x 58 mm), for­mée d’un circuit im­pri­mé re­cou­vert d’une plaque en alu­mi­nium ano­di­sé pré­sen­tant une lar­geur étroite, un poids d’en­vi­ron 0,5 kg et une consom­ma­tion de 4 à 5 W. Pour notre kit, nous bé­né­fi­cions de trois types d’en­trée avec les deux tranches Mi­cro­phone In, la tranche Ste­reo In et la tranche Yel­low Ins­tru­ment In, com­plé­tés par les deux sor­ties Aux Mas­ter et L/R Mas­ter. L’as­sem­blage n’est pas com­pli­qué et on trou­ve­ra un sché­ma de mon­tage dans le ma­nuel de la voie mas­ter. Il se base sur un jeu de vis four­ni avec une clé Al­len et deux pattes mé­tal­liques qui rentrent dans une glis­sière pré­vue en haut et en bas de chaque tranche en les fixant entre elles. En même temps, un connec­teur seize broches se rac­corde sur le cô­té dans l’em­pla­ce­ment de l’autre élé­ment pour as­su­rer l’en­semble des liai­sons élec­triques entre les par­ties… et c’est tout ! (fi­gures 1 & 2). Une fois les mo­dules ap­pai­rés, des barres la­té­rales op­tion­nelles en bois ou en mé­tal vis­sées de chaque cô­té de la console fi­na­li­se­ront su­per­be­ment l’en­semble. Ce type d’as­sem­blage pré­sente l’avan­tage de pou­voir fa­ci­le­ment in­sé­rer une tranche sup­plé­men­taire au mi­lieu en dé­mon­tant le mixeur… le tout ga­ran­ti en 2 mn ! Trois blocs d’ali­men­ta­tion sont pré­vus, un qui ser­vi­ra jus­qu’à douze pistes, un autre jus­qu’à 25 et le boî­tier sé­pa­ré PSPRO avec prise trois broches, ré­ser­vé pour des mixages jus­qu’à 80 voies. Les trans­fos sont équi­pés d’un sys­tème de blo­cage an­ti-ar­ra­che­ment et se branchent en haut du pan­neau de la tranche de sor­tie mas­ter, juste au-des­sus des connec­teurs XLR (fi­gure 3). Les com­mandes d’Ar­thur se ré­par­tissent en po­ten­tio­mètres co­niques, fa­ders de tailles et co­lo­ris dif­fé­rents, bar­graphs et de nom­breux bou­tons ré­tro-éclai­rés, dont la plu­part changent de cou­leur pour in­di­quer leur sta­tut. Seule la tranche Yel­low Ins­tru­ment In ne se pré­sente pas sur fond gris, mais avec une teinte bleu nuit iden­tique aux pré­am­plis Yel­low Mic (cf. KR n°318) (fi­gure 4).

Tranche by tranche

La dis­po­si­tion des consoles de mixage est im­muable. Par conven­tion, les en­trées sont tou­jours à gauche et les sor­ties et Aux Mas­ter à droite. Avec Ar­thur, on pour­ra in­ver­ser cet ordre, car les confi­gu­ra­tions fonc­tionnent sans res­tric­tion mé­ca­nique ou élec­trique, ce qui pour­ra don­ner lieu à d’in­no­vantes com­bi­nai­sons et des idées sont d’ailleurs pro­po­sées dans la sec­tion « Con­fi­gu­ra­teur » du site. La for­mule mi­ni­mum de­vra néan­moins conte­nir une tranche d’en­trée as­so­ciée avec la sor­tie L/R Mas­ter, car celle-ci pos­sède à la fois le bus de mix et sup­porte l’ali­men­ta­tion. Par­mi les deux mo­dules Mi­cro­phone In ap­pa­rem­ment iden­tiques, l’un se dis­tingue par un lo­go ULN (Ul­tra Low Noise) in­di­qué à cô­té du fa­der. Si le pré­am­pli du mo­dule stan­dard pos­sède un « bruit ra­me­né à l’en­trée » EIN (Equi­va­lent In­put Noise) de -122,5 dB, la ver­sion ULN pré­sente un amor­tis­se­ment su­pé­rieur de -128,7 dB dont on au­rait tort de se pri­ver en stu­dio, pour une dif­fé­rence de ta­rif plu­tôt mo­dique (60 €). Cha­cune des voies Mi­cro­phone In est pour­vue d’une prise XLR sy­mé­trique à l’en­trée, qui peut bas­cu­ler en ni­veau mi­cro pour 72 dB de gain de -63 à +18 dB ou ligne de -9 à 20 dB. Une connexion en jack ser­vi­ra pour un in­sert ou une sor­tie Di­rect Out et plu­sieurs bou­tons de fonc­tion per­mettent d’adap­ter le ni­veau, comme le 15 dB de boost, l’in­ver­seur de po­la­ri­té, le « coupe-bas » HPF de -3 dB à 100 Hz et le filtre de ré­jec­tion avec ef­fet pro­gres­sif et sé­lec­teur de fré­quences (10 dB à 150/240 Hz). L’étage d’éga­li­sa­tion juste en des­sous pro­pose un EQ se­mi-pa­ra­mé­trique trois bandes avec les mé­diums ajus­tables de 250 Hz à 3,2 kHz. La tranche dis­pose d’un bou­ton Unit On éclai­ré en vert, qui coupe toutes les sor­ties en gar­dant seule­ment le PFL et l’in­sert ac­tifs tout en étei­gnant la plu­part des lu­mières. Suivent trois touches Aux Sends pre ou post-fa­der (en bleu ou orange), un pan pot et le cur­seur prin­ci­pal avec une marge de 6 dB au-de­là du 0 dB. Le bou­ton PFL ac­ti­vé en rouge va rou­ter le si­gnal pre­fa­der vers l’éven­tuel mo­dule Aux Mas­ter, d’où il pour­ra être

Ce type d’as­sem­blage pré­sente l’avan­tage de pou­voir fa­ci­le­ment in­sé­rer une tranche sup­plé­men­taire au mi­lieu en dé­mon­tant le mixeur… le tout ga­ran­ti en 2 mn !

écou­té au casque ou via une sor­tie dé­diée. Les trois pe­tits bou­tons juste en des­sous le long du cur­seur de vo­lume in­diquent la pro­gres­sion du si­gnal en­trant par une lu­mière verte de­ve­nant plus brillante sur les voyants « Si­gnal » à par­tir de -30 dBu, « No­mi­nal » au­tour de -6 dBu, avant d’at­teindre le « Peak » vers +4 dBu (fi­gure 5). La voie d’ins­tru­ment Yel­low Ins­tru­ment In, en mo­no, pré­sente pra­ti­que­ment les mêmes ca­rac­té­ris­tiques à part le jack TRS avec adap­ta­teur d’im­pé­dance à la place de l’XLR, tan­dis que la tranche Ste­reo In of­fri­ra deux jacks TRS plus une en­trée asy­mé­trique en RCA avec un EQ deux bandes et trois contrôles Aux sé­pa­rés pour chaque cô­té droite/gauche, deux fa­ders de 100 mm, un PFL et une touche Mo­no. La tranche de sor­tie L/R Mas­ter ef­fec­tue la som­ma­tion sté­réo qui s’af­fiche sur les deux bar­graphs, tan­dis que deux fa­ders de 60 mm avec 8 dB de gain pi­lotent le re­tour mo­no de l’ef­fet (en noir) et la sor­tie mas­ter de l’Aux 1 (en rouge). Les deux fa­ders de sor­tie de 100 mm Mas­ter Left/Right sont équi­pés de touches de mute. La der­nière tranche Aux Mas­ter, non in­dis­pen­sable, se­ra néan­moins ap­pré­ciée pour ses fa­ci­li­tés de mo­ni­to­ring avec son con­trol room L/R, son talk­back et les deux ef­fets sup­plé­men­taires Aux 2 & 3. On trou­ve­ra la sor­tie casque au mi­lieu de la tranche avec un vo­lume in­dé­pen­dant pour écou­ter le mix sté­réo pre-fa­der ou le si­gnal Pre-Fa­der Lis­ten d’une tranche si les bou­tons PFL sont ac­ti­vés. Comme avec le mo­dule mas­ter, les sor­ties Aux 2 & 3 bé­né­fi­cient de mi­ni-fa­ders in­dé­pen­dants ali­gnés ho­ri­zon­ta­le­ment avec ceux de la tranche L/R. Le mi­cro in­terne de la sec­tion talk­back pos­sède son contrôle ro­ta­tif de gain et une touche orange route le si­gnal vers la sor­tie Aux. En­fin, un autre mi­ni-fa­der pi­lote le ni­veau de l’en­semble des sor­ties des PFL ac­ti­vés pour les tranches d’en­trée (en rouge) vers la connexion PFL en jack TRS si­tuée en haut de l’élé­ment.

Ex­ten­sions

Ar­thur est un sys­tème pas­sif qui de­man­de­ra quelques mi­nutes de mise en route avant de se sta­bi­li­ser, histoire d’évi­ter les scratchs et les bruits in­dé­si­rables. Le mon­tage avec cinq mo­dules fi­nit par pro­duire une cha­leur per­cep­tible et on ima­gine fa­ci­le­ment qu’avec une ving­taine, la tem­pé­ra­ture risque de mon­ter en pro­por­tion ! Le son se ré­vèle très clean (Class A) et mu­si­cal, au­tant avec un pia­no élec­trique bran­ché sur la tranche Yel­low qu’avec un sta­tique sur la tranche Mic In ULN. Le prin­ci­pal re­proche qu’on pou­vait faire au concept était l’ab­sence de sous-groupe pour des confi­gu­ra­tions de scène, mais ce point semble ré­glé et le pia­niste Chick Co­rea tourne ac­tuel­le­ment avec le nou­veau mo­dule Sub Group in­té­gré à son mix de mo­ni­to­ring. Le fa­bri­cant de­vrait aus­si an­non­cer trois autres nou­veau­tés, « Mas­ter EQ », « Mul­tiple », un mo­dule d’en­trée de quatre ca­naux en ligne, et « Spring », une ré­verb à res­sort en deux uni­tés de lar­geur qui pour­ra s’uti­li­ser en stan­da­lone et pro­duire quatre ré­verbs (Room/Hall/Wood/Glass). Ar­thur est donc une for­mi­dable in­no­va­tion en termes de mo­du­la­ri­té de par son ap­proche unique, dont le coût, il est vrai, de­vient non né­gli­geable au fur et à me­sure de son ex­pan­sion. Le choix reste pour­tant vaste pour l’uti­li­sa­teur, entre les deux tranches d’un pré­am­pli Class A voix/ins­tru­ment pour dé­bu­ter et les 80 voies d’une console de scène !

Seule la tranche Yel­low Ins­tru­ment In est en bleu.

Les trois par­ties de la tranche Mi­cro­phone In.

Le sys­tème d’ac­croche entre les mo­dules.

L’ali­men­ta­tion est si­tuée sur le mo­dule L/R Mas­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.