An­tares Au­to-Tune Real­time, Moog Mul­ti­mode Fil­ter XL & OTO Bis­cuit

Des plugs UAD pour les elec­tro pro­du­cers !

Keyboards Recording - - TESTS - par Éric Chau­trand

Dif­fi­cile au­jourd’hui d’igno­rer le phé­no­mène UAD au sein de la sphère au­dio et MAO, au sens large. L’édi­teur a dé­ci­dé d’en­fon­cer le clou en­core un peu plus pro­fond, en élar­gis­sant son offre aux pro­duc­teurs du monde DJ et élec­tro, grâce à trois plug-ins em­blé­ma­tiques. Pe­tit tour de ces nou­veaux in­con­tour­nables.

Uni­ver­sal Au­dio, a le vent en poupe ! La ré­ac­tua­li­sa­tion de son Apol­lo Twin en ver­sion MKII n’est pas étran­gère à cet état des lieux. Et pour l’ali­men­ter en car­bu­rant at­trac­tif, quoi de mieux que de nou­veaux plug-ins ? La ré­cente mise à jour de l’UAD Soft­ware v. 9.2 in­tro­duit l’An­tares Au­to-Tune Real­time. Im­pos­sible d’igno­rer cet ef­fet de­ve­nu in­dis­pen­sable à tout pro­duc­teur EDM, élec­tro, R’n’B ou hip hop de­puis sa pre­mière uti­li­sa­tion sur la voix de Cher, entre autres. Pour rap­pel, l’au­to­tune, grâce à des al­go­rithmes DSP, dé­tecte en conti­nu la hau­teur du si­gnal d’en­trée qui le tra­verse, ty­pi­que­ment une voix hu­maine ou un ins­tru­ment so­liste, et se montre ca­pable de la mo­di­fier vers un pitch dé­si­ré. Le grain ob­te­nu est de­ve­nu im­mé­dia­te­ment re­con­nais­sable. Certes, il convient de ne pas trop en abu­ser comme ce put être le cas dans cer­taines com­pos, mais uti­li­sé à bon es­cient, l’ef­fet reste sur­pre­nant, in­at­ten­du et tou­jours ef­fi­cace. Ne pen­sez ce­pen­dant pas que l’au­to-tune s’uti­lise aus­si fa­ci­le­ment que ce­la ! Il convient de bien ap­pré­hen­der son fonc­tion­ne­ment, par le biais du ma­nuel, ou des vi­déos dis­po­nibles sur le site UAD, et de se for­ger sa propre ex­pé­rience. UAD a heu­reu­se­ment bien fait les choses avec cette ver­sion dé­diée, puis­qu’une tren­taine de pre­sets types per­mettent d’ex­plo­rer ra­pi­de­ment les ef­fets pos­sibles.

Cher, où es-tu ?

Pour An­tares Au­to-Tune Real­time (fi­gure 1), le tu­to­rial vi­déo de Jess Jack­son sur le site UAD montre comment éta­blir les pré­ré­glages de base à par­tir d’abord de Console, le mixeur UAD ser­vant au pi­lo­tage de l’Apol­lo Twin. Il convient dans un pre­mier temps de dé­ter­mi­ner le type d’en­trée, voix mas­cu­line, fé­mi­nine ou ins­tru­ment. L’ajus­te­ment du Tra­cking dé­ter­mine comment Au­to-Tune suit l’en­trée, Jess re­com­man­dant une va­leur de 30, avé­rée après test ! Même chose avec le Pitch Cor­rec­tion, à 0 l’ef­fet est à son apo­gée et di­mi­nue au fur et à me­sure qu’on aug­mente la va­leur. Les autres pa­ra­mètres de la sec­tion Pitch Cor­rec­tion Con­trol peuvent s’ajus­ter à l’oreille, se­lon le ré­sul­tat sou­hai­té. La par­tie Create Vi­bra­to vient ajou­ter un ef­fet spé­cial sur les notes te­nues, mo­du­lable se­lon le mo­teur re­te­nu (Sine Wave, Square ou Saw­tooth). Ces ré­glages sont la base de tra­vail et s’avèrent vite ef­fi­caces, mais si l’on sou­haite al­ler plus loin, il faut ex­pé­ri­men­ter et cher­cher un peu, pour ob­te­nir des ef­fets de type stop sur les fins de phrase, par exemple. Bref, un vrai plai­sir à uti­li­ser sur la plate-forme UAD !

Moog Mul­ti­mode Fil­ter Col­lec­tion

Le Moog Mul­ti­mode Fil­ter XL (fi­gure 2) se com­porte comme un ef­fet créa­tif, simple à em­ployer. Si là en­core UAD four­nit une tren­taine de pre­sets, l’uti­li­sa­teur peut se lais­ser gui­der en­tiè­re­ment à l’oreille pour ajus­ter l’ef­fet de son choix. Tous les types de sources au­dio sont éli­gibles au Moog tant la va­rié­té des ef­fets pos­sibles est grande. Il est pos­sible d’agir en dou­ceur et sub­ti­li­té tout comme de trans­for­mer ra­di­ca­le­ment le son ori­gi­nal. Un pre­mier étage de dis­tor­sion pla­cé sur l’en­trée donne le ton et, se­lon son ré­glage, dé­té­riore ou pas le grain de base. En­ve­loppe, Mo­du­la­tion et Filtre sont les étages sui­vants à ajus­ter avant l’étape de sor­tie. Le pa­ra­mètre Spa­cing offre des ren­dus de spa­tia­li­sa­tion très in­té­res­sants, ce der­nier étant ca­pable de dé­tu­ner des filtres pa­no­ra­mi­qués à fond pour com­plè­te­ment mo­di­fier l’image sté­réo du fi­chier d’ori­gine. Les choses ne s’ar­rêtent pas là, un sé­quen­ceur in­terne à seize pas mo­dule quatre des pa­ra­mètres du Moog (à choi­sir par­mi 23) sur le pré­ré­glage en cours d’édi­tion (fi­gure 3). Le mu­si­cien peut très bien des­si­ner à main

L’An­tares Au­to-Tune en ac­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.