Swing More ! Big band ci­né­ma­tique

Si l’or­chestre sym­pho­nique a tou­jours oc­cu­pé une place de choix dans la mu­sique de films, sa dé­cli­nai­son « jazz et big band » est elle aus­si très re­pré­sen­tée à l’écran. Fort de ce constat, Pro­jectSAM pro­pose avec Swing More ! une très belle banque Kon­takt

Keyboards Recording - - TESTS - par Pierre Es­tève

Pro­jectSAM sait pro­po­ser des banques so­nores ci­né­ma­tiques poin­tues, très ef­fi­caces et utiles, dans des niches que la concur­rence ne pense pas à ex­plo­rer. Après Swing – The Other Film Or­ches­tra ! (voir KR n°309), qui a ini­tié cette ex­plo­ra­tion de l’or­chestre jazz, mé­tis­sé d’ins­tru­ments ty­pi­que­ment ci­né­ma­tiques (gui­tare ma­nouche, laps­teel, pe­dal- steel, ac­cor­déon, har­mo­ni­ca…), Swing More ! en­fonce le clou. Ce­rise sur le gâ­teau, les deux opus sont to­ta­le­ment com­plé­men­taires, 100 % de leurs conte­nus leur étant spé­ci­fiques.

Le com­plé­ment de Swing !

Les plus de 120 000 échan­tillons représentant 40 Go de don­nées au for­mat NCW ( donc le double dé­com­pres­sées) laissent pré­sa­ger du de­gré de raf­fi­ne­ment du pro­jet. En as­so­cia­tion avec Swing – The Other Film Or­ches­tra !, l’uti­li­sa­teur dis­pose de la meilleure so­lu­tion pour pro­duire du jazz / big band ci­né­ma­tique à l’heure ac­tuelle. Un ta­bleau sur le site de l’édi­teur (www.pro­jectsam. com/ Pro­ducts/ Swing/ 1460) per­met d’ailleurs de voir ce que l’on trouve dans cha­cune de ces deux banques. Swing More !, qui est com­pa­tible NKS, pro­pose jus­qu’à trois pers­pec­tives de mi­cros et né­ces­site la ver­sion 5.6 de Kon­takt ou de Kon­takt Player. Pour ceux qui le sou­haitent, une ver­sion sur clé USB 3.0 est dis­po­nible en plus de la ver­sion en té­lé­char­ge­ment. L’in­ter­face des ins­tru­ments est on ne peut plus simple. Sur trois sec­tions ver­ti­cales, on trouve dans la pre­mière à gauche et de haut en bas l’ac­cès à Va­ria­tion, c’es­tà-dire aux dif­fé­rentes ar­ti­cu­la­tions dis­po­nibles. Par­mi les plus com­munes : Vib (vi­bra­to), Grad (gra­dual), Sus (sus­tain), Marc (mar­ca­to), Stac (stac­ca­to), Sfz (sfor­zan­do), Sh (short). En des­sous, Ve­lo­ci­ty et Modw­heel per­mettent de vi­sua­li­ser les pa­ra­mètres qui leur sont as­si­gnés. Dans la par­tie cen­trale, on mixe les mi­cros. Dans celle de droite, on ac­cède à la vi­tesse de syn­chro (1/2, no­mi­nal ou x2), à une en­ve­loppe suc­cincte, aux ef­fets (ré­verb, li­mi­teur et sté­réo) et à Trans­pose (+/- 48 de­mi-tons), Ve­lo­ci­ty et Sparkle (gain dans les hautes fré­quences).

Les ins­tru­ments

Les ins­tru­ments dis­po­nibles sont dis­tri­bués en huit groupes : Big Band Chords, Brass (Bass & Te­nor Trom­bones & Trum­pets), Gui­tars (Ban­jo, Bass, Jazz Gui­tar, Man­do­lin & Uku­lele), Per­cus­sion (Big Band Drums, Bon­gos & Con­gas, Small Perc Kit, Vi­bra­phone), Pia­no (Swing & Warm), Saxes & Cla­ri­net (So­pra­no, Te­nor, Al­to, Ba­ri­tone), Strings (All, Cel­li & Basses, Vio­lins) et Vo­cal (Wo­men). Ils existent en di­verses ver­sions : Ba­sic (sans le­ga­to), Longs, Le­ga­to Ver­sa­tile (avec le plus pos­sible de va­ria­tions le­ga­to comme Fast, Slur et Run), Le­ga­to Soft (rien que les nuances douces), Le­ga­to Mul­ti-Dyn (avec toutes les nuances), Rhyth­mic (pour des pas­sages jaz­zy ra­pides : Short, Stac­ca­to, Sfor­zan­do, Cres­cen­do, Falls et Stabs). Les ac­cords bé­né­fi­cient d’un cadre par­ti­cu­lier dans la par­tie gauche de l’in­ter­face ( fi­gure 1). On y voit af­fi­chés la fon­da­men­tale (douze pos­si­bi­li­tés), le type d’ac­cord jus­qu’à six sons (dis­tri­bués sur une oc­tave), ain­si que le ren­ver­se­ment, ou voi­cing (de 1 à 6). Un moyen très simple et ra­pide d’ar­ran­ger. Les grooves de bat­te­rie vont de 100 à 220 BPM, dans di­vers styles (Jaz­zy, Toms, 3-4, Ride et Fun­ky).

L’autre or­chestre

Les com­po­si­teurs et ar­ran­geurs de jazz le savent : il n’est pas ai­sé de pro­duire des mock-ups de big band, même avec les meilleures banques d’or­chestre sym­pho­nique. Les rai­sons sont mul­tiples, mais on peut en ci­ter cer­taines : es­thé­tiques dif­fé­rentes, prises de son et mixages spé­ci­fiques, fee­ling et modes de jeu à part, com­po­si­tion et ar­ran­ge­ment ba­sés sur des ap­proches par­fois op­po­sées… Swing More !, pen­sé jazz et big band « from scratch », se pose donc comme le vé­ri­table chaî­non man­quant. Il sé­dui­ra certes d’abord les com­po­si­teurs de mu­sique de films, mais es­pé­rons-le aus­si d’autres jazz­men.

1 Ac­cords à la carte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.