MXR Phase 100

En 1972, MXR pro­pose sa pre­mière pé­dale d’ef­fet que tout le monde s’ar­rache im­mé­dia­te­ment : la Phase 90. Dé­cli­née au fil des ans en plu­sieurs ver­sions, Phase 45, Phase 95, Phase 99, elle est sur­tout « aug­men­tée » en Phase 100. Une vé­ri­table ré­fé­rence.

Keyboards Recording - - STORY - par Klaus Blas­quiz

K eith Barr et son as­so­cié Ter­ry Sher­wood, qui pos­sèdent une bou­tique de ré­pa­ra­tion au­dio à Ro­ches­ter (État de New York), sont conscients de la piètre qua­li­té des pé­dales d’ef­fets que leur amènent leurs clients gui­ta­ristes. Ils pensent pou­voir leur of­frir des « stomp­boxes » de meilleure fa­bri­ca­tion, qui soient plus ré­sis­tantes, aus­si bien du point de vue de leur élec­tro­nique que de ce­lui de leur construc­tion mé­ca­nique. Ils com­mencent, sur­tout Barr, avec la Phase 90, qui rem­porte un suc­cès im­mé­diat. Quelques di­zaines sont d’abord pro­duites à la main par les deux com­pères, ins­tal­lés dans une cave. Très vite, trois nou­velles pé­dales sont ajou­tées au ca­ta­logue : la Dis­tor­tion +, le Dy­na Comp Com­pres­sor et la Blue Box Oc­tave Fuzz, qui vont elles aus­si plaire énor­mé­ment. Et les choses vont s’em­bal­ler, des di­zaines de mil­liers de ces pé­dales aux cou­leurs va­riées étant construites, et donc ven­dues, dans le monde en­tier. MXR fi­ni­ra par dé­po­ser le bi­lan en 1984 et se­ra ra­che­té par Jim Dun­lop, qui va re­com­men­cer la pro­duc­tion des MXR, en amé­lio­rant les mo­dèles d’ori­gine et en créant même de nou­velles pé­dales.

Phase tous azi­muts

Des ar­tistes fa­meux de­viennent les uti­li­sa­teurs fer­vents de ces pe­tites MXR, comme Jim­my Page (Blue Box), Van Ha­len (Phase 90) ou Keith Ri­chards (Phase 100). La Phase 100 pré­ci­sé­ment, de cou­leur orange (les pé­dales d’ef­fets étaient au­pa­ra­vant, tra­di­tion­nel­le­ment, de fi­ni­tion noire ou gris mé­tal) comme toutes les pé­dales Phase, ap­pa­raît à la fin des an­nées 70. Son circuit n’est pas co­pié sur ceux des fa­meuses Phase 90 et Phase 45 et elle pro­pose un éven­tail de sons to­ta­le­ment dif­fé­rents. En plus du po­ten­tio­mètre de com­mande de vi­tesse, la 100 est do­tée d’un com­mu­ta­teur ro­ta­tif à quatre po­si­tions per­met­tant de choi­sir quatre dif­fé­rents de­grés d’in­ten­si­té. Contrai­re­ment à la 90, on peut choi­sir sa forme d’onde, donc un ef­fet par­ti­cu­lier, mais ce­la doit se faire à la main, ce qui n’est pas for­cé­ment des plus pra­tiques pour un gui­ta­riste sou­hai­tant éven­tuel­le­ment chan­ger de son à la vo­lée, tout en jouant. Le po­ten­tio­mètre char­gé du ré­glage d’in­ten­si­té est très pro­gres­sif, ce qui per­met de tra­vailler très fi­ne­ment. Les sons peuvent ain­si al­ler d’un lé­ger et sub­til « woush » à des coups de la­ser à la StarWars, des sons uti­li­sés dans toutes sortes de mu­siques : de la funk (co­cottes sur­na­tu­relles) au prog rock (ex­tra­ter­restre) en pas­sant par le jazz rock et la fu­sion (sur le Rhodes no­tam­ment).

La pre­mière sé­rie de la MXR Phase 100 est mar­quée d’un lo­go dit cur­sif (script) et il est de bon ton de dire qu’elle sonne net­te­ment mieux que les

sé­ries sui­vantes sur les­quelles est im­pri­mé un lo­go « car­ré » (block text ou black lo­go), qu’elles datent de la fin des an­nées 70 ou de plus tard, no­tam­ment de la pé­riode Dun­lop. Au­jourd’hui, un en­semble de mo­dèles conformes ou « amé­lio­rés » sont ré­édi­tés par Dun­lop, sans comp­ter les ver­sions cus­tom shop ou ar­tist series. La Phase 100, tout comme la 90, frap­pée du lo­go car­ré, est à pré­sent do­tée de nou­velles « fa­ci­li­tés », comme un in­di­ca­teur led de fonc­tion­ne­ment et une ali­men­ta­tion sec­teur plu­tôt que par piles. Elle n’a pas été pour­vue d’une com­mande de to­na­li­té ni de tap tem­po, ce qui n’au­ra pas for­cé­ment in­té­res­sé les ama­teurs de cette clas­sique. La Phase 45, en quelque sorte la moi­tié d’une 90 (deux étages de pha­sing au lieu de quatre), cô­toie l’EVH90 Phase 90, en fi­ni­tion Van Ha­len à bandes noires et rouges, la CSP026 ’ 74 Vin­tage Phase 90 Reis­sue (ouf !), to­ta­le­ment conforme à l’ori­gi­nale, la CSP101SL Script Phase 90, ori­gi­nale amé­lio­rée, la CSP105 ’ 75 Vin­tage 45, la Phase 99, la plus « mo­derne », et la Phase 95 (quatre en une : Script Phase 45 + Script Phase 90 + Block Phase 45 + Block Phase 90). Mais notre Phase 100, en ver­sion Script, avec son in­com­pa­rable so­no­ri­té, de­meure la ré­fé­rence en ma­tière de pé­dales MXR.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.