In­ter­faces au ser­vice du mix

Keyboards Recording - - LOGICIELS DE MIX - par Éric Chau­trand

Choi­sir un lo­gi­ciel de DJing dé­pend des ha­bi­tudes que l’on a prises, du pre­mier contact avec l’un d’eux et du plai­sir que l’on éprouve à mixer avec. La sta­bi­li­té est le cri­tère : la meilleure app est celle qui ne plante ja­mais. Toute app se doit d’avoir quelques fonc­tions in­évi­tables : syn­chro au­to­ma­tique entre titres, lan­ceurs de samples au-des­sus du mix, ef­fets en tout genre, pose de cues mul­tiples, jeu de boucles ca­li­brées et libres, blo­cage et en­chaî­ne­ment à la to­na­li­té, ges­tion d’un grand nombre de contrô­leurs du mar­ché, char­ge­ment de map­pings pro­gram­més pour d’autres contrô­leurs, édi­tion des map­pings, etc. L’er­go­no­mie, l’ac­cès aux listes de lec­ture, la mo­du­la­ri­té de l’in­ter­face se­lon les cir­cons­tances, liste de pré­pa­ra­tion des titres, ges­tion de la pré-écoute, tout ce qui peut rendre ser­vice dans l’ur­gence ou dans la créa­ti­vi­té doit être ac­ces­sible vite et bien ! La plu­part des édi­teurs de softs de DJing pro­posent dé­sor­mais une ver­sion lite de leurs pro­grammes, suf­fi­sante pour être bund­le­li­sée avec un ma­té­riel hard­ware et l’uti­li­ser. C’est le cas de Se­ra­to DJ In­tro, qui ne fonc­tionne qu’avec un contrô­leur éli­gible Se­ra­to, de Cross DJ Free, Vir­tual DJ Free ou de la ver­sion de dé­mo de Trak­tor (com­plète, mais qui ne tourne que 30 mi­nutes et né­ces­site d’être re­lan­cée). Nous n’ou­blie­rons pas les lo­gi­ciels de VJing, comme le pion­nier du genre Grand VJ d’Ar­kaos, qui peuvent être in­té­grés aux ap­pli­ca­tions de mix DJ par le biais d’un plug-in payant (Se­ra­to Vi­deo / Cross DJ / Re­kord­box).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.