In­ter­faces au­dio : Ar­tu­ria Au­dioFuse

En tea­sing de­puis le NAMM 2015, l’Au­dioFuse dé­barque en­fin sur les étals de nos dea­lers de ma­té­riel de mu­sique. Bar­dée de connec­tique en tout genre, de fonc­tions bien pen­sées et pratiques, ca­pable de tra­vailler avec toutes les plates-formes du mo­ment, la

Keyboards Recording - - SOMMAIRE - par Éric Chau­trand

A rtu­ria dé­cline l’Au­dioFuse en trois cou­leurs, alu, gris, as­sor­ti aux nouveaux MacBook Pro, et noir. Pour cha­cune, il est pos­sible d’en per­son­na­li­ser le li­se­ré in­fé­rieur et le cuir or­nant son cou­vercle, blanc, orange, rouge, vert, bleu… Ses 127 x 127 x 66 mm et 815 g per­mettent de la lo­ger dans n’im­porte quel gig bag. Au­cune crainte de l’abî­mer, le boî­tier alu semble in­des­truc­tible, ni de la dé­ré­gler, l’Au­dioFuse ac­cep­tant de mé­mo­ri­ser ses ré­glages pour l’uti­li­ser comme mixeur de sources, sans or­di­na­teur. Cô­té sources jus­te­ment, l’uti­li­sa­teur a de quoi faire. La tranche avant ac­cueille une paire de com­bos, mi­cro, ligne, ins­tru­ment, à dé­tec­tion au­to­ma­tique de ma­té­riel connec­té (fi­gure 1). On y trouve aus­si les sor­ties casque du double cir­cuit d’écoute, dis­po­nibles sur jacks 6,35 et 2,5, évi­tant le re­cours à un adap­ta­teur. C’est der­rière que le reste de la connec­tique se dé­voile (fi­gure 2). Une paire d’en­trées ligne sur jacks est dou­blée d’une se­conde paire sur RCA des­ti­née à la connexion d’une pla­tine vi­nyles avec sa fiche de terre. Une seule de ces paires est uti­li­sable à la fois. Les en­trées/sor­ties nu­mé­riques sont soit au for­mat S/PDIF / WordC­lock co­axiales sur RCA, soit en ADAT, jus­qu’à huit pistes en 48 kHz, quatre en 96 kHz, sur prises Tos­link. Le MI­DI est gé­ré via deux prises mi­ni-jack sté­réo et deux câbles adap­ta­teurs vers DIN four­nis. Un hub USB trois ports est dis­po­nible pour hé­ber­ger un cla­vier maître MI­DI ou en­core di­vers dongles d’au­to­ri­sa­tion ou autres clés USB. La connexion à l’or­di­na­teur s’ef­fec­tue via un double cor­don USB spé­ci­fique, ca­pable de re­ce­voir une bat­te­rie ex­terne pour l’ali­men­ta­tion d’un smart­phone ou d’une ta­blette en mode au­to­nome. L’Au­dioFuse sait fonc­tion­ner sans bloc sec­teur en pré­le­vant l’éner­gie élec­trique d’un lap­top ou d’une uni­té cen­trale, mais, dans ce cas, les ni­veaux d’en­trée/sor­tie maxi­mum passent à -18 dBu et le hub est désac­ti­vé. Avec le bloc sec­teur four­ni, ils at­teignent -24 dBu. Un pro­gramme de ré­duc­tion de la consom­ma­tion est dis­po­nible via l’uti­li­taire de pa­ra­mé­trage Au­dioFuse Con­trol Cen­ter, sous l’ap­pel­la­tion Green Mode, lors d’en­re­gis­tre­ments no­mades. Deux prises TRS d’in­sert sont pré­vues pour connec­ter des pro­ces­seurs ex­ternes dans le flux de si­gnal au­dio en­trant, avant conver­sion ana­lo­gique/nu­mé­rique. Pra­tique pour pla­cer son com­pres­seur et/ou son EQ fa­vo­ri avant la prise d’une voix, par exemple. Deux paires de jacks 6,35 sy­mé­triques fi­gurent les sor­ties pour le bran­che­ment de deux paires de mo­ni­teurs dif­fé­rentes avec com­mu­ta­tion di­recte via la face de contrôle.

Pan­neau de contrôle

C’est l’un des points forts de l’Au­dioFuse, of­frir à l’uti­li­sa­teur un maxi­mum de contrôles di­rects sur les si­gnaux y tran­si­tant. L’in­ter­face se di­vise en quatre grandes zones gé­né­riques, si l’on compte les deux par­ties pré­amp si­tuées de part et d’autre (fi­gure 3). Celles-ci gèrent les deux en­trées com­bos de tranche avant en af­fi­chant par une led le type de source connec­tée, l’uti­li­sa­teur pou­vant ac­ti­ver le 48 V au be­soin pour les mi­cros sta­tiques, un in­ver­seur de phase, un pad d’at­té­nua­tion et sé­lec­tion­ner Ins­tru­ment si c’est un jack qui est bran­ché. Un po­ten­tio­mètre de gain est pré­sent, le ré­glage ef­fec­tué avec n’étant pas re­pris par la par­tie lo­gi­cielle. Les deux pré­amps pro­posent 75 dB de gain et adoptent la tech­no­lo­gie Dis­cre­tePRO, dont l’une des par­ti­cu­la­ri­tés est de pro­po­ser des struc­tures de gain dif­fé­rentes et op­ti­mi­sées se­lon le type de si­gnal en­trant (mi­cro ou ligne). La zone cen­trale gère le ni­veau de sor­tie prin­ci­pal avec le fa­meux switch entre les sor­ties A ou B, un mute gé­né­ral, un dim, un mode mo­no pour la co­hé­rence des phases et un sé­lec­teur de mix à écou­ter, Main, Cue 1 ou Cue 2. Les deux cues re­flètent ce qui est en­voyé dans les cir­cuits de casque 1 et 2. La zone in­fé­rieure s’oc­cupe des cir­cuits casque, là en­core avec sé­lec­teur de mix, ré­glages de ni­veaux et talk­back. Un mi­cro si­tué au­des­sus de l’en­co­deur de vo­lume gé­né­ral cen­tral est ac­ti­vable via la touche épo­nyme, lorsque la fré­quence d’échan­tillon­nage

n’ex­cède pas 96 kHz. L’uti­li­sa­teur fai­sant of­fice d’in­gé-son choi­sit alors la source casque avec qui conver­ser, idéa­le­ment Cue 1 ou 2, Main ris­quant le lar­sen ! En­fin, la par­tie su­pé­rieure pro­pose le po­ten­tio­mètre de ba­lance d’écoute di­recte des sources en­trantes et de celles pro­ve­nant de l’or­di­na­teur via USB. La la­tence af­fi­chée par Cu­base à 192 kHz / 64 samples est in­fé­rieure à 6 ms en­trée/sor­tie (2,589 ms / 2,339 ms), des va­leurs stan­dard en USB. Le pous­soir po­si­tion­né dans le coin op­po­sé per­met d’ap­pe­ler l’uti­li­taire de confi­gu­ra­tion Au­dioFuse Con­trol Cen­ter. Deux re­marques concer­nant cette par­tie hard­ware. Les voyants in­di­quant l’état ac­tif ou pas des fonc­tions manquent de lu­mi­no­si­té, gê­nant ain­si l’ap­pré­cia­tion ra­pide de la si­tua­tion. Et ça chauffe ! Le boî­tier at­teint très vite une tem­pé­ra­ture éle­vée en fonc­tion­ne­ment. On peut sup­po­ser qu’Ar­tu­ria le sait et que ce­la n’en­gendre au­cun problème aux com­po­sants in­ternes de la carte.

À l’usage

Au­dioFuse Con­trol Cen­ter (ACC) (fi­gure 4) re­flète la géo­gra­phie phy­sique de la carte. La taille à l’écran de son in­ter­face s’ajuste par pour­cen­tage d’oc­cu­pa­tion, de 50 à 140 %, sans être réel­le­ment re­di­men­sion­nable. La zone cen­trale lo­gi­cielle est iden­tique en termes de fonc­tions au hard­ware et com­mu­nique dans les deux sens. La par­tie Set­tings gère les sources nu­mé­riques et la fré­quence d’échan­tillon­nage (de 44,1 à 192 kHz). La touche From Phone 2 sous Spea­ker B, une fois ac­ti­vée, en­voie sur ses sor­ties le si­gnal de Cue 2. Mais elle per­met éga­le­ment de don­ner ac­cès et ac­ti­ver la fonc­tion Re-Am­ping. En bran­chant une gui­tare dans l’en­trée 3 de face ar­rière et un jack dans la sor­tie gauche de Spea­ker B à des­ti­na­tion d’un am­pli (l’im­pé­dance est alors adap­tée au­to­ma­ti­que­ment), il est pos­sible d’en­re­gis­trer une piste du sé­quen­ceur avec le son dry de la gui­tare. Le mu­si­cien n’est pas gê­né puis­qu’il en­tend son son pen­dant la prise. En rou­tant en­suite cette piste du sé­quen­ceur vers cette sor­tie, il de­vient pos­sible d’uti­li­ser d’autres ré­glages de cet am­pli, d’un autre et de ré­en­re­gis­trer le tout, même si le gui­ta­riste n’est plus là. Ou en­core de pas­ser par des lo­gi­ciels de mo­dé­li­sa­tion pour gon­fler/mo­di­fier le grain fi­nal en conser­vant le jeu. La zone in­fé­rieure de ACC, Di­rect Mo­ni­to­ring Mix, af­fiche les si­gnaux ana­lo­giques et nu­mé­riques en­trants. La ges­tion des en­trées ligne/pho­no et de leur rôle s’ajuste sé­pa­ré­ment, en haut à droite de l’in­ter­face. Mix Rou­ting per­met d’en­voyer les ré­glages du mix en cours ef­fec­tué via Di­rect Mo­ni­to­ring Mix vers Main, Cue 1 ou Cue 2. Mais, quelle que soit la des­ti­na­tion, ce se­ra le même mix qui se­ra rou­té. Dom­mage de ne pou­voir créer des confi­gu­ra­tions dif­fé­rentes ici, plu­tôt que d’être obli­gé de le faire via la DAW et la la­tence qui risque d’en ré­sul­ter. D’au­tant qu’au­cun pro­ces­seur d’ef­fets / EQ in­terne n’est pré­sent, his­toire de pro­po­ser une ré­verb té­moin à un chan­teur ou une cor­rec­tion som­maire. En re­vanche, pas de problème pour créer des mix al­ter­na­tifs de la DAW et les rou­ter vers l’un des trois bus dis­po­nibles.

Alors ?

Cette Au­dioFuse est in­con­tes­ta­ble­ment bien née, pro­cure un son en par­faite trans­pa­rence et in­tègre des fonc­tions rares à ce ni­veau de prix. Il y a fort à pa­rier qu’Ar­tu­ria fasse évo­luer son ACC pour cor­ri­ger les quelques dé­tails qui la ren­dront en­core plus in­con­tour­nable. Et nous n’avons qu’abor­dé sa com­pa­ti­bi­li­té avec les ta­blettes et smart­phones, un atout sup­plé­men­taire de­vant bon nombre de ses concur­rentes.

C’est l’un des points forts de l’Au­dioFuse, of­frir à l’uti­li­sa­teur un maxi­mum de contrôles di­rects sur les si­gnaux y tran­si­tant.

1 La tranche avant. 2 La face ar­rière. Le pan­neau de contrôle. 3

4 L’Au­dioFuse Con­trol Cen­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.