Ins­tru­ments MI­DI : Ao­dyo Syl­phyo

Les ex­pé­riences d’in­ter­faces MI­DI pour ins­tru­ments à vent se comptent sur les doigts d’une seule main, alors, quand ap­pa­raît un ins­tru­ment nou­veau et ori­gi­nal en la ma­tière et, qui plus est, to­ta­le­ment fran­çais, nous ne bou­dons pas notre plai­sir… Avec le

Keyboards Recording - - SOMMAIRE - par Pa­trice Cre­veux

Quand ap­pa­rut le sys­tème MI­DI au dé­but des an­nées 80, les ins­tru­men­tistes à cla­vier s’en ap­pro­prièrent im­mé­dia­te­ment l’uti­li­sa­tion qua­si ex­clu­sive. Mais pour les ins­tru­ments à vent, les so­lu­tions ont tou­jours été consi­dé­rées avec mé­fiance par les mu­si­ciens concer­nés… Le Stei­ner EVI pré­sen­té au Sa­lon de la Mu­sique de 1980 fit très forte im­pres­sion ; mais nous étions dans « l’avant-MI­DI » et la tech­nique un peu par­ti­cu­lière que de­man­dait l’ins­tru­ment, conçu prin­ci­pa­le­ment pour les trom­pet­tistes, en dé­rou­ta un grand nombre… Le problème des ins­tru­ments à vent acous­tiques, c’est qu’ils sont… so­nores et que pour com­man­der un sys­tème MI­DI, à dé­faut de pou­voir en sup­pri­mer le son ex­té­rieur, il faut ad­mettre de faire le choix d’une in­ter­face de com­mande qui n’a sou­vent que peu de lien avec le modèle d’ori­gine… Par ailleurs, les ins­tru­men­tistes à vent ont l’ha­bi­tude de « faire leur son », qui est le mar­queur de leur tech­nique de jeu et des « ac­ces­soires » (em­bou­chures, becs et anches di­vers…) qu’ils uti­lisent ; la re­mise en cause de ces « spé­ci­fi­ci­tés » per­son­nelles pour ima­gi­ner pro­duire un autre type de son ou, pire en­core, un son imi­tant leur ins­tru­ment dont la pro­duc­tion leur échap­pe­ra est un ef­fort qu’il leur est bien difficile d’af­fron­ter ! C’est donc sou­vent dans le do­maine du jazz d’avant-garde que ces ins­tru­ments d’un autre genre se­ront les plus em­ployés, gé­né­ra­le­ment comme in­ter­face de com­mande pour syn­thé, par des mu­si­ciens cu­rieux et ori­gi­naux cher­chant à re­pous­ser les li­mites de leur mu­sique tout en conser­vant l’ap­proche na­tu­relle de leur ins­tru­ment : Mi­chael Bre­cker, Bob Mint­zer, Greg Vail, le Fran­çais Laurent De­hors… Plu­sieurs fa­bri­cants par­mi les plus grands se sont lan­cés dans l’aven­ture, mais la vente de ces ins­tru­ments reste en gé­né­ral confi­den­tielle et ne connaît pas au­près des mu­si­ciens la no­to­rié­té que leurs per­for­mances mu­si­cales leur per­mettent… Peut-être était-ce avant le Syl­phyo…

Ça res­semble à quoi ?

Le Syl­phyo n’a pas une ap­pa­rence spec­ta­cu­laire. Sa robe noir mat lui accorde en re­vanche la res­pec­ta­bi­li­té : on est bien en pré­sence d’un ins­tru­ment de mu­sique sé­rieux et non d’un jouet. Le poids est d’ailleurs si­gni­fi­ca­tif et, sans at­teindre ce­lui d’un ins­tru­ment acous­tique, vous au­rez 400 grammes en main, ce qui per­met une bonne te­nue en jouant. Le condi­tion­ne­ment se com­pose éga­le­ment d’une in­ter­face de ré­cep­tion qui pro­pose une connexion USB et MI­DI In et Out (fi­gure 1). En « mode » USB, ce pe­tit boî­tier est ali­men­té par l’or­di­na­teur. On trou­ve­ra en­fin une ali­men­ta­tion basse tension, per­met­tant d’une part un fonc­tion­ne­ment sans connexion in­for­ma­tique ( pour connexion à un équi­pe­ment MI­DI ex­terne) et d’autre part de re­char­ger la bat­te­rie li­thium-ion qui l’ali­mente et qui offre en­vi­ron 8 heures d’au­to­no­mie. Et voi­là bien une des pre­mières ca­rac­té­ris­tiques ex­clu­sives au Syl­phyo, il n’a pas de fil en mode de jeu pour trans­mettre les ins­truc­tions de com­mande gé­né­rées par l’ins­tru­ment : mo­bi­li­té sur scène ga­ran­tie, la liai­son Syl­phyo/cap­teur sem­blant difficile à mettre en dé­faut ! En cas de perte de la liai­son, un me­nu de l’ins­tru­ment per­met de res­ti­tuer l’ap­pai­rage entre les deux. Pour une confi­gu­ra­tion de fonc­tion­ne­ment « ba­sique », Ao­dyo pro­pose d’al­ler té­lé­char­ger sur son site une pe­tite ap­pli­ca­tion nom­mée Syl­phyo Bench (fi­gure 2) pour Mac ou PC qui, en plus des confi­gu­ra­tions usuelles, pro­cu­re­ra quelques so­no­ri­tés per­met­tant de tes­ter et d’uti­li­ser l’ins­tru­ment dans dif­fé­rentes op­tions de jeu.

On joue com­ment ?

Le Syl­phyo « fait » phy­si­que­ment moins « vrai ins­tru­ment » que cer­tains de ses concur­rents, puis­qu’il n’y a pas de « clé­tage » phy­sique, et les dif­fé­rentes notes sont jouées un peu comme on le fe­rait avec une flûte à bec (fi­gure 3). On place les doigts sur les em­pla­ce­ments pré­vus et… on souffle ! Il est pos­sible de confi­gu­rer l’ins­tru­ment avec un doig­té flûte à bec

Par­fait avec les ins­tru­ments à son te­nu (ins­tru­ments à vent, syn­thés…), plus sur­réa­liste avec une bat­te­rie ou un pia­no, mais ça marche !

(par dé­faut), flûte tra­ver­sière, cla­ri­nette, saxo­phone, haut­bois, EVI (trom­pette), ain­si que di­verses confi­gu­ra­tions plus ori­gi­nales ( sif­flet, cel­tique, do­rien, phry­gien…). Un me­nu « Ré­glages ra­pides » ac­ces­sible de­puis le pe­tit écran (fi­gure 4) si­tué sous l’ins­tru­ment (dont on peut choi­sir la langue, en an­glais ou en fran­çais) per­met de dé­fi­nir le « pitch » de ré­fé­rence (Ut, Sib, Mib ou… autre !), le pro­gram change ac­tif et le ca­nal MI­DI d’émis­sion. Un me­nu plus com­plet en deuxième ni­veau per­met le pa­ra­mé­trage to­tal de l’ins­tru­ment, concer­nant le « map­ping MI­DI ». Les contrô­leurs lo­giques sont af­fec­tés par dé­faut (voir ta­bleau « Ré­glage des mes­sages MI­DI »), mais tout est mo­di­fiable à l’en­vi, pour peu que ce­la reste évi­dem­ment co­hé­rent. Le nombre de fonc­tions de contrôle ne se li­mite pas à des fonc­tion­na­li­tés MI­DI et in­tègre aus­si d’autres pa­ra­mé­trages, concer­nant no­tam­ment le cap­teur de souffle, sa fré­quence d’ana­lyse, sa dy­na­mique et sa courbe de ré­ponse. Pré­cieux aus­si, le ré­glage de ré­ac­ti­vi­té qui per­met d’adap­ter la ré­ponse de l’ins­tru­ment au phra­sé du mu­si­cien, tout comme la sen­si­bi­li­té des touches de jeu, qu’il est im­por­tant de « dur­cir » un peu par rap­port aux ré­glages « usine ». On pour­rait d’ailleurs trou­ver là une des (seules) cri­tiques à la prise en main du Syl­phyo : l’ac­ces­si­bi­li­té aux modes de ré­glage est par­fois un peu ap­proxi­ma­tive, tant les contac­teurs ré­pondent vite ! On se re­trouve alors avec des ré­glages étranges… À no­ter aus­si la fonc­tion « Key-bend » qui per­met de faire des « de­mi-bou­chés » et de mettre en oeuvre une tech­nique de jeu avan­cée.

Ou­vert sur le monde MI­DI

Au-de­là des sons du Syl­phyo Bench, l’ins­tru­ment est re­con­nu ins­tan­ta­né­ment par Ga­ra­geBand (Mac) et Live, avec le­quel était réa­li­sée la dé­mons­tra­tion lors du der­nier Mu­si­co­ra (fi­gure 5). Par­fait avec les ins­tru­ments à son te­nu (ins­tru­ments à vent, syn­thés…), plus sur­réa­liste avec une bat­te­rie ou un pia­no, mais ça marche ! La sé­lec­tion des so­no­ri­tés « adap­tables » se fait très vite, en pre­nant conscience de ce que le souffle est ca­pable d’ap­por­ter au phra­sé d’une mé­lo­die. Bran­ché di­rec­te­ment en MI­DI sur un syn­thé ou un cla­vier-ar­ran­geur, les op­tions de jeu se­ront celles du cla­vier. Le Syl­phyo rem­plit to­ta­le­ment sa « mis­sion » de « cla­vier de com­mande » et pour­ra aus­si sé­duire un or­ches­tra­teur à la re­cherche d’une in­ter­face de sai­sie lui ap­por­tant le « souf­flé », sans pour au­tant avoir une tech­nique d’ins­tru­ment à vent pous­sée…

2 Le pe­tit pro­gramme Syl­phyo Bench per­met, après té­lé­char­ge­ment de­puis le site d’Ao­dyo, de jouer l’ins­tru­ment dès sa sor­tie du car­ton ! On y dis­pose des fonc­tions de confi­gu­ra­tion usuelles pour dé­cou­vrir l’ins­tru­ment.

3 Pré­sen­ta­tion gé­né­rale (des­sus et des­sous) de l’ins­tru­ment.

1 Le « pa­ckage » du Syl­phyo com­prend l’ins­tru­ment lui-même, le boî­tier-cap­teur, ain­si qu’un câble USB per­met­tant la connexion sur une ali­men­ta­tion sec­teur.

5 Le Syl­phyo pré­sen­té par Flo­rian Bec­qui­gny sur le stand Ao­dyo du sa­lon Mu­si­co­ra 2017.

4 Le pe­tit écran si­tué sous l’ins­tru­ment per­met une confi­gu­ra­tion de jeu ra­pide, mais aus­si de ré­gler tous les pa­ra­mé­trages, no­tam­ment au ni­veau de la ges­tion du « doig­té » et des contrô­leurs MI­DI.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.