Vi­site de stu­dio : Stu­dio Bes­co

Ou­vert voi­ci un an, le stu­dio Bes­co, dans les Yve­lines, al­lie un vaste es­pace d’en­re­gis­tre­ment à la lu­mière du jour, une ca­bine très bien équi­pée, un ba­ck­line abon­dant et un cô­té ré­si­den­tiel as­su­mé, avec pis­cine, chambres et grand ter­rain. Un pro­jet de ha

Keyboards Recording - - SOMMAIRE - par Franck Er­nould

Nous avons dé­cou­vert le stu­dio Bes­co lors de l’AES de Pa­ris, où l’équipe avait pris un stand pour se faire connaître aux pro­fes­sion­nels de l’au­dio. Les pho­tos, le des­crip­tif du ma­té­riel et l’équipe de construc­tion nous avaient al­lé­chés : Mi­chel De­luc (Ama­deus / Ate­lier 33) à la concep­tion acous­tique du stu­dio et de la ca­bine, Oli­vier Bol­ling au câ­blage, Gé­rard Billot à la me­nui­se­rie. Cap sur Tilly (78), à la cam­pagne !

Un orgue dans la grange

Le nom du stu­dio est for­mé des ini­tiales de ses créa­teurs : Vincent BE­San­çon et Loïc COlin. Loïc est bas­siste ; à la fin des an­nées 90, il donne des cours à la MAI (Mu­sic Aca­de­my In­ter­na­tio­nal, une grande école de mu­sique à Nan­cy) et sym­pa­thise avec Vincent, gui­ta­riste, éga­le­ment pas­sion­né de son. De­ve­nu plus tard ad­mi­nis­tra­teur de biens à Pa­ris, Vincent n’a aban­don­né ni ses com­po­si­tions (d’où la col­lec­tion de cla­viers du stu­dio), ni son rêve de créer un stu­dio d’en­re­gis­tre­ment – d’au­tant que ce ne se­ra pas sa source de re­ve­nus prin­ci­pale. Voi­ci plu­sieurs an­nées, lorsque Vincent tombe sur les lo­caux de Tilly (un corps de ferme + une grange de 700 m2 en tout, avec grand ter­rain boi­sé et pis­cine), le pro­jet se pré­cise : il en in­forme Loïc, qui se lance avec lui dans l’aven­ture.

Sur­prise lors de la pre­mière vi­site de la grange : elle ac­cueille en­core un vé­ri­table orgue à tuyaux Ca­vaillé-Coll ! «Au­dé­but­du XXe siècle, le pro­prié­taire, un riche fi­nan­cier or­ga­niste ama­teur, s’ était payé l’ ins­tru­ment des es rêves, il avait amé­na­gé une zone pour ac­cueillir le pu­blic ve­nu l’ écou­ter jouer, et il pou­vait même dor­mir près des on ins­tru­ment! L’ orgue a été soi­gneu­se­ment dé­mon­té et re­mon­té ailleurs », ex­plique Loïc. Au­jourd’hui, la grange, qui a re­çu de grandes baies vi­trées don­nant sur le parc, consti­tue un bel es­pace d’en­re­gis­tre­ment de plus de 100 m2, avec murs en pierre d’ori­gine, par­quet en bois, 6 m de hau­teur sous pla­fond ; y ont aus­si été amé­na­gées une ré­gie de 26 m2 sans conces­sion et sans console… plus dif­fé­rentes ca­bines (bat­te­rie de 17 m2, voix de 5 m2) avec vue sur l’ex­té­rieur, la ca­bine am­pli étant aveugle. Sur des rayon­nages dans les es­paces de cir­cu­la­tion, on trouve des élé­ments de bat­te­rie, plus des gui­tares, basses, têtes d’am­pli et baffles di­vers. La liste com­plète est sur le site web du stu­dio !

«Nous avons rem­pla­cé le pia­no du stu­dio, c’ est dé­sor­mais un beau S te in­way », pré­cise Loïc .« Dans le stu­dio, il y a aus­si unVox Su­per Con­ti­nen­tal, un Rhodes, unWur li, un Cl av in­et, un vrai Ha mm ond 122 avec sa Les lie–le pia­niste/ or­ga­niste de jazz Laurent Coul on dre

l’a d’ailleurs uti­li­sé sur son der­nier al­bum .» Autre pia­niste ve­nu à Bes­co : Laurent de Wilde. Le stu­dio pos­sède par ailleurs une belle col­lec­tion de mi­cros, 80 en tout, avec des Neu­mann, AKG, Royer, Au­dio-Tech­ni­ca, DPA… Un sys­tème d’écoute casque HearBack est éga­le­ment à la dis­po­si­tion des mu­si­ciens.

Pas de console, mais des cou­leurs !

Dans la ca­bine, beau­coup se­ront sur­pris de ne pas trou­ver de « vé­ri­table » console de mixage… C’est là une vo­lon­té as­su­mée des pro­prié­taires! Loïc :« Nos pre­miers pro­jets étaient vrai­ment énormes. Ce n’ était pas ici, nous étions par­tis sur une plus grande ca­bine, avec une grosse console, et un pe­tit pla­teau d’ en­re­gis­tre­ment. Puis, au fil du temps, nous avons ré­flé­chi à la fa­çon dont se font main­te­nant les pro­jets mu­si­caux. Nous vou­lions mettre à dis­po­si­tion un ou­til qui“parle” à des gens quine sont pas for­cé­ment des in­gé­nieurs du son che­vron­nés .»

«Cette vo­lon­té de pro­po­ser la pa­let te so­nore la plus diversifiée pos­sible nous condui­sait à avoir plu­sieurs consoles! Du coup, re­tour en ar­rière, adieu la console: nous avons dé­ci­dé de pro­po­ser des pré am­plis dif­fé­rents dans des Lunch box. Par exemple, douze Ne ve 88 R S, des A PI 512, des 1073, et du Chand­ler, duV72­ra­cké,unRo os te r et un Brent Ave rill 1028 par exemple. Au ni­veau som­ma­tion, nous avons deux Ne ve 8816, soit 32 ca­naux. Et cô­té sur­face de contrôle, nous pro­po­sons une R aven S la te sur écran tact ile et trois Av id Ar­ti st .»

Pas de ma­gné­to­phone à bande chez Bes­co : «Nous tra­vaillons sur ProTools avec trois c art esHDX et cinq in te rfaces16x 16 ana­lo­giques+ deux nu­mé­rique set deux U AD Oc­to Ul­ti mate avec tous leurs plu g-ins, unSy stem 6000, une Bric as­ti M 7, un E vent id eH 8000. Pas de Le xi con! Mais une E MT 245 et une Ver­mo­naà­res­sort.» En re­vanche, comme dans les ca­bines d’an­tan, de vraies grosses écoutes Ama­deus, ca­lées par Mi­chel De­luc, plus des Adam S3X-V, des Ya­ma­ha MSP10 et NS10M, et deux Au­ra­tone 5C.

Bought in France !

On l’ima­gine, le bud­get d’équi­pe­ment de Bes­co est très éle­vé. Vincent et Loïc ont eu une dé­marche qua­si mi­li­tante pour leurs achats :« En tant que mu­si­ciens, nous avons eu en­vie de faire vivre les“dé­taillants mu­sique fran­çais ”, et non de com­man­der sur un site al­le­mand bien connu. Nous avons donc lan­cé un ap­pel d’ offres en 2015 au­près de plu­sieurs four­nis­seurs .»

On re­marque, outre le ma­té­riel au­dio, une belle col­lec­tion de cla­viers vin­tage bran­chés à de­meure dans la ca­bine : Korg Mi­ni­logue, ARP Odys­sey, Me­mo­ry­moog « LAMMé » (MIDI­fié, cir­cuits in­ternes op­ti­mi­sés), Mi­ni­moog 40, Mi­ni­moog, Ro­land Ju­pi­ter-8 et JP-08, De­ci­ma­tor ProRack, TriC­ho, Wal­dorf Strei­ch­fett, une 8R8, Ver­mo­na DRM1 Mk3, mixeur ligne Tas­cam LM-8ST pour écoute lo­cale, ex­pan­deur Pro­phet '08 et Ac­cess, sans ou­blier un Korg MS10, un pe­tit Ya­ma­ha CS et un Obe­rheim OB6. Les connais­seurs re­mar­que­ront éga­le­ment le gros cla­vier maître Akai MP88 dis­po­sé sous le plan de tra­vail, sur une solide fixa­tion ré­trac­table spé­ci­fique, com­man­dant tous les cla­viers et ex­pan­deurs de la ca­bine. Le sens du dé­tail…

Com­plé­ments

Bes­co est un stu­dio ré­si­den­tiel : la par­tie « hé­ber­ge­ment » ac­cueille confor­ta­ble­ment jus­qu’à seize per­sonnes dans plu­sieurs chambres, avec un grand es­pace de vie do­té d’une mez­za­nine et d’une vaste cui­sine. Par­mi les pro­jets en cours de réa­li­sa­tion, une ca­bine de prise sup­plé­men­taire va rem­pla­cer une ca­bine d’edi­ting exis­tante.

Autre gros pro­jet com­plé­men­taire : l’ou­ver­ture, à Pa­ris 15e, d’une ca­bine de mixage sup- plé­men­taire. «Celle-ci­se­raé­vi­dem­ment pour vue d’ une console, une SS LA W S 948», ex­plique Loïc .« Tout ce qui est acous­tique s’ en­re­gis­trer a ici. Cer­tains pé­ri phs­del ac abine par­ti­ront à Pa­ris( leDS-1,l’ Ibis, leCur­veB en der …), mai­son ré­cu­pé­rer a à la place des com­pres­seurs 1176, par exemple, ou des LA -2 A, ou en­core des éga­li­seurs… L’ idée est d’ en­le­ver un peu de ma­té­riel ici, pour ré­cu­pé­rer un peu de lu­mière, de sen­sa­tion d’ es­pace dans la ca­bine .»

Par­mi les in­gé­nieurs du son dé­jà pas­sés à Bes­co : Jean La­moot, Jean-Paul Gon­nod, Dou­mé (in­gé-son de Laurent de Wilde), Ber­trand Cha­te­net, Sté­phane Lum­bro­so… La du­rée de sé­jour ici va­rie d’une se­maine (cas le plus fré­quent) à un mois. Sont dé­jà pas­sés Lo’Jo, Ri­vière Noire, etc. La page Fa­ce­book de Bes­co vous tien­dra au cou­rant des ar­tistes en­re­gis­trant au stu­dio…

Une vue d’en­semble de la ca­bine. Re­mar­quez les grosses écoutes Ama­deus en­cas­trées et les pé­ri­phé­riques au­dio im­mé­dia­te­ment ac­ces­sibles à l’in­gé­nieur du son.

Le rack de pé­ri­phé­riques au­dio à gauche de l’in­gé­nieur du son. SSL, GML, Uni­ver­sal Au­dio, Te­le­tro­nix, Sum­mit Au­dio, Neve…

Le coin cla­viers dans la ca­bine du stu­dio Bes­co. Du beau monde !

Le nou­veau pia­no du stu­dio, un Stein­way, tient com­pa­gnie à l’orgue Ham­mond et à dif­fé­rents autres cla­viers.

Le rack de pé­ri­phé­riques au­dio à droite de l’in­gé­nieur du son. Chand­ler, SSL XLo­gic, Tube-Tech, des Lunch­box rem­plies, plus une Bri­cas­ti M7 !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.