Dread­box Ep­si­lon

Les mo­dules d’ef­fets de chez Dread­box sont beaux, pour com­men­cer ! Fa­bri­qués à Athènes en Grèce, ils ont éga­le­ment la par­ti­cu­la­ri­té d’être uti­li­sables avec la plu­part des sources au­dio, ex­cep­té peut-être les voix et vo­caux, dans le cas de l’Ep­si­lon que no

Keyboards Recording - - EN UNE - par Éric Chau­trand

Nous avons rac­cor­dé l’Ep­si­lon à une gui­tare, une basse, un syn­thé ana­lo­gique et une BAR, avec à chaque fois des pos­si­bi­li­tés so­nores in­édites, ap­por­tant un grain qui passe de l’ana­lo­gique à l’élec­tro­nique, par­fois sim­ple­ment en agis­sant sur le cu­toff ou la ré­so­nance du filtre. Difficile de pro­po­ser un mode d’em­ploi, un sché­ma du rou­ting du si­gnal étant plus par­lant ! (fi­gure 1). Trois par­ties com­posent le cir­cuit, un filtre ré­so­nant 2 pôles LP-BP, un étage de sa­tu­ra­tion et un si­gnal vers un gé­né­ra­teur d’en­ve­loppe. Les exemples mon­trés ci-après sont des bases de ré­glages qu’il faut adap­ter à l’ins­tru­ment en­trant. Le son peut se mo­di­fier en ne bou­geant que d’1 ou 2 mm les po­ten­tio­mètres par rap­port à l’état pho­to­gra­phié. On passe rapidement des heures sur une boucle à tri­tu­rer le son ou sim­ple­ment le faire évo­luer. Bref, une vraie ma­chine de live que les cla­vié­ristes et afi­cio­na­dos de ma­chines élec­tro­niques ap­pré­cie­ront au­tant que les gui­ta­ristes !

Dis­tri­bu­teur Stu­dio Dea­lers Site(s) www.dread­box-fx.com, www.stu­dio-dea­lers.com Prix pu­blic in­di­ca­tif 230 €

Sché­ma sy­nop­tique de l’Ep­si­lon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.