MAT, TÉ­MOIN DE NOS 30 ANS

Keyboards Recording - - MUSIC PLAY -

KR : Que fai­sais-tu à l’été 87 ? J’avais 8 ans, j’étais avec Mike et je de­vais faire du surf à Sei­gnosse. Quel re­gard portes-tu sur ces trente der­nières an­nées de ré­vo­lu­tion tech­no­lo­gique, qu’elle soit dans la créa­tion, la pro­duc­tion ou la dis­tri­bu­tion mu­si­cale ? Aux États-Unis, on re­trouve le rock à la ra­dio. C’est de la col­la­bo­ra­tion. Il y a du res­pect dans ce que tu fais. Par exemple, tu peux faire un titre avec Jus­tin Bie­ber et on trouve ça co­ol parce que c’est un grand ar­tiste. Ici en France, on se fou­trait de ta gueule. C’est une autre fa­çon de voir les choses. Je ne dis pas que c’est mieux ou que c’est bien, mais je constate qu’il y a de la col­la­bo­ra­tion. On a fait du punk-rock dans le stu­dio de Dr. Dre, tu vois c’est ri­go­lo. Quelle est pour toi la prin­ci­pale in­no­va­tion qui a mo­di­fié ton tra­vail ? L’ap­pa­ri­tion du click dans le rock ? Je viens du punk ! Alors un jour, quand on nous a dit qu’il fal­lait tous jouer en même temps la même chose !… Et pour au­tant, je suis vrai­ment fan de tech­no et de mi­ni­male, car pour moi c’était le re­nou­veau du punk-rock, qui de­ve­nait fi­na­le­ment su­per fa­shion. J’ai re­trou­vé dans la tech­no un­der­ground et la mi­ni­male ce cô­té sans règles et ir­ré­vé­ren­cieux que j’es­saye de conser­ver dans ma musique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.