Plug-ins UAD Soft­ware

Des ému­la­tions pour tous les be­soins !

Keyboards Recording - - KR TESTS - par Éric Chau­trand

La mise à jour 9.3 de l’UAD Soft­ware ap­porte son lot de nou­veaux plug-ins à uti­li­ser conjoin­te­ment à son hard­ware et ses in­ter­faces Apol­lo. Le choix d’UAD se porte cette fois sur des ef­fets my­thiques comme les SDD-3000 de Korg et AMS-Neve RMX16 ou l’am­pli gui­tare En­gl Sa­vage 120, entre autres.

Comme à chaque mise à jour de l’UAD Soft­ware, l’édi­teur pro­pose de nou­veaux plug-ins étof­fant sa suite d’ef­fets et de mo­dé­li­sa­tions. Il reste tou­jours pos­sible de les tes­ter à par­tir du pan­neau de contrôle lo­gi­ciel Console. Cinq pro­duits font leur en­trée, tous avec des usages par­ti­cu­liers qui pour­ront sa­tis­faire tout le monde, du gui­ta­riste au cher­cheur de sons. Re­vue de dé­tail…

En­gl Sa­vage 120

Lorsque l’on est gui­ta­riste, le nom de En­gl ne peut lais­ser in­dif­fé­rent, même si l’on ne joue pas de me­tal ! UAD comble ain­si une sorte de « gap » au sein de ses mo­dé­li­sa­tions d’am­plis, entre son Fen­der 55 Tweed De­luxe et ses quatre Mar­shall, Blues­brea­ker, JMP, Plexi et Ju­bi­lee. C’est donc sur le mo­dèle Sa­vage 120 que se sont pen­chés les ingés de chez UAD, mais sur­tout de Brain­worx pour la réa­li­sa­tion de cette mo­dé­li­sa­tion (fi­gure 1). Di­sons de suite que celle-ci sait ti­rer par­ti du mode Uni­son UAD. Pour rap­pel et pour faire simple, le fait de bran­cher sa gui­tare dans l’en­trée Hi-Z de l’Apol­lo Twin suf­fit à com­mu­ter l’en­trée de ma­nière à ce qu’elle adapte son im­pé­dance. C’est exac­te­ment comme si l’uti­li­sa­teur bran­chait réel­le­ment sa gui­tare sur le vrai Sa­vage 120. Pour ce­la, il convient de char­ger le plug-in dans le slot adé­quat de Console. Le Sa­vage 120 est ré­pu­té pour four­nir des sons pun­chy, agres­sifs et mo­dernes, dans le sens des gui­ta­ristes tech­niques « me­tal » d’au­jourd’hui. Bon sang ne sau­rait men­tir, cette ému­la­tion ré­pond bien au ca­hier des charges ! Moins simple qu’il n’y pa­raît, le Sa­vage est un quatre ca­naux : Clean/Crunch et Crunch/Lead. La par­tie in­fé­rieure de l’in­ter­face sert à faire le son, chaque ran­gée de ré­glages pour sa paire de ca­naux. Il faut être at­ten­tif aux leds al­lu­mées pour bien voir quel ca­nal est en fonc­tion, et re­pé­rer le com­mu­ta­teur (Chan­nel), au ni­veau des Mas­ters. Pour sculp­ter le grain, un double EQ, un double Mas­ter Vo­lume et des vo­lumes sé­pa­rés pour cha­cun des quatre ca­naux. Ce­rise sur le gâ­teau, la par­tie su­pé­rieure hé­berge des ef­fets, un noise gate (in­dis­pen­sable), un de­lay syn­chro­ni­sable au tem­po du sé­quen­ceur, une sec­tion filtres pour cor­ri­ger le son glo­bal et pas moins de cent pre­sets de com­bi­nai­sons ca­bines HP / mi­cros de re­prise uti­li­sées lors des prises de son chez Brain­worx. Bref, du grand art, beau­coup de pos­si­bi­li­tés, même en mode calme !

Cy­clo­so­nic Pan­ner

Le Dy­tro­nics Cy­clo­so­nic Pan­ner est sor­ti en 1984 et s’est mon­tré de suite comme la meilleure uni­té pour pro­duire des ef­fets de pa­no­ra­mique 3D, de mo­du­la­tion ap­por­tant im­mé­dia­te­ment une sen­sa­tion d’es­pace. C’est Sof­tube qui s’y est col­lé cette fois pour créer cette ému­la­tion lo­gi­cielle (fi­gure 2) à par­tir du hard­ware, qui se fait plus que rare en oc­ca­sion. À sa­voir, le rack ori­gi­nal a été com­mer­cia­li­sé sous deux marques dif­fé­rentes, Dy­tro­nics et Song­bird. Bien sûr, l’édi­teur a ajou­té cer­taines fonc­tions uniques au plug-in, comme par exemple la syn­chro au tem­po de la DAW qui l’uti­lise, et le dé­clen­che­ment/fer­me­ture de l’ef­fet en si­tua­tion de pan­ning. Ce­la per­met, entre autres, d’évi­ter « d’en­tendre la mer » quand le sé­quen­ceur est ar­rê­té ! Tes­té sur une gui­tare en in­sert, le Pan­ner peut prendre l’as­pect d’un tré­mo­lo tout à fait cré­dible. Il suf­fit pour ce­la de pas­ser en mode ma­nuel et non dé­clen­ché (trig­ger), puis d’ajus­ter l’ef­fet à par­tir des quatre po­tards bleus : Rate, W. Form, Width et Depth, vi­tesse, forme d’onde, lar­geur et pro­fon­deur de l’ef­fet, à conju­guer avec le pa­vé Pan. Mode. En pra­tique, tout se gère à l’oreille, on ar­rive très vite au ré­sul­tat sou­hai­té, même si l’on passe

quelque temps à tes­ter les dif­fé­rents modes de pan. De nom­breux pre­sets per­mettent de prendre en main les modes de syn­chro avec la DAW, lors­qu’uti­li­sé en in­sert d’une piste ou sur le mas­ter, avec les pré­cau­tions d’usage !

Korg SDD-3000

Cer­tai­ne­ment l’un des racks d’ef­fets les plus ico­niques de cette sé­rie, mais aus­si de l’his­toire des ef­fets tout court. Po­pu­la­ri­sé par The Edge, le gui­ta­riste de U2, le SDD-3000 fait par­tie in­té­grante de son se­tup et des tex­tures so­nores qu’il éla­bore. Rap­pe­lons que Korg en a sor­ti une ver­sion pé­dale dont l’in­ter­face du plug-in se rap­proche (un peu). À la base, le SDD-3000 s’ap­puie sur une tech­nique de conver­sion au­dio 13 bits, pro­ba­ble­ment une part de son suc­cès ! Et c’est sans doute ce qui lui a don­né ce son si par­ti­cu­lier sur les ré­pé­ti­tions qu’il pro­cure. C’est le cir­cuit exact d’un SDD-3000 sé­rie Gold qui a été mo­dé­li­sé (fi­gure ci-contre) afin de cap­tu­rer avec pré­ci­sion le son de son pré­amp ana­lo­gique et sa sec­tion de sor­tie. La sec­tion Mo­du­la­tion per­met de créer des ef­fets de cho­rus/flan­ger de toute beau­té, pour peu que le Feed­back ne soit pas trop pous­sé. Se­lon la po­si­tion du sé­lec­teur Wa­ve­form, la pro­fon­deur de l’ef­fet va­rie, de sub­til à très pro­non­cé. Les pre­sets réa­li­sés par quatre pro­gram­meurs mé­ritent d’être tous tes­tés pour avoir de bons points de dé­part. Il est pos­sible de com­plè­te­ment dé­na­tu­rer le son en­trant pour ar­ri­ver dans la sphère des ef­fets ( très) spé­ciaux. Bien en­ten­du, on peut l’em­ployer sur n’im­porte quelle piste au­dio. Un sou­hait ? Que UAD conti­nue de tra­vailler sur du hard­ware Korg ! À no­ter, le SDD-3000 est en pro­mo à l’heure d’écri­ture de ces lignes et il est pos­sible de l’uti­li­ser via Uni­son, au be­soin.

AMS RMX16

S’il ne faut ac­qué­rir qu’une seule ré­verb par­mi les plugs UAD, c’est cer­tai­ne­ment celle-ci. Il s’agit de la re­créa­tion du mo­dèle hard­ware épo­nyme (fi­gure 3), âgé de 33 ans. L’AMS RMX16 est la pre­mière ré­verb nu­mé­rique, la pre­mière contrô­lée par mi­cro­pro­ces­seur. Elle est à l’ori­gine de cen­taines d’ins­tru­ments de drums ré­ver­bé­rés, aus­si bien en son long que court ou re­verse, uti­li­sée sur les mix de U2, Pe­ter Ga­briel, Ra­dio­head ou Ri­han­na, entre autres. La ver­sion plug-in offre les neuf pre­sets d’ori­gine, plus neuf autres, qui n’étaient pro­po­sés qu’aux ar­tistes for­tu­nés dis­po­sant d’un lec­teur de code-barres. Grâce à ce der­nier, il était pos­sible de char­ger ces neuf pro­grammes ad­di­tion­nels dans le mo­dèle d’ori­gine. Ain­si équi­pée, la RMX16 of­frait un de­lay de 810 ms, des rooms plus brillantes, des ré­verbs plates et re­verses, etc. Au­cun me­nu n’est né­ces­saire pour édi­ter le pre­set en cours, l’in­ter­face pro­po­sant des bou­tons d’ac­ti­va­tion/désac­ti­va­tion de fonc­tions, dont la va­leur s’ajuste via un unique po­ten­tio­mètre. Plus simple, un clic sur les pa­ra­mètres af­fi­chés ouvre un champ à l’en­trée di­recte au cla­vier de la va­leur dé­si­rée. Même chose quant aux al­go­rithmes de ré­verb, dont la sé­lec­tion se fait d’un clic dans le me­nu dé­rou­lant as­so­cié au pre­set en cours. Les pre­sets de Steve Le­vine, Jeff Bal­ding ou Da­vid Isaac suf­fisent à prendre en main la bête. Un re­proche, bien dif­fi­cile de char­ger autre chose qu’un plug-in éco­no­mique aux cô­tés de RMX16 tant les res­sources ré­cla­mées sont im­por­tantes.

Ox­ford Dy­na­mic EQ

Le meilleur des deux mondes est pro­po­sé par Son­nox et cet Ox­ford Dy­na­mic EQ (fi­gure 4) : la pré­ci­sion d’un éga­li­seur sta­tique et la flexi­bi­li­té d’un pro­ces­seur mul­ti­bande. Il per­met de sculp­ter la ma­tière so­nore de ma­nière dy­na­mique, sans les pro­blèmes po­sés par les com­pres­seurs mul­ti­bandes. Le si­gnal en­trant s’af­fiche en temps réel en su­per­po­si­tion aux bandes de fré­quences af­fec­tées, per­met­tant d’avoir un re­tour vi­suel en temps réel sur l’ac­tion ef­fec­tuée. L’uti­li­sa­teur est en fait bien ai­dé par l’in­ter­face elle-même pour ob­te­nir le grain re­cher­ché. La ma­ni­pu­la­tion des bandes s’ef­fec­tue di­rec­te­ment à la sou­ris en em­ployant les boules « éta­lons » nu­mé­ro­tées. De nom­breuses ma­nières d’af­fi­ner le pro­cess d’éga­li­sa­tion sont pro­po­sées. Pour chaque bande, il est pos­sible de choi­sir le fonc­tion­ne­ment mo­no, sté­réo ou Mid/ Side, com­pres­sion, ex­pan­sion, fil­trage si­de­chain. Les pre­sets ne sont là que comme points de dé­part, l’in­tui­ti­vi­té of­ferte par l’in­ter­face au­to­ri­sant de mettre di­rec­te­ment les mains dans les ré­glages !

Un lot de nouveautés qui de­vrait sa­tis­faire les gui­ta­ristes et les fans d’ef­fets au sens large.

Korg SDD-3000 Di­gi­tal De­lay.

1 En­gl Sa­vage 120.

4 Ox­ford Dy­na­mic EQ.

2 Cy­clo­so­nic Pan­ner.

3 AMS RMX16.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.