Syn­thé­ti­seurs :

Après le SP-16 du mois der­nier, voi­ci le se­cond mo­dèle « Pro­duc­tion » de chez Pio­neer. Cette fois, il s’agit d’une vé­ri­table uni­té syn­thé­ti­seur, mise en boîte pour fa­ci­li­ter l’ac­cès et le jeu à une nou­velle clien­tèle, celle des DJ et pro­duc­teurs. Et comme

Keyboards Recording - - SOMMAIRE - par Éric Chau­trand

Pio­neer To­raiz AS-1

Phy­si­que­ment, l’AS-1 se pré­sente dans un boî­tier mé­tal­lique peu en­com­brant (267 x 69 x 178 mm), suf­fi­sam­ment lourd (1,4 kg) pour res­ter stable sur le plan de tra­vail. Quatre pa­tins an­ti­dé­ra­pants as­surent son po­si­tion­ne­ment en si­tua­tion. Seules ses faces la­té­rales sont en plas­tique dur, ne re­met­tant pas en cause sa ro­bus­tesse ap­pa­rente. L’en­semble de la con­nec­tique est re­por­té sur sa tranche ar­rière (fi­gure 1). On y trouve la paire de sor­ties au­dio et une sor­tie casque sté­réo, toutes sur jack 6,35, même chose sur la prise Trig­ger In, des­ti­née à re­ce­voir des com­mandes ex­ternes pour pi­lo­ter les modes de lec­ture de l’AS-1. Une in­ter­face MI­DI clas­sique sur DIN (In et Out/Th­ru) est pré­sente, son rôle pou­vant être af­fi­né via les op­tions glo­bales du syn­thé. Une prise USB Type-B au for­mat USB 2 as­sure la liai­son avec un or­di­na­teur, pour jouer l’AS-1 en MI­DI via un sé­quen­ceur, édi­ter les so­no­ri­tés avec un lo­gi­ciel dé­dié ou ef­fec­tuer des sau­ve­gardes / re­ver­se­ments de patchs. Viennent en­suite l’em­base pour bloc sec­teur ex­terne (four­ni), le cro­chet pour câble et l’in­ter­rup­teur sec­teur pro­té­gé. Et pour fi­nir, la fente de ver­rouillage Ken­sing­ton, re­por­tée à l’op­po­sé. C’est donc de­vant que tout se passe. L’or­ga­ni­sa­tion de la face de contrôle tombe ra­pi­de­ment sous les yeux et les mains de l’uti­li­sa­teur. En bas, la sec­tion per­for­mance avec le cla­vier tac­tile re­pre­nant l’or­ga­ni­sa­tion d’une oc­tave de cla­vier pia­no tra­di­tion­nel. Sa sen­si­bi­li­té est ajus­table et il s’avère vite agréable à uti­li­ser pour le jeu di­rect. Même chose quant au sli­der/ru­ban si­tué sur le cô­té gauche et qui per­met na­tu­rel­le­ment de mo­du­ler le son en cours, se­lon le pa­ra­mé­trage ef­fec­tué d’usine. La sec­tion syn­thé ac­cueille les pa­ra­mètres de base du son, qui sont ac­ces­sibles via cinq po­ten­tio­mètres et un en­co­deur, uti­li­sables en live ou pour pro­gram­mer/édi­ter une so­no­ri­té. C’est à tra­vers un pe­tit, mais très lu­mi­neux et li­sible, af­fi­cheur oled que sont dis­til­lées les in­for­ma­tions, contex­tuelles se­lon l’ac­tion du DJ. Ce­lui-ci est pla­cé au sein de la sec­tion des pa­ra­mètres glo­baux, ac­ces­sible à par­tir de trois en­co­deurs et un po­ten­tio­mètre de vo­lume.

On écoute

Les so­no­ri­tés sont dis­pat­chées dans cinq banques uti­li­sa­teur et cinq banques usine, 99 pre­sets par banque, pour un to­tal de 495 pre­sets (x 2). De base, ce sont les mêmes so­no­ri­tés dans les banques uti­li­sa­teur et usine. Pour les écou­ter, il suf­fit de tour­ner l’en­co­deur Pro­gram puis de jouer sur le cla­vier. As­tuce sym­pa, Pio­neer pro­pose l’écoute d’une pe­tite sé­quence pro­gram­mée, dif­fé­rente pour chaque pro­gramme et ac­ces­sible de la touche de lec­ture du sé­quen­ceur. Ce­la per­met de prendre en main les com­mandes d’édi­tion temps réel, dis­po­nibles de la face avant : fré­quence de cou­pure et de ré­so­nance du filtre passe- bas, fré­quence de cou­pure du filtre passe- haut, at­taque/de­cay/re­lease de l’en­ve­loppe d’am­pli­fi­ca­tion et du filtre, fré­quence et taux du LFO. À ce­la s’ajoute la mise en route des ef­fets, si af­fec­tés au son en cours. Au­tant dire que l’on passe ici pas mal de temps à dé­cou­vrir ce que l’AS-1 a dans le ventre ! Les contrôles pro­po­sés pour l’ac­tion di­recte sur le son semblent suf­fi­sants, si l’on s’en tient à une uti­li­sa­tion pu­re­ment live. On ima­gine que le DJ au­ra pas­sé le temps à édi­ter sa so­no­ri­té avant de se pro­duire sur scène sans avoir be­soin de re­tour­ner dans le pa­ra­mé­trage com­plet du son. Ce­pen­dant, ce­la reste pos­sible, dès lors que l’on maî­trise le work­flow de la bête. L’AS1 s’ap­puie sur la cir­cui­te­rie ana­lo­gique du Pro­phet-6 de Dave Smith Ins­tru­ments (DSI). En pra­tique, l’AS-1 re­pose sur deux os­cil­la­teurs contrô­lés en ten­sion (VCO) à forme d’onde sé­lec­tion­nable par­mi dent de scie, im­pul­sion et tri­angle. Pour sculp­ter le son, deux filtres contrô­lés en ten­sion (VCF) sont pré­sents, un passe-bas à quatre pôles qui peut au­to-os­cil­ler et un pas­se­haut à deux pôles (fi­gure 2). Un VCA, un LFO et deux gé­né­ra­teurs d’en­ve­loppe achèvent de mo­du­ler le son à sa guise. Deux mo­dules d’ef­fets, tou­jours is­sus du Pro­phet-6, sont ac­ti­vables sur la sor­tie, le pre­mier in­té­grant un BBD ( Bu­cket Bri­gade

De­lay), un de­lay donc, une dis­tor­sion et un mo­du­la­teur en an­neau. Le se­cond gère un cho­rus, trois pha­sers, basse/haute ré­so­nance et Maes­tro. Dom­mage de ne pas dis­po­ser d’une ré­verb di­rec­te­ment ici, plu­tôt que d’avoir à l’ap­pli­quer plus tard sur les sor­ties. Cô­té grain au­dio, dif­fi­cile de dé­crire tout ce qu’il est pos­sible de faire, mais comp­tez sur des basses pun­chy ana­lo, des leads stri­dents et acé­rés, des voi­cings de strings, des sons dé­diés à l’ar­pé­gia­teur, et bien d’autres !

On édite

Com­men­çons par deux fonc­tions + très sym­pas, liées au cla­vier sen­si­tif. Il est pos­sible de mé­mo­ri­ser sous chaque touche l’un des pro­grammes par­mi les 495 (fonc­tion Quick Pro­gram du mode Glo­bal), his­toire d’y avoir ac­cès ra­pi­de­ment. Le rap­pel passe par un Shift / Latch + N° de touche, de 1 à 13. Bien éga­le­ment, le fait de pou­voir choi­sir la gamme as­si­gnée aux touches blanches. Par dé­faut, c’est la gamme stan­dard avec ses de­mi­tons qui est jouée. 21 modes sont pro­po­sés (fonc­tion Scale Mode du mode Glo­bal), de io­nien, do­rien, mixo­ly­dien à penta­to­nique Ma­jeur, mi­neur, etc. Les touches noires sont alors igno­rées : le sé­quen­ceur et l’ar­pé­gia­teur tiennent compte de l’af­fec­ta­tion du mode lors du jeu. L’édi­tion du son s’ef­fec­tue en en­trant dans les pa­ra­mètres avan­cés. Après sé­lec­tion du pro­gramme à l’aide de l’en­co­deur Pa­ram/ Ca­te­go­ry, on na­vigue dans les di­verses ru­briques et cha­cun de leurs ré­glages. Par exemple, Os­cil­la­tor 1 pro­pose fré­quence, forme d’onde, pro­fon­deur et syn­chro. En pour­sui­vant, ce sont les ré­glages de l’os­cil­la­teur 2, du mixeur (avec ni­veaux de noise et de sub), puis des filtres, etc. Pour mo­di­fier la va­leur sur la­quelle l’on s’est ar­rê­té, on joue de l’en­co­deur Va­lue. Il est conseillé de faire un Shift/Write à chaque mo­di­fi­ca­tion utile, his­toire de ne pas perdre sa pro­gram­ma­tion en bou­geant par in­ad­ver­tance l’en­co­deur Pro­gram… Les ca­té­go­ries dé­filent jus­qu’à l’af­fec­ta­tion des pa­ra­mètres mo­du­lés par le sli­der ou ceux de la mise en route et pa­ra­mé­trage des ef­fets. Il est aus­si pos­sible de par­tir d’un son zé­ro pour créer à par­tir d’une simple forme d’onde d’un os­cil­la­teur (fonc­tion Ba­sic Pro­gram du mode Glo­bal). La tâche n’est pas évi­dente, cer­taines ma­ni­pu­la­tions né­ces­si­tant de re­ve­nir en ar­rière, la mise en route du se­cond os­cil­la­teur, éteint par dé­faut, mais s’ac­ti­vant après les ré­glages du pre­mier os­cil­la­teur, par exemple. La so­lu­tion peut pas­ser par la ver­sion LE gra­tuite du To­raiz AS-1 Sound Edi­tor à té­lé­char­ger ici : www.sound­to­wer.com/to­raiz (fi­gure 3). L’app offre une ver­sion glo­bale des pa­ra­mètres de l’AS-1, une fois le syn­thé connec­té via USB à un Mac/PC. Il est bien plus simple de com­prendre à la fois l’ar­chi­tec­ture du syn­thé et celle de l’in­fluence d’un pa­ra­mètre de tel ou tel sous-en­semble sur le son. L’en­re­gis­tre­ment de sa créa­tion passe par le nom du nou­veau pre­set, mais aus­si son clas­se­ment dans une fa­mille de so­no­ri­tés, à condi­tion de va­li­der sur l’AS-1, si­non… L’app per­met aus­si la re­cherche au sein des pre­sets pour en char­ger un en édi­tion, d’ac­cé­der aux fonc­tions du mode Glo­bal et, sur­tout, de don­ner ac­cès aux pas du sé­quen­ceur pour le (re)pro­gram­mer, puis en­voyer les notes en MI­DI, au be­soin. Gra­tuit et in­dis­pen­sable !

On ne s’en passe plus !

Cet ou­til dé­mo­cra­tise la syn­thèse ana­lo­gique. Tous les uti­li­sa­teurs sou­hai­tant com­po­ser avec des so­no­ri­tés ana­lo­giques ori­gi­nales et puis­santes doivent ob­ser­ver de près ce nou­veau ve­nu. As­so­cié à d’autres sur­faces de pi­lo­tage, on pense au SP16, mais aus­si à Ma­schine ou un sé­quen­ceur lo­gi­ciel, cet AS1 ap­porte ce grain tant pri­sé par les temps qui courent. À tes­ter chez votre re­ven­deur fa­vo­ri !

Cet ou­til dé­mo­cra­tise la syn­thèse ana­lo­gique. Tous les uti­li­sa­teurs sou­hai­tant com­po­ser avec des so­no­ri­tés ana­lo­giques ori­gi­nales et puis­santes doivent ob­ser­ver de près ce nou­veau ve­nu.

3 To­raiz AS-1 Sound Edi­tor LE.

2 Sché­ma de prin­cipe de l’AS-1.

1 Face de con­nec­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.