Sam­ple­ma­kers :

À l’ori­gine du fa­meux Los An­geles Sco­ring Strings (cf. KR n°274), Au­dio­bro se fai­sait dé­si­rer pour sor­tir un nou­veau pro­jet. Avec Ge­ne­sis Chil­dren’s Choir, le sus­pense est ter­mi­né, et l’at­tente to­ta­le­ment jus­ti­fiée. Au for­mat Kon­takt, ce choeur mixte d’en

Keyboards Recording - - SOMMAIRE - par Pierre Es­tève

• Au­dio­bro Ge­ne­sis Chil­dren's Choir

• Slate + Ash Au­ras

• Hea­vyo­ci­ty No­vo Pack 02 : Rhyth­mic Tex­tures

• String Au­dio LIGHT­less & DARK­less Bundle

• So­nus­core Ori­gins Vol. 3 : 12-String & Ba­la­lai­ka

Com­pa­tible Kon­takt Player 5.7 + et NKS (et le MPE ?), Ge­ne­sis Chil­dren’s Choir (GCC) est un choeur de 64 en­fants âgés de 8 à 14 ans. Ou plu­tôt quatre choeurs d’en­fants ras­sem­blés dans un même ins­tru­ment : seize filles so­pra­no, seize al­to, seize gar­çons so­pra­no et seize al­to.

GCC s’avère bien échan­tillon­né (22 Go Loss­less), même si la plage de nuances mé­ri­te­rait d’être éten­due. Des pre­sets et snap­shots per­mettent de dé­cou­vrir les pos­si­bi­li­tés de GCC. Les patchs existent en dif­fé­rentes ver­sions (Speed Pro, Low, Med ou Most Voices) sui­vant la qua­li­té (et la charge de cal­cul) de l’al­go­rithme de time stretch uti­li­sé. Pour tra­vailler avec les ins­tru­ments Speed Pro, il est conseillé de n’uti­li­ser qu’un en­semble à la fois par ins­tance de Kon­takt. Pour com­po­ser, pri­vi­lé­gier donc les patchs par dé­faut et ré­ser­ver les autres au ren­du fi­nal.

GCC bé­né­fi­cie d’une in­ter­face vaste, claire et as­tu­cieuse. En haut, on ac­cède à la créa­tion et à la ges­tion des phrases par conca­té­na­tions de syl­labes en­re­gis­trées en pseu­do-la­tin (on au­rait pré­fé­ré un choix plus uni­ver­sel, ba­sé sur des pho­nèmes moins conno­tés) et aux trois prin­ci­paux modes de jeu, Sus­tain, Stac­ca­to et Pads. Chaque mode pos­sède ses propres pa­ra­mètres. Au mi­lieu de l’in­ter­face, se trouve le gros bou­ton bleu de dy­na­mique, pa­ra­mé­trable par l’icône d’en­gre­nage en bas à sa droite. D’une ma­nière gé­né­rale, cette icône si­gnale dans toute l’in­ter­face les pa­ra­mètres fi­ne­ment édi­tables. De plus pe­tits po­ten­tio­mètres donnent ac­cès aux Vo­lume, Fil­ter, Bright­ness et De­tune. Par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sant, le mode De­tune per­met de créer des clus­ters et des modes de jeu contem­po­rains. Une belle idée qui mé­ri­te­rait d’être ap­pro­fon­die (im­port sca­la, vue d’en­semble des édi­tions sur les quatre par­ties, édi­teur mu­si­cal, etc.).

Ils chantent !

Sous le pan­neau cen­tral, on trouve le Swit­cher pour créer à la vo­lée des ar­ran­ge­ments évo­lués. Il s’af­fiche en deux modes, Ba­sic et Ad­van­ced. Cha­cun des quatre Swit­chers, contrô­lable par note MI­DI ou CC, est as­si­gnable à un pre­set de phrase, d’en- semble ou de mixage. On peut même as­si­gner plu­sieurs chan­ge­ments à un même trig­ger. Les pe­tits cercles de cou­leur (bleu, vert, jaune, rouge) ac­tivent tel ou tel ré­glage de switch.

Sous le Swit­cher à gauche, le bou­ton Look Ahead pro­pose une op­tion très utile : il per­met de re­ca­ler les syl­labes par­fai­te­ment en rythme à par­tir de notes MI­DI quan­ti­fiées en grid. Com­ment ? Chaque syl­labe ne s’ap­puie pas ryth­mi­que­ment sur le dé­but du sample. Par exemple, dans « STO », le temps tombe sur TO et non sur le S. Les chan­teurs ajustent ce­la na­tu­rel­le­ment, mais il faut le pro­gram­mer dans un ins­tru­ment vir­tuel, ce qu’a fait Au­dio­bro de ma­nière convain­cante. Look Ahead se règle en mil­li­se­condes, et il faut ap­pli­quer un dé­lai né­ga­tif équi­valent sur la piste cor­res­pon­dante.

À droite de ce pa­ra­mètre, on ac­cède aux pages En­semble (pour po­si­tion­ner les quatre en­sembles sur une scène vir­tuelle, avec de belles IR), Per­for­mance (mode par dé­faut dé­crit plus haut) et Mixer (fi­gure 1). Il pro­pose sept ef­fets par piste et trois pages sup­plé­men­taires : Sends, Au­to­ma­tion et Mo­du­la­tion. Comme au­to­ma­tions et mo­du­la­tions sont as­si­gnables à qua­si­ment tous les pa­ra­mètres, Au­dio­bro a eu la bonne idée de faire cor­res­pondre leur code cou­leur à ce­lui du nom des bou­tons aux­quels elles sont af­fec­tées. La com­bi­nai­son de ces ou­tils étend les pos­si­bi­li­tés de GCC à la créa­tion de pre­sets fous, à base de tex­tures vo­cales.

On y croit…

GCC est à la pointe des choeurs sam­plés. En par­ti­cu­lier pour les voix d’en­fants. La sim­pli­ci­té d’uti­li­sa­tion, la ri­chesse des ré­glages et la pro­gram­ma­tion pen­sée par un vrai mu­si­cien per­mettent de créer des oeuvres vo­cales convain­cantes et mu­si­cales. À tel point que la fron­tière entre choeur vir­tuel et choeur réel com­mence en­fin à s’es­tom­per…

1 Mo­du­la­tions à go­go…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.