SLI­DERS

Kiteboarder - - SLICK, SLIDE AND SURF, JUST A KITING MUSIC -

LE TRIPLE-S A ÉTÉ LE PRE­MIER ÉVÈ­NE­MENT (APRÈS CEUX DE DUN­KERQUE, NDLR) À METTRE EN AVANT LA PRA­TIQUE DU KITE SUR DES MO­DULES. CHAQUE AN­NÉE, LES RI­DEURS VIENNENT ICI AVEC DE NOU­VEAUX TRICKS ET 2013 N’A PAS FAIT EX­CEP­TION. Ki­te­boar­der : Comment a évo­lué le ni­veau cette an­née ? Ja­son Sle­zak : Chez les mecs, le ni­veau prend de l’am­pleur de­puis huit ans et cette an­née, les filles ont tout fra­cas­sé ! Eric Riens­tra : Tout le monde a beau­coup pro­gres­sé, ce­la ne fait au­cun doute. Ce­pen­dant, nous avons été li­mi­té quant au nombre de pas­sages sur les mo­dules donc ce­la était vrai­ment dif­fi­cile d’en­ga­ger et de mon­trer tout ce que l’on pou­vait faire. S’il y a la moindre va­ria­tion de vent, tu te fais dé­ga­ger du mo­dule et c’est fi­ni.

Ci des­sus : Le Triple-S est certes le centre du monde du wa­ke­style pen­dant une se­maine mais étant don­né que Cap Hat­te­ras se si­tue sur les ou­ter banks de Caroline du Nord, le spot re­çoit par­fai­te­ment la houle d’où une épreuve de vague très at­ten­due. À droite : Sam Light se paye un der­nier move avant le po­dium. Ren­dez-vous en 2014.

© Bryan El­kus / Triple S In­vi­ta­tio­nal

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.