LES CRI­TÈRES DE BASE

Kiteboarder - - GROSSES SESSIONS DE POUDRE ET GROSSES PELANTES SIB -

Les élé­ments tels que la neige pro­fonde, le vent fort et la vi­si­bi­li­té ré­duite, aug­men­te­ront la dif­fi­cul­té du spot. La clas­si­fi­ca­tion de chaque spot est faite de bonne foi par les lo­caux et les pra­ti­quants.

Classe 1 : Terrain plat, vaste et dé­ga­gé de tout obs­tacle. Les consé­quences d'une er­reur ne se­ront pas ag­gra­vées par la na­ture du spot. Idéal pour dé­bu­ter.

Classe 2 : Terrain + ou - plat avec quelques obs­tacles. Les consé­quences d'une er­reur peuvent être ag­gra­vées par la na­ture du spot.

Classe 3 : Terrain val­lon­né avec de pe­tites et moyennes pentes plus ou moins raides et nom­breux obs­tacles, tur­bu­lences (es­paces sous le vent du re­lief), vent as­cen­dant et risque d'ava­lanche.

Classe 4 : Terrain mon­ta­gneux avec de longues pentes plus ou moins raides et nom­breux obs­tacles, grosses tur­bu­lences (es­paces sous le vent du re­lief), vent as­cen­dant fort et risque d'ava­lanche fort. Les consé­quences d'une er­reur peuvent être très dan­ge­reuses.

Classe 5 : Terrain ex­trême avec de longues pentes raides ou cou­loirs, barres ro­cheuses ex­po­sées aux ava­lanches, vents tur­bu­lents et fortes as­cen­dances dy­na­miques. Les consé­quences d'une er­reur peuvent être mor­telles.

Classe 6 : Terrain im­pra­ti­cable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.