O

Kiteboarder - - NATURE -

n 1984, des sur­feurs de Ma­li­bu, in­quiets de la qua­li­té de leurs eaux de bai­gnades et du sable de leur spot, et pas fa­ta­listes pour un sou, se sont as­so­ciés pour fon­der Sur­fri­der Foun­da­tion. Mais qui au­rait pa­rié, à l’époque, que l’ini­tia­tive de Glenn He­ning, Lance Car­son et Tom Pratte se trans­for­me­rait en un or­ga­nisme fai­sant ré­fé­rence à l’échelle de la pla­nète? Aujourd’hui, l’ONG est éga­le­ment im­plan­tée en Eu­rope de­puis 1990, grâce à un groupe de sur­feurs, dont Tom Cur­ren, triple cham­pion du monde de surf. Elle re­prend les ob­jec­tifs de l’as­so­cia­tion créée aux États-Unis, à sa­voir la dé­fense, la sau­ve­garde, la mise en va­leur et la ges­tion du­rable de l’océan, du lit­to­ral et des vagues. Et il y a du tra­vail pour dé­fendre les usa­gers de la mer, es­ti­més à 10mil­lions de per­sonnes en France! Sé­quence dé­ve­lop­pe­ment.

Qui êtes-vous ?

Je m’ap­pelle Émi­lie Cha­va­roche, et je suis char­gée de com­mu­ni­ca­tion de Sur­fri­der Foun­da­tion Eu­rope de­puis quatre ans. Mon ac­ti­vi­té est un bon moyen de m’en­ga­ger et d’agir pour la pro­tec­tion des océans.

Sur­fri­der Foun­da­tion Eu­rope, què­sa­co ?

Cette ONG a été créée en 1990 à l’ini­tia­tive de sur­feurs eu­ro­péens dé­si­reux de pro­té­ger leur en­vi­ron­ne­ment. Elle re­groupe dé­sor­mais par­mi ses membres des per­sonnes ve­nant de tous les ho­ri­zons, ayant en com­mun la pas­sion de l’océan et le sou­ci de pro­té­ger le lit­to­ral. Elle ras­semble un ré­seau de 1 700 bé­né­voles, 10 500 ad­hé­rents et 120 000 sym­pa­thi­sants réunis au­tour d’an­tennes lo­cales ac­tives dans toute l’Eu­rope. Sur­fri­der Foun­da­tion Eu­rope est une as­so­cia­tion en­vi­ron­ne­men­tale qui cherche à pro­mou­voir une ges­tion du­rable de l’océan, dans les vagues comme à la plage, po­pu­la­tions in­cluses. Au cours de son exis­tence, elle s’est do­tée de com­pé­tences en­vi­ron­ne­men­tales fortes, et a dé­ve­lop­pé une réelle ex­per­tise en ma­tière d’édu­ca­tion à l’en­vi­ron­ne­ment. Aujourd’hui, re­con­nue tant au ni­veau eu­ro­péen qu’in­ter­na­tio­nal, Sur­fri­der est éga­le­ment de­ve­nue un ac­teur ma­jeur des ré­seaux d’in­fluence eu­ro­péens sur ces thé­ma­tiques.

Où est ba­sé Sur­fri­der ?

Le siège de Sur­fri­der Foun­da­tion Eu­rope est ba­sé à Biar­ritz, et est consti­tué de cinq pôles : com­mu­ni­ca­tion et re­la­tions presse, fi­nan­ce­ment et or­ga­ni­sa­tion des col­lectes, tâches ad­mi­nis­tra­tives, mo­bi­li­sa­tion et ges­tion des bé­né­voles, en­vi­ron­ne­ment et édu­ca­tion.

Quels sont vos ob­jec­tifs ?

L’ob­jec­tif est de pro­té­ger les océans, le lit­to­ral et les usa­gers. Que ce soit lors d’ac­tions d’édu­ca­tion et de sen­si­bi­li­sa­tion, via de l’ac­ti­visme lo­cal, ou en­core au tra­vers de son tra­vail d’in­fluence, l’ob­jec­tif de Sur­fri­der reste le même :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.