«

Kiteboarder - - DEFI KITE GRUISSAN 2016 -

Le Dé­fi Kite de Gruis­san, què­sa­co ? Une speed­cros­sing tra­vers/tra­vers, dans le sud de la France, sans cou­rants et ma­rées… Aha­hah, "fin­ger in the noze" ! » S’amuse Jean-Claude, un ki­te­sur­feur ef­fron­té, sous les yeux du dieu des vents, Éole (N.D.L.R. toute res­sem­blance avec des per­sonnes exis­tantes ou ayant exis­té se­rait pu­re­ment for­tuite, vo­lon­taire, for­tuite). « toi Jeune Ri­deur… Toi qui n’as ja­mais vé­cu le Dé­fi Kite de Gruis­san… Ose­rais-tu le mé­dire ?! Ose­rais­tu prendre cette course à la lé­gère ?! Mé­fie-toi de la di­vine tram mé­di­ter­ra­néenne, elle peut s’avé­rer noire et in­trai­table ! Je te mets au Dé­fi, ô Jeune Ri­deur… Pars de ce pas t’y ins­crire et af­fron­ter les nom­breux com­pé­ti­teurs cou­ra­geux et té­mé­raires ! Seule­ment après, tu pour­ras l’ou­vrir, ô Jeune Ri­deur ! Moua­ha­hah ! » C’est après ces quelques pa­roles sages du maître des vents que le « Jeune Ri­deur » dé­cide de se lan­cer pour la pre­mière fois dans cette aven­ture… Le Dé­fi Kite c'est aus­si une pluie de lots pour les par­ti­ci­pants. Le brie­fing de Phi­lippe Bru à Gruis­san, un vé­ri­table show.

VEN­DRE­DI 29AVRIL, J-1 AVANT LA PRE­MIÈRE MANCHE : « J.-C. LA GRANDEGUEULE » ENTRE DANS L’ARÈNE.

Bien que son al­lure et ses bras bal­lants lui donnent un air de cow-boy des mers dé­ten­du, c’est en fait l’es­prit en­core per­tur­bé par sa ren­contre avec le grand Éole que J.-C. ar­rive au vil­lage du Dé­fi Kite construit spé­cia­le­ment pour l’évé­ne­ment. En ce ven­dre­di 29 avril, pre­mier jour de Dé­fi Kite, il ap­prend qu’Éole n’a pas mâ­ché ses mots. « 292 ki­te­sur­feurs pro­fes­sion­nels et ama­teurs confon­dus sont ins­crits… C’est ÉNORME! », lui an­nonce le stand des ins­crip­tions. En ef­fet, presque 300 ki­te­sur­feurs chauds pa­tate qui se re­trouvent pour fu­mer le plan d’eau, et faire cou­ler l’acide lac­tique à flot… c’est un re­cord his­to­rique en France ! « Mouais… Pour le mo­ment, rien ne m’ef­fraie dans ce Dé­fi Kite ! L’am­biance à l’air sym­pa, j’ai même hâte d’y être ! » Lance-t-il d’un ton dé­sin­volte à un co­pain ve­nu l’en­cou­ra­ger. Der­rière cette ap­pa­rente dé­con­trac­tion, il cherche à se mé­na­ger et à af­fron­ter une Le Dé­fi Kite de Gruis­san 2016 c’est avant tout une énorme or­ga­ni­sa­tion struc­tu­rée au­tour d’un pi­lier : Phi­lippe Bru. Or­ga­ni­sa­teur de­puis 16 ans du Dé­fi Wind, re­con­nu à l’in­ter­na­tio­nal pour son for­mat hors normes, il a dé­ci­dé en 2013 de lan­cer ce même Dé­fi chaque an­née aux ki­te­sur­feurs. Et sa force est de pou­voir s’ap­puyer sur une équipe de pro­fes­sion­nels mo­ti­vés à faire pro­gres­si­ve­ment de ce Dé­fi Kite un évé­ne­ment fran­çais in­con­tour­nable. Si vous avez l’oc­ca­sion de croi­ser P. Bru, ne soyez pas éton­né si vous l’en­ten­dez dire que la com­pé­ti­tion du Dé­fi Kite est une bonne ex­cuse pour en fait, ras­sem­bler dans la convi­via­li­té un maxi­mum de ri­deurs ama­teurs et pro­fes­sion­nels au­tour d’une même pas­sion : le kitesurf. Il dit vrai. Et c’est cet en­goue­ment pour « l’ex­trême for­mat », « l’ex­trême convi­via­li­té », « l’ex­trême sé­cu­ri­té », « l’ex­trême… tout » qui fait que le Dé­fi Kite est ex­trê­me­ment bien or­ga­ni­sé aujourd’hui. Rien n’est lais­sé au ha­sard ! Plus d’une cen­taine de per­sonnes par­ti­cipent au bon dé­rou­le­ment de cet évé­ne­ment. C’est aus­si grâce à tous ces pas­sion­nés qui tra­vaillent « der­rière la ca­mé­ra » que ce ras­sem­ble­ment est un suc­cès, et il ne faut pas ou­blier de le no­ter. Bra­vo à eux !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.