LES RÈGLES DE NA­VI­GA­TION

LES FON­DA­MEN­TAUX POUR UN COM­POR­TE­MENT RES­PON­SABLE

Kiteboarder - - SPÉCIAL MANOEUVRES 2017 SÉCURITÉ -

Le ki­te­sur­feur res­pon­sable est un ri­deur qui res­pecte l’en­vi­ron­ne­ment et les autres usa­gers de la mer. Il est donc fon­da­men­tal de se te­nir in­for­mé de la ré­gle­men­ta­tion lo­cale ain­si que du dis­po­si­tif mis en place par les com­munes concer­nant les zones de ki­te­surf pra­ti­cables et les zones in­ter­dites. Il faut éga­le­ment faire preuve de bon sens en­vers les per­sonnes qui ne pra­tiquent pas votre sport, et ins­tau­rer un cli­mat d’échange, de res­pect et de par­tage. Bien évi­dem­ment, il faut res­ter humble et ne pas sur­es­ti­mer votre ni­veau de pra­tique.

QUELQUES CONSEILS AVANT DE NA­VI­GUER A faire

>Si vous n’êtes pas au­to­nome ou si vous vous sen­tez en manque de confiance, n’hé­si­tez pas à contac­ter une école de ki­te­surf la­bé­li­sée par la FFVL (Fé­dé­ra­tion fran­çaise de vol libre) pour prendre des cours ou par­ti­ci­per à une na­vi­ga­tion en­ca­drée. >Pre­nez une li­cence ac­com­pa­gnée d’un cer­ti­fi­cat de non-contre-in­di­ca­tion à la pra­tique du ki­te­surf. >As­su­rez-vous que votre as­su­rance Res­pon­sa­bi­li­té ci­vile couvre l’ac­ti­vi­té ki­te­surf. >Con­sul­tez les pré­vi­sions mé­téo­ro­lo­giques an­non­cées (Mé­téo France, Mé­téo Con­sult, Wind­gu­ru…). >Ne na­vi­guez ja­mais seul et pen­sez à pré­ve­nir un tiers de votre mise à l’eau ain­si que de votre re­tour pré­vu. >Res­pec­tez les zones de dé­col­lage et de mise à l’eau. >Vé­ri­fiez que vos zones de pra­tique et de dé­col­lage sont écar­tées de tous dan­gers po­ten­tiels. >Même en pé­riode es­ti­vale, équi­pez-vous d’une com­bi­nai­son in­té­grale et d’un gi­let d’aide à la flot­ta­bi­li­té. >Ayez une connais­sance par­faite de votre ma­té­riel et de votre sys­tème de sé­cu­ri­té. Pen­sez à un en­tre­tien et à une vé­ri­fi­ca­tion ré­gu­lière.

A ne pas faire

>Ne na­vi­guez pas par temps ora­geux. >Ne na­vi­guez pas sur des condi­tions off­shore, car en cas d’ava­rie vous dé­ri­vez vers le large. >En condi­tion on­shore, ne na­vi­guez pas en bord de plage, car en cas de chute ou d’er­reur de pi­lo­tage, la chute se fe­ra sur la plage au risque de lourdes consé­quences ! >Ne jouez pas « au cham­pion du monde » et ne sur­es­ti­mez pas votre ni­veau de pra­tique.

QUELQUES NOTIONS PRIMORDIALES

>Le ri­deur ou en­gin nau­tique le moins ma­noeu­vrant est prio­ri­taire. Si vous êtes en si­tua­tion de prio­ri­té face à un dé­bu­tant ou à un en­gin nau­tique en train de ma­noeu­vrer, faites preuve de com­pré­hen­sion et de spor­ti­vi­té en vous dé­rou­tant de sa tra­jec­toire. Ce­la de­mande de l’ob­ser­va­tion et de l’an­ti­ci­pa­tion de votre part.

LES DIF­FÉ­RENTES SI­TUA­TIONS La sor­tie ou mise à l’eau

Pour des rai­sons de sé­cu­ri­té, le pra­ti­quant qui veut ac­cé­der au plan d’eau est prio­ri­taire sur le pra­ti­quant qui veut en sor­tir. En ef­fet, le ki­te­sur­feur en dé­pla­ce­ment sur la plage est po­ten­tiel­le­ment plus dan­ge­reux que le pra­ti­quant en na­vi­ga­tion.

Na­vi­ga­tion sur le même bord

>Le « rat­tra­pé » est prio­ri­taire sur le « rat­tra­pant». Si deux ri­deurs na­viguent sur une même amure, le plus ra­pide n’est pas prio­ri­taire et doit se dé­rou­ter fran­che­ment sous le vent, ra­len­tir ou idéa­le­ment réa­li­ser un de­mi-tour. >At­ten­tion, avant d’ef­fec­tuer un chan­ge­ment d’amure, ayez le bon ré­flexe de tou­jours re­gar­der der­rière vous et sous votre vent si l’es­pace est dé­ga­gé de tous pra­ti­quants ou autres dan­gers po­ten­tiels. >At­ten­tion à ne ja­mais dé­clen­cher un saut avec un ri­deur qui na­vigue sous votre vent.

AVIS AUX DÉ­BU­TANTS / CONFIR­MÉS

>La toute pre­mière chose est que lorsque vous ne sen­tez pas une na­vi­ga­tion pour di­verses rai­sons (manque de force phy­sique, len­de­main de fête…) ou en­core car les condi- tions mé­téo­ro­lo­giques vous semblent ra­di­cales (vent ir­ré­gu­lier, vent fort…) RES­TEZ SUR LA PLAGE ! >Re­te­nez que dans une na­vi­ga­tion avec un vent su­pé­rieur à 25 noeuds, les ap­proxi­ma­tions de pi­lo­tage sont dif­fi­ci­le­ment rat­tra­pables et peuvent être lourdes de consé­quences ! En ef­fet, plus le vent est fort, plus on des­cend en taille d’ailes. Les pe­tites ailes sont donc très ré­ac­tives à vos ac­tions créées sur la barre et ne par­donnent guère les er­reurs de pi­lo­tage. >« Le ri­di­cule ne tue pas » : mu­nis­sez-vous d’un gi­let d’aide à la flot­ta­bi­li­té ain­si que d’un casque tant que vous n’êtes pas en to­tale confiance dans votre na­vi­ga­tion.

AVIS AUX EX­PERTS

Nous avons tous été dé­bu­tants dans la pra­tique du ki­te­surf, alors res­pec­tez les fu­turs ri­deurs en ini­tia­tion et évi­tez de tour­ner au­tour d’eux ! Comme cha­cun sait, le dé­bu­tant est fo­ca­li­sé sur son aile et ne peut an­ti­ci­per sur ses ac­tions. Ain­si, na­vi­guer au­tour de lui ne se­rait que lui in­fli­ger un stress sup­plé­men­taire dont il n’a guère be­soin ! Par ailleurs, il se­rait pé­rilleux de votre part de l’ou­blier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.