COM­MENT ÇA MARCHE

Kiteboarder - - SPÉCIAL MANOEUVRES 2017 -

Le Foil, alias « le ta­pis vo­lant », nous fait briller les yeux à l’idée de vo­ler au-des­sus de l’eau. Or, cette dis­ci­pline re­quiert des notions tech­niques en kite et d’avoir un bon « sens ma­rin » pour pou­voir la pra­ti­quer de ma­nière au­to­nome et res­pon­sable. Prin­ci­pa­le­ment ap­pré­ciable dans les condi­tions de vent lé­ger, le foil de­vient une al­ter­na­tive à la na­vi­ga­tion lorsque les autres sup­ports res­tent « à terre ». Le bon pi­lo­tage de l’aile et la ca­pa­ci­té d’an­ti­ci­pa­tion sont d’une im­por­tance ca­pi­tale pour pro­gres­ser se­rei­ne­ment. La maî­trise des ma­noeuvres (virement de bord et jibe backside/front­side) en surf di­rec­tion­nel (strapless et/ou stra­pé) est éga­le­ment un bon moyen de « mettre le pied à l’étrier » dans l’uni­vers foil.

L’équi­pe­ment adap­té

Le casque, le gi­let d’aide à la flot­ta­bi­li­té et la com­bi­nai­son in­té­grale consti­tuent une base pour se pro­té­ger des chocs contre le foil. Les chaus­sons res­tent for­te­ment conseillés, sur­tout pour les dé­bu­tants, car il ne faut pas ou­blier que le foil peut se ré­vé­ler tran­chant.

Ni­veau mi­ni­mum re­quis

Une bonne maî­trise du pi­lo­tage de l’aile, no­tam­ment dans le vent lé­ger. En ef­fet, cette confi­gu­ra­tion de na­vi­ga­tion de­mande da­van­tage de tech­ni­ci­té et d’an­ti­ci­pa­tion et il faut être ca­pable de re­dé­col­ler son aile dans l’eau.

En­vi­ron­ne­ment

Pri­vi­lé­giez des zones de pra­tique sans dan­gers (ro­chers, bouées, ba­teaux au mouillage…). Évi­tez de na­vi­guer sous le vent d’obs­tacles (fa­laises, digue, îlot…), car le vent y se­ra per­tur­bé et peut de­ve­nir pro­blé­ma­tique pour re­dé­col­ler ra­pi­de­ment votre aile. Sa­chez que sous le vent d’un obs­tacle, vous tou­che­rez le vent la­mi­naire à une dis­tance de cinq fois la taille de cet obs­tacle.

Plan d’eau

Le plan d’eau plat est idéal pour évo­luer en foil. Ban­nis­sez la na­vi­ga­tion dans la forte houle et par fort cou­rant (em­bou­chures par grand co­ef­fi­cient de ma­rée, par exemple).

Le vent

Pri­vi­lé­giez le vent ré­gu­lier et les confi­gu­ra­tions de vent on­shore à side-shore. Soyez vi­gi­lant lors de la na­vi­ga­tion « sun­set », car sous ther­mique, et même sys­tème dé­pres­sion­naire, la tendance se­ra de consta­ter un vent fai­blis­sant. Bien évi­dem­ment, ban­nis­sez la na­vi­ga­tion par temps d’orages.

Planche et équi­pe­ments

Plus la planche est vo­lu­mi­neuse et large, plus vous au­rez de la flot­ta­bi­li­té pour prendre de la vi­tesse à plat. Trois foots­traps, dont deux en V à l’avant, vous per­mettent de fixer vos pieds et de res­ter en équi­libre en cas de « tou­chette ».

Mât

Entre 40cm et 1,10 m. Un mât in­fé­rieur à 90cm est plus fa­cile à contrô­ler sur une na­vi­ga­tion à plat et les am­pli­tudes de va­ria­tions de hau­teur sont plus fa­ciles à gé­rer.

Kite

Les ailes à cais­son ou les ailes ma­rines (à bou­dins gon­flables) mo­no­latte et strut­less res­tent les armes pour la pra­tique foil dans le light wind. Dans un vent lé­ger à mo­dé­ré, les kites free­ride et vague sont éga­le­ment bien adap­tés grâce à leur dé­po­wer et à leur ré­ac­ti­vi­té en vol.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.