Na­tive Ins­tru­ments Emo­tive Strings

Comme au ci­né­ma…

KR Home-Studio - - BONS PLANS -

Emo­tive Strings est une banque so­nore de cordes ci­né­ma­tiques Kon­takt pro­duite par So­nus­core pour Na­tive Ins­tru­ments. En sim­pli­fiant la pro­duc­tion de phrases idio­ma­tiques de l’or­chestre à cordes, Emo­tive Strings ap­porte un ou­til de choix à la pro­duc­tion de mu­sique de films. Voyons com­ment.

Emo­tive Strings pour­suit le tra­vail ini­tié par Na­tive Ins­tru­ments et So­nus­core dans le do­maine des banques so­nores de phrases d’or­chestre. Après Ac­tion Strings et Ac­tion Strikes, plus orien­tés sur des élé­ments ryth­miques, Emo­tive Strings s’at­taque à des élé­ments beau­coup plus thé­ma­tiques, voire car­ré­ment mé­lo­diques, pour for­mer un re­dou­table trio. Tous les com­po­si­teurs spé­cia­li­sés dans les « mock-ups » or­ches­trales savent à quel point cer­taines tech­niques de jeu, par­fois très simples à jouer par un vio­lo­niste, mais spec­ta­cu­laires par leur ren­du, sont dif­fi­ciles à pro­gram­mer avec les banques so­nores du marché. Emo­tive Strings va leur sim­pli­fier la vie…

Le­go mu­si­cal

Avec ses 28 Go de don­nées, 1 ins­tru­ment, 72 thèmes et 175 phrases in­di­vi­duelles, Emo­tive Strings (ES) per­met un grand nombre de com­bi­nai­sons, si l’on consi­dère que l’on peut trans­po­ser, chan­ger le tem­po, sou­vent le mode di­rec­te­ment dans ES, et même mo­di­fier les notes d’une phrase via un lo­gi­ciel comme Me­lo­dyne, ou même di­rec­te­ment dans une DAW. Le prin­cipe de fonc­tion­ne­ment d’ES est simple : l’uti­li­sa­teur ac­cède à dix phrases de son choix, qu’il sé­lec­tionne dans un brow­ser et dé­clenche à par­tir de notes MI­DI. Ces phrases sont dis­tri­buées dans deux slots si­tués en bas de l’in­ter­face : slot 1-5 et slot 6-10 (fi­gure 1). Pour chaque phrase sé­lec­tion­née dans un slot, on voit sa par­ti­tion, qui in­dique les liai­sons cor­res­pon­dant sou­vent aux coups d’ar­chet. L’ac­cès aux phrases se fait soit via un me­nu dé­rou­lant si­tué de­vant le nom de la phrase ac­tive (fi­gure 2), soit en cli­quant sur la loupe qui donne ac­cès à un brow­ser plus grand dans le­quel on peut ef­fec­tuer des re­cherches mul­ti­cri­tères (fi­gure 3). On a ain­si le choix entre Hi et Low En­sembles, Single Pitch, Me­lo­dic, Ar­peg­gios, 4/4 et Odd, pour les me­sures im­paires. Il est à no­ter que pour les « single pitch », ES dis­tri­bue les voix entre les ins­tru­ments, res­pec­tant le prin­cipe du « di­vi­si ». Plu­sieurs phrases « Me­lo­dic » existent en Ma­jeur et mi­neur, le choix du mode se fai­sant par la vé­lo­ci­té : de 1 à 69 on est en Ma­jeur et de 70 à 127 en mi­neur. Les phrases « Emo­tives » per­mettent de construire des phrases en le­ga­to, en mi­neur et Ma­jeur, mais aus­si des runs. Dans ce cas, le jeu d’un ac­cord sur les notes vertes dé­ter­mine la to­na­li­té, et les notes hors de la gamme sont igno­rées. De plus, les « Emo­tives » peuvent être jouées as­cen­dantes ou des­cen­dantes, tou­jours avec la vé­lo­ci­té : de 1 à 69 en des­cen­dant et de 70 à 127 en as­cen­dant. Les « Ar­peg­gios » sont jouables en Ma­jeur, mi­neur, et dans leurs deux ren­ver­se­ments. La nuance de jeu se fait par la mo­lette de mo­du­la­tion.

Source d’inspiration

En plus d’être très orien­té pro­duc­tion, ES est aus­si un ou­til d’étude et même d’inspiration. Cô­té pro­duc­tion, il est ex­trê­me­ment pra­tique de pou­voir dis­po­ser d’au­tant de mo­tifs, y com­pris des ré­pé­ti­tions sur une même note, avec di­vers rythmes, ac­cents, liai­sons, coups d’ar­chet, notes de fin. Au­tant de mo­tifs pa­ra­doxa­le­ment plu­tôt dif­fi­ciles à rendre ha­bi­tuel­le­ment en MAO. Le fait de dis­po­ser de la par­ti­tion per­met d’al­ler à l’es­sen­tiel lors de la re­cherche, sans avoir à écou­ter toutes les touches. Pou­voir ac­cé­der aux ver­sions en Ma­jeur et mi­neur ou bien aux ver­sions as­cen­dantes et des­cen­dantes par la vé­lo­ci­té est aus­si un plus, ain­si que d’avoir as­si­gné les nuances à la mo­lette : il est ain­si très fa­cile d’en des­si­ner les courbes. Pour l’inspiration, on peut fa­ci­le­ment es­sayer sur un tem­po don­né des phrases plus so­phis­ti­quées à par­tir des­quelles construire un thème. Un simple os­ti­na­to donne aus­si une pul­sa­tion et une am­biance de dé­part.

Pour les plus no­vices, la par­ti­tion as­so­ciée au ren­du so­nore (chaque phrase est jouable sans être char­gée) per­met de com­prendre com­ment écrire pour les cordes.

Réa­lisme

En tra­vaillant au ni­veau des mo­tifs de l’or­chestre à cordes, Na­tive Ins­tru­ments fait ici un choix in­té­res­sant. Non seule­ment parce que la vie du mu­si­cien s’en trouve sim­pli­fiée, mais aus­si et sur­tout parce que le ré­sul­tat sonne « vrai ». Certes, on ai­me­rait des tech­niques de jeu plus avan­cées, et plus de nuances, mais on peut dé­jà al­ler très loin avec Emo­tive Strings. Bien­tôt le reste de l’or­chestre ? Pierre Es­tève

al­ler plus loin… Dé­mos : • www.na­tive-ins­tru­ments.com/ fr/pro­ducts/kom­plete/ or­ches­tral-ci­ne­ma­tic/ emo­tive-strings www.so­nus­core.com

Le­go mu­si­cal.

Me­nu dé­rou­lant.

Me­nu à la carte… Pro­duit : Type : Site : Prix TTC : Com­pa­tible :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.