Big Fish Au­dio Fuse

Boîte à gros sons

KR Home-Studio - - BONS PLANS -

Pro­duit par VIP Loops pour Big Fish Au­dio, Fuse est un sample ROM player gé­né­ra­liste, plu­tôt orien­té mu­siques élec­tro­niques et mo­dernes. À la fois simple de prise en main et re­la­ti­ve­ment puis­sant, Fuse s’adresse aus­si bien aux com­po­si­teurs qu’aux sound de­si­gners. Tour d’ho­ri­zon.

L’as­so­cia­tion de VIP Loops et de Big Fish n’est pas nou­velle. Elle a dé­jà don­né nais­sance à di­vers pro­duits, dont Swagg, pré­sen­té par l’édi­teur amé­ri­cain comme le « syn­thé vir­tuel ul­time pour le hip hop, le R’n’B, la pop ou la soul ». Cette fois, avec Fuse, si le prin­cipe de la works­ta­tion est re­pris, le con­cept a mû­ri et les sons, plus gé­né­ra­listes, conviennent tout aus­si bien aux mu­siques élec­tro­niques qu’à la mu­sique de films ou de jeux vi­déo.

Boîte à sons

Fuse est une banque so­nore au for­mat Kon­takt de 9,5 Go et 471 patchs, dont 333 patchs dual layer, 138 patchs simple layer et 119 Raw Tones. Les pre­sets sont re­grou­pés en dos­siers par type d’ins­tru­ments. La clas­si­fi­ca­tion, (trop ?) tra­di­tion­nelle, pro­pose ain­si des basses, cla­viers, syn­thés, leads, pads, stut­tahs, gui­tares, cordes et cuivres. L’ar­chi­tec­ture de Fuse (fi­gure 1) est ba­sée sur deux layers in­dé­pen­dants de sons (Tone En­gine 1 et 2), un à gauche en bleu et l’autre à droite en rouge, que l’on peut mé­lan­ger via un gros bou­ton cen­tral, le « Fuse Knob » (fi­gure 2), dont la cou­leur change se­lon le mixage, et qui vire lo­gi­que­ment au mauve quand les deux layers sont à ni­veau égal. Chaque layer bé­né­fi­cie de ses propres ré­glages, puis le tout est mixé dans un mas­ter qui dis­pose de six ef­fets gé­né­raux et d’un ar­pé­gia­teur confi­gu­rable en 32 pas maxi­mum. Les ef­fets mas­ter sont un EQ, un com­pres­seur, une ré­verb, un de­lay syn­chro­ni­sable au tem­po de l’hôte, un ef­fet de sa­tu­ra­tion de type bande et un li­mi­teur. L’ar­pé­gia­teur (fi­gure 3) se cale au tem­po de la noire (po­tard Rate com­plè­te­ment à gauche) à la triple-croche ter­naire (com­plè­te­ment à droite). L’ins­tru­ment fonc­tionne en mode mo­no et po­ly, avec un glide ré­glable.

Stut­ta, Pitch et autres FX

L’ex­pres­si­vi­té des sons est une com­po­sante es­sen­tielle de Fuse. Chaque layer dis­pose donc de ré­glages complets et d’un ar­se­nal d’ef­fets tous pi­lo­tables en MI­DI. En par­tant du haut à gauche, on trouve sur chaque layer le Pitch FX, très pra­tique pour pro­duire l’ef­fet « drop », à sa­voir un gros glis­san­do, sou­vent joué entre deux par­ties d’un mor­ceau. Avec Trig­ger en­fon­cé, le drop se­ra de deux oc­taves sur deux me­sures et deux fois plus ra­pide avec le bou­ton 2X. Quatre types de drop sont dis­po­nibles via le bou­ton do­ré : Dive In (drop down de deux oc­taves), Pick Up (une oc­tave as­cen­dante), Eject (com­mence une oc­tave plus haut que la note jouée) et Fal­ling (com­mence deux oc­taves plus haut, en drop down). Autre type d’ef­fet à la mode, le stut­ter pro­duit un gate ra­pide syn­chro­ni­sé au tem­po, al­lant de la qua­druple-croche à la noire. Le bou­ton Re­verse donne ac­cès pour chaque pre­set à un double en « re­verse » avec ses propres ef­fets et en­ve­loppes, mul­ti­pliant ain­si par deux le nombre réel de pre­sets de Fuse. La zone cen­trale donne ac­cès aux modes « Chief » et « Pro ». Le mode Chief pro­pose un filtre ré­so­nant, une ému­la­tion de type tube, dis­tor­sion des har­mo­niques, lo-fi avec ré­glage du bit rate, un sha­per de tran­si­toires et un étage de mo­du­la­tion (cho­rus, flange, pha­ser). Le mode Pro (fi­gure 4), quant à lui, donne ac­cès aux trois en­ve­loppes (Amp, Fil­ter et Pitch), aux trois LFO syn­chro­ni­sables. Le cu­toff du filtre pro­pose six types de filtre : Daft HPF (passe-haut), Daft LPF (passe-bas), SVF HP2 (passe-haut à deux pôles), SVF BP2 (passe-bande à deux pôles), SVF LP2 (passe-bas à deux pôles) et Lad­der LP4 (passe-bas à quatre pôles). Enfin, chaque layer dis­pose de son bou­ton d’ac­cor­dage,

d’un pa­no­ra­mique et du me­nu dé­rou­lant per­met­tant de sé­lec­tion­ner son timbre de base.

Cou­teau suisse

Fuse est un ins­tru­ment pra­tique. Sous son as­pect un peu « passe-par­tout », tel un cou­teau suisse, il fait le bou­lot et per­met de construire ra­pi­de­ment de so­lides bases. En par­ti­cu­lier Pitch FX, Stut­ta FX et Ar­peg­gio sont très ef­fi­caces pour créer des ryth­miques ca­lées au tem­po. Le Fuse Knob n’est pas en reste dès qu’il s’agit d’ani­mer une piste par des chan­ge­ments sub­tils ou dras­tiques de timbre. Bref, un ins­tru­ment in­té­res­sant qui de­vrait trou­ver sa place dans la boîte à ou­tils de nom­breux mu­si­ciens. Pierre Es­tève

al­ler plus loin… Des­crip­tion et dé­mos : • www.big­fi­shau­dio.com/de­tail.

html?1;16;1:115:::::::::A115::518513

Fuse Knob. Sui­vez la cou­leur.

32 pas pour Ar­peg­gio.

Filtres et LFO.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.