Black Star Ri­ders

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

The Killer Ins­tinct [Nu­clear Blast / PIAS]

For­mé fin 2012 sur les cendres de la der­nière in­car­na­tion live de Thin Liz­zy, Black Star Ri­ders est qua­si­ment une co­pie car­bone de la fa­meuse for­ma­tion qui a connu son heure de gloire dans les an­nées 70 et 80. Le mor­ceau qui in­tro­duit ce se­cond cha­pitre ne fait pas mystère de cette in­fluence ma­jeure : mo­tifs de gui­tare en­tê­tants, grain de voix à la Phil Ly­nott, re­frain qui monte en épingle, tout est réuni pour nous rap­pe­ler la mu­sique du gang ir­lan­dais. D’autres titres, comme le per­cu­tant « Sol­diers­town » ou le très fun­ky « Char­lie I Got­ta Go », portent éga­le­ment la marque du Liz­zy de la grande époque. Mais comme ces vieux bris­cards ne sou­haitent pas por­ter en per­ma­nence l’éten­dard bran­di par Ly­nott & Co, les Black Star Ri­ders se dé­marquent, à de nom­breuses re­prises, de leur « mo­dèle » en ex­plo­rant leurs propres ter­ri­toires so­nores, comme sur « Bul­let Blues » ou « Sex, Guns & Ga­so­line » qui font sé­rieu­se­ment par­ler la poudre. Puis, l’émo­tion n’est ja­mais ab­sente de ce Killer Ins­tinct comme sur l’épique « Fi­nest Hour » qui ne de­mande qu’à être re­pris en choeur lors des pro­chains concerts du quin­tet. Voi­là donc une va­leur sûre du mo­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.