Su­zy K.

Hea­vy Things & Pea­ce­ful Wa­ters

KR Home-Studio - - STUDIO DES POTES -

Peut-être que ces Choses Lourdes ce sont ces va­lises qu’il est bon de po­ser par­fois, po­sez les vôtres, le temps de dis­til­ler tout ça en Eaux Pai­sibles. Vous les po­se­rez peut-être à cô­té de celles de Su­zy, par­tie d’Al­le­magne avec sa vi­ta­li­té folk pop rock, la me­nant jus­qu’à Jean-Pascal Bof­fo, gui­ta­riste et in­gé-son au stu­dio as­so­cia­tif AM­PER ré­so­nant dans les combles du Conser­va­toire de Clouange. En deux mots : harmonie ar­tis­tique, dont sont té­moins les consoles Au­dient ASP4816 et PreSo­nus RM32, Pro Tools HD 10 et 11 / Wa­veLab 8, mul­tiples pé­riphs et écoutes, mi­cros Neu­mann, Lau­ten Au­dio, AKG, Ok­ta­va, ADK, Shure… Dans leur sillage, plus d’une di­zaine de mu­si­ciens, et de nom­breux in­ter­nautes ayant sous­crit au fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif du projet. Ain­si se sont ou­vertes les va­lises pour lais­ser s’échap­per une flo­rai­son de sa­crées bonnes vi­bra­tions cé­lé­brant la mu­sique, les liens, la route, la vie… ces Choses Lourdes de sens.

http://su­zyk.fr – http://jean­pas­cal­bof­fo.com

KR: Su­zy, c’est plus qu’ho­no­rable de fé­dé­rer douze mu­si­ciens. Pour vous est-ce de l’ordre du « fa­cile » ou bien ce­la vous a-t-il de­man­dé beau­coup de pré­pa­ra­tion ?

Su­zy: Ce­la re­monte quand même à 2008, quand j’ai dé­mar­ré l’écri­ture de chan­sons pour mon pro­gramme « so­lo & acous­tic » avec le­quel j’ai tour­né seule. Puis j’ai eu en­vie de réa­li­ser les or­ches­tra­tions. Je me suis alors ser­vi de mes Cu­base 5 et plug-ins Kom­pakt. J’ai fait écou­ter mes ma­quettes à mon ami Jean-Pascal Bof­fo. Il m’a pro­po­sé de te­nir la gui­tare acous­tique et de m’ai­der à consti­tuer une équipe de mu­si­ciens. Pour cer­tains, on se connais­sait dé­jà. Tout ce­la re­pré­sente un gros tra­vail, mais j’ai été bien en­tou­rée. Le fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif a pu être clô­tu­ré avec suc­cès, puis j’ai ob­te­nu le sou­tien de De­nis Meyer, Maya Re­cords, pour la fi­na­li­sa­tion et le pres­sage du disque et Mu­sea Re­cords a ac­cep­té sa dis­tri­bu­tion. Jean-Pascal, dans l’as­pect as­so­cia­tif du stu­dio AM­PER, com­ment in­ter­vient-il au­près des ar­tistes ?

Jean-Pascal: Pa­ral­lè­le­ment à l’as­pect tech­nique, mon ac­ti­vi­té de mu­si­cien-com­po­si­teur m’a ame­né à ren­con­trer des ar­tistes avec les­quels j’ai eu en­vie de col­la­bo­rer, que ce soit pour des pro­jets per­son­nels ou pour des groupes aux­quels j’ai par­ti­ci­pé ou même créés suite à ces ren­contres (Ali­fair no­tam­ment). Au fil du temps, j’ai consti­tué un « car­net d’adresses » qui sert sou­vent à des pro­jets. Par ailleurs, la plu­part des ar­tistes qui viennent ici sont en au­to­pro­duc­tion, et ces an­nées d’ex­pé­rience nous per­mettent de les conseiller : les étapes de la fa­bri­ca­tion d’un CD, les droits d’au­teur, la dis­tri­bu­tion phy­sique et digitale, les lieux de dif­fu­sion… O.C.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.