ATH-MSR7

le casque à tout faire

KR Home-Studio - - TESTS -

Ce construc­teur ja­po­nais bien connu se dis­tingue par ses cel­lules pho­no­lec­trices (d’où la forme en dia­mant de son lo­go), ses mi­cro­phones, et ses casques… Voi­ci un mo­dèle de casque no­made, mais pas seule­ment !

Les casques Au­dio-Tech­ni­ca touchent tous les do­maines de l’au­dio : le stu­dio, le DJ, la haute-fi­dé­li­té et l’ex­ploi­ta­tion no­made. L’ATH-MSR7 ap­par­tient, en prin­cipe, à cette der­nière ca­té­go­rie, du moins c’est ain­si que son construc­teur le pré­sente. Certes, quelques ac­ces­soires l’ac­com­pagnent : outre la trousse de trans­port, trois câbles de très bonne fac­ture com­plètent l’offre. Ain­si, ce casque fer­mé pro­pose un mo­dèle de 3 mètres et deux autres de 1,20 m, qui pré­sentent la par­ti­cu­la­ri­té d’être équi­pés de fiches jacks 3,5 mm cou­dées, bien pra­tiques pour fa­ci­li­ter la connexion à un ba­la­deur nu­mé­rique. L’un des deux câbles de 1,20 m dis­pose, de sur­croît, d’une té­lé­com­mande fi­laire et d’un mi­cro­phone, com­pa­tibles iOS et An­droid, ce qui ex­plique le qua­trième contact sur le jack 3,5 mm cou­dé. No­tons qu’à l’autre ex­tré­mi­té, le construc­teur a ins­tal­lé un jack de même dia­mètre qui se branche, comme d’or­di­naire, dans l’oreillette gauche du casque. Cer­tains construc­teurs optent pour un connec­teur moins ro­buste de seule­ment 2,5 mm de dia­mètre, une im­passe qu’Au­dio-Tech­ni­ca a évi­tée. Ce­la po­sé, il ne faut pas beau­coup plus pour pro­pul­ser ce casque dans une autre sphère, celle d’une ex­ploi­ta­tion un peu plus sé­den­taire : votre home-stu­dio. Il suf­fit juste d’un adap­ta­teur jack 3,5 mm vers 6,35 mm. Loin de vou­loir contra­rier la stra­té­gie du cé­lèbre construc­teur ja­po­nais, consta­tons tout sim­ple­ment que l’ATH-MSR7 est à la hau­teur de cette tâche d’im­por­tance.

Concep­tion exem­plaire

Jus­qu’où iront-ils dans la concep­tion des casques ? La plu­part des construc­teurs ont adop­té l’em­ploi d’ai­mants au néo­dyme, plus lé­gers et per­for­mants que les fer­rites. Les bo­bi­nages font ap­pel au pro­cé­dé CCAW, soit du fil d’alu­mi­nium re­cou­vert de cuivre. Mais Au­dio-Tech­ni­ca nous montre que l’on peut al­ler beau­coup plus loin, en conce­vant des bo­bines courtes qui baignent tou­jours dans le champ ma­gné­tique des élé­ments au néo­dyme. Le construc­teur adopte éga­le­ment la ten­dance des mem­branes larges de 45 mm de dia­mètre. Les trans­duc­teurs sont réa­li­sés de couches suc­ces­sives d’alu­mi­nium et de ma­gné­sium, leur confé­rant ri­gi­di­té et lé­gè­re­té. Par­fois l’on per­çoit, sur cer­tains mo­dèles de casque, quelques ré­so­nances dans le grave, voire l’ex­trême grave. L’ATH-MSR7 se dis­so­cie de ce constat en fai­sant preuve d’une to­tale li­ber­té de res­ti­tu­tion, sans ré­so­nance, dans une ré­ponse li­néaire ab­so­lu­ment re­mar­quable. La dy­na­mique est au ren­dez-vous, au même titre que la ré­ponse im­pul­sion­nelle : si la bande pas­sante de ce casque est com­prise entre 5 Hz et 40 kHz, ce n’est pas pour res­ti­tuer des ul­tra­sons, mais pour amé­lio­rer le temps de mon­tée des trans­duc­teurs. Ce nouvel Au­dio-Tech­ni­ca res­ti­tue, en ef­fet, les sons tran­si­toires de ma­nière op­ti­male, dans une ab­sence de dis­tor­sion au­dible, sur tout le spectre au­dio. Son im­pé­dance de 35 Ω le rend com­pa­tible avec toutes les sor­ties de casques du marché et contri­bue au main­tien de sa li­néa­ri­té tant sur des ba­la­deurs nu­mé­riques que sur des ap­pa­reils de stu­dio. Sa sen­si­bi­li­té de 100 dB par mil­li­watt lui per­met de s’ac­com­mo­der de peu de puis­sance, même s’il ad­met, au maxi­mum, 2000 mW. At­ten­tion à vos oreilles lors d’écoutes au casque ! Mais on ne bou­de­ra pas notre plai­sir, car l’ATHMSR7 est ex­cellent ! Phi­lippe Da­vid

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.