Par­ti Pi­rate

KR Home-Studio - - CHOISIR -

Le Par­ti Pi­rate, ce sont plus de 840 000 voix en Eu­rope qui ont vo­té pour lui. C’est aus­si l’eu­ro­dé­pu­tée al­le­mande Ju­lia Re­da, nou­vel­le­ment dé­si­gnée par le Par­le­ment Eu­ro­péen rap­por­teure d’un compte-ren­du sur les droits d’au­teur et droits voi­sins dans l’UE en vue d’une adap­ta­tion à l’ère nu­mé­rique et de la Di­rec­tive 2001/29/CE du Par­le­ment Eu­ro­péen et du Conseil du 22 mai 2001. Le Par­ti Pi­rate trouve son ori­gine en Suède en dé­cembre 2005, il est né suite aux ac­cu­sa­tions dis­pro­por­tion­nées de contre­fa­çon au droit d’au­teur. En 2015, ce sont 66 pays qui pos­sèdent un bu­reau. Le Par­ti Pi­rate se penche aus­si sur le projet de loi Ren­sei­gne­ment, la pro­tec­tion des lan­ceurs d’alerte, les bre­vets phar­ma­ceu­tiques et, en gé­né­ral, toutes les li­ber­tés ci­viques fon­da­men­tales et li­ber­té d’ex­pres­sion. Tou­te­fois, sa pré­oc­cu­pa­tion prin­ci­pale s’at­tarde tou­jours sur le droit à l’échange cultu­rel qu’offrent les nou­velles tech­no­lo­gies nu­mé­riques. P.E.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.