The Ec­cen­tro­nic Re­search Coun­cil

KR Home-Studio - - ALBUMS -

John­ny Rocket, Nar­cis­sist & Mu­sic Ma­chine… [Wi­thout Consent / Coo­pe­ra­tive / PIAS]

Après quan­ti­té de modes, de cou­rants et d’ex­pé­riences, la no­tion d’ob­jet so­nore non iden­ti­fié pa­raît un peu dé­va­lo­ri­sée. Pour­tant, les al­bums pro­duits par The Ec­cen­tro­nic Re­search Coun­cil ar­rivent à éton­ner, ré­sul­tats d’une dé­marche hy­bride, à la fois pop et lit­té­raire. Ba­sé à Shef­field, ce groupe (dans le­quel on re­trouve Dean Ho­ner, un an­cien I Monster) n’est certes pas le pre­mier à trans­for­mer le for­mat al­bum en sup­port nar­ra­tif. Mais il pousse loin le con­cept, en mê­lant l’his­toire de John­ny Rocket, Nar­cis­sist & Mu­sic Ma­chine… I’m Your Big­gest Fan (le titre com­plet) avec des sé­quences mu­si­cales sou­vent sar­cas­tiques où des étranges airs de fan­fare croisent des pas­tiches de The Stooges (« Sweet Sa­turn Mine »). Sur­tout, c’est l’ac­trice Maxine Peake qui oc­cupe le pre­mier plan. En mode spo­ken-word, elle in­carne le per­son­nage prin­ci­pal, une qua­dra qui craque, au point de perdre la tête pour la for­ma­tion (fic­tive) de The Moon­lan­dingz. Pour ap­pré­cier plei­ne­ment l’en­semble, il faut certes un an­glais cor­rect et de l’at­ten­tion. L’écoute se ré­vèle tout de même gra­ti­fiante tant règne ici un es­prit ro­bo­ra­tif, entre The Re­si­dents et l’écri­vain Da­vid Peace. Quant à la mu­sique, soi­gnée et par­fois dé­jan­tée, elle n’est pas le pa­rent pauvre de cette en­tre­prise ra­fraî­chis­sante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.