Lo­ne­ly The Brave

KR Home-Studio - - ALBUMS -

The Day’s War [Co­lum­bia / So­ny]

C'est une tra­di­tion sé­cu­laire, la presse an­glaise a tou­jours en­cen­sé les pre­miers disques des jeunes groupes rock, quitte à les ou­blier au mo­ment de la sor­tie de leur deuxième al­bum. For­mé en 2009 et plé­bis­ci­té par la presse spé­cia­li­sée, Lo­ne­ly The Brave a dé­jà à son ac­tif les pre­mières par­ties de Bruce Spring­steen (dont le « Streets Of Phi­la­del­phia » est ici re­pris), Neil Young et Def­tones. À l’écoute de ce pre­mier ef­fort qui a mis du temps à émer­ger, on peut se rendre compte que, à Cam­bridge, on aime éga­le­ment le noir cor­beau, sur­tout de­puis qu'Edi­tors, In­ter­pol ou White Lies ont ré­ha­bi­li­té cette cou­leur au ni­veau in­ter­na­tio­nal. Avec « In­tro » et « Trick Of The Light », les An­glais réus­sissent très bien leur en­trée en ma­tière sur un rythme sou­te­nu et des re­frains épiques qui de­vraient faire mouche sur scène. Par la suite, la ten­sion re­tombe quelque peu et le groupe de se fendre de cinq bal­lades (« Is­lands », « Di­no­saurs », « De­ser­ter », « Un­tit­led », « Kings Of The Moun­tain ») au risque de perdre une par­tie de ses au­di­teurs. En tout cas, ce pre­mier al­bum à l’élé­gante noir­ceur laisse pré­sa­ger du meilleur pour l’ave­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.