The Wom­bats

KR Home-Studio - - ALBUMS -

Glit­ter­bug [14th Floor Re­cords / WEA Mu­sic]

Si les Wom­bats sont plu­tôt connus en Aus­tra­lie comme étant de pe­tits mar­su­piaux, vi­vant dans des ter­riers, une sorte de pe­tit ourson court sur pattes, ces Wom­bats-là sont plu­tôt connus pour faire de leur élec­tro pop rock une ma­chine de guerre avec no­tam­ment des hits comme « Back­fire At The Dis­co » ou « Let’s Dance To Joy Di­vi­sion ». Ils re­viennent pour un nouvel al­bum après quatre an­nées de si­lence qui les ont me­nés sur les routes aux quatre coins du monde et dans la tour­née des fes­ti­vals eu­ro­péens. Le trio me­né par Mat­thew Mur­phy, Dan Harris et Tord Øver­land-Knud­sen est ori­gi­naire de Li­ver­pool, mais le groupe a vite été sé­duit et ai­man­té par Los An­geles, où le chan­teur Mat­thew Mur­phy a pas­sé de longues pé­riodes, se brû­lant par­fois les ailes. À l’in­verse de leur der­nier al­bum, This Mo­dern Glitch, ce nouvel opus a été en­re­gis­tré à Londres dans le stu­dio de Mark Crew, pro­duc­teur entre autres de Bas­tille. On re­trouve dès les pre­miers mor­ceaux de cette ga­lette le charme de leurs com­po­si­tions bien ca­li­brées qui ont fait le suc­cès des Wom­bats, soit un rock bien cha­lou­pé avec un soup­çon d’élec­tro bien do­sé et des voix har­mo­ni­sées pop. Dans la li­gnée de Me­tro­no­ny et autres Arc­tic Mon­keys, The Wom­bats tire avec ce Glit­ter­bug un al­bum plai­sant, concis, bien fait mais sans être to­ta­le­ment no­va­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.