Asian Dub Foun­da­tion

More Si­gnal More Noise

KR Home-Studio - - CHRONIQUES - Vincent Brun­ner

[Be­lieve Re­cor­dings]

Plus de vingt ans après sa for­ma­tion, après quan­ti­té de dé­parts, d’ar­ri­vées et même des re­tours – ce­lui de Dr Das, un des membres fon­da­teurs –, le col­lec­tif an­glais Asian Dub Foun­da­tion (A.D.F.) est tou­jours bien là et ne fai­blit pas. À l’écoute de More Si­gnal More Noise , on peut même se de­man­der si la troupe ne ra­jeu­nit pas tant son cock­tail frap­pé de mu­siques ur­baines pos­sède un goût ra­fraî­chis­sant comme aux pre­miers jours. Mal­gré le ren­fort d’un nou­veau membre, Na­than Lee, flû­tiste pra­ti­quant l’human beat­box (« Stand Up »), A.D.F. uti­lise tou­jours les mêmes in­gré­dients : gui­tares rock, ryth­miques drum’n’bass, basses dub, éclats punk, scan­sion rag­ga, etc. Mais ce mé­tis­sage est tel­le­ment na­tu­rel, tou­jours aus­si re­mar­quable et éner­gique. Astuce : A.D.F. a pris le temps de ro­der sur scène ce nou­veau ré­per­toire. En ef­fet, More Si­gnal More Noise consti­tue le frère ju­meau de The Si­gnal & The Noise, en­re­gis­tré avec Adrian Sher­wood (qui sort par ailleurs l’ex­cel­lente an­tho­lo­gie At The Con­trols). Cer­tains mor­ceaux ont été gar­dés tels quels, d’autres ré­en­re­gis­trés avec l’ex­pé­rience du live. Ce dixième al­bum s’im­pose aus­si­tôt comme un clas­sique de l’in­sur­rec­tion mu­si­cale, entre The Clash, pé­riode San­di­nis­ta, et le Pat­chan­ka de la Ma­no Ne­gra.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.