Hud­son Mo­hawke Lan­tern

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

[Warp]

Par­ti­ci­pant à l’âge de 15 ans à la fi­nale bri­tan­nique DMC, l’Écos­sais Ross Bir­chard a dé­jà fait par­ler de lui grâce à sa dex­té­ri­té des mains sur les pla­tines. Mais c’est en tant que pro­duc­teur qu’il a ex­plo­sé ces der­nières an­nées, re­cru­té par Ka­nye West ou la marque Apple. Sa si­gna­ture mu­si­cale colle en ef­fet à l’air du temps avec la col­li­sion de grosses ryth­miques élec­tro hip hop et d’une hu­meur sen­sible. Elle évoque un Wood­kid pre­nant un eu­pho­ri­sant pour al­ler en club, ou le pre­mier MGMT re­mixé par Ka­nye West. Sur ce deuxième al­bum pour Warp, on re­trouve in­tacte la patte de l’Écos­sais : struc­tures pop, beats élé­phan­tesques, ar­ran­ge­ments syn­thé­tiques ac­cro­cheurs et très 80’sants. S’il a convié des guests, les deux tiers de Lan­tern re­posent uni­que­ment sur les épaules d’Hud­son Mo­hawke. Seul avec ses ma­chines, il conçoit des tracks à la fois épiques et mi­ni­ma­listes (l’or­ches­tral « Ket­tles », « Scud Books », « Sys­tem », « Brand New World »). Quant aux chan­sons, si la bal­lade « In­dian Steps » chan­tée par An­to­ny sort du lot, elles sont as­sez peu sub­tiles et très di­rectes (« Ve­ry First Breath » avec le Fran­çais Ir­fane ou « War­riors » avec Ru­cka­zoid & De­veaux). Mais cette pop énorme est tel­le­ment ef­fi­cace qu’elle peut ren­ver­ser les pré­ju­gés. Le plai­sir faus­se­ment cou­pable de l’été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.