Whi­tes­nake The Purple Al­bum

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

[Fron­tiers / Harmonia Mundi]

Notre pre­mière ren­contre dis­co­gra­phique avec Da­vid Co­ver­dale (le chan­teur de Whi­tes­nake) re­monte à 1980 avec une com­pi­la­tion de titres em­blé­ma­tiques is­sus du ré­per­toire de Deep Purple : Dee­pest Purple. Sur cette der­nière, on pou­vait en­tendre deux titres chan­tés par Da­vid (et Glenn Hughes) : « Burn » (1974), « Storm­brin­ger » (1974). On re­trouve au­jourd’hui ces deux mor­ceaux em­blé­ma­tiques sur The Purple Al­bum qui est un disque hom­mage au groupe qui a per­mis à Co­ver­dale de confir­mer sa vo­ca­tion de chan­teur à l’âge de 21 ans. Son ami­tié pour Jon Lord, qui sou­hai­tait une réunion com­plète de Deep Purple avant son dé­cès, et la dis­pa­ri­tion de proches ont pous­sé le lea­der de Whi­tes­nake à je­ter un coup d’oeil dans le ré­tro­vi­seur et à re­vi­si­ter un ré­per­toire in­tem­po­rel. Même si les gui­ta­ristes Reb Beach et le nouvel ar­ri­vé Joel Hoeks­tra ne par­viennent pas vrai­ment à faire ou­blier le tou­cher du gé­nial Rit­chie Bla­ck­more, l’exer­cice de style est as­sez jouis­sif. Dé­jà pré­sents sur l’al­bum live de Whi­tes­nake ( Live… In The Heart Of The Ci­ty, 1980), « Might Just Take Your Life » et « Mis­trea­ted » sont ici re­ma­niés tout en conser­vant une par­tie de leur ca­chet ori­gi­nal. Certes, les fans pour­ront re­gret­ter la frappe de Ian Paice et le cla­vier de Lord, mais l’es­sen­tiel est là.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.