Com­ment op­ti­mi­ser la prise de son d’un pia­no ?

KR Home-Studio - - SOS STUDIOS -

L’acous­tique du lieu ? L’en­com­bre­ment de l’ins­tru­ment fait que dans le cas d’une prise de son « so­liste », il est dif­fi­cile de faire abs­trac­tion du lieu dans le­quel il se trouve ! Dans le cas d’une prise de son clas­sique, on s’ar­ran­ge­ra donc pour pro­fi­ter à la fois du rayon­ne­ment de l’ins­tru­ment et de l’acous­tique du lieu. La cap­ta­tion se fe­ra alors à dis­tance de l’ins­tru­ment, à 1 ou 2 mètres. À la mai­son, il fau­dra pri­vi­lé­gier une prise de son plus rap­pro­chée, telle qu’on la fait dans le cas où le pia­no est in­té­gré dans une for­ma­tion mu­si­cale et où les autres ins­tru­ments risquent de « pa­ra­si­ter » la prise. Prise de son live ou stu­dio ? En stu­dio, si on en­re­gistre le pia­no seul, on se trouve dans le cas pré­cé­dem­ment dé­crit. Si l’on sou­haite des at­taques très mar­quées, il fau­dra rap­pro­cher les cap­teurs de l’ins­tru­ment. Sur scène, la cap­ta­tion de proxi­mi­té s’im­pose en or­chestre. Si l’on uti­lise deux mi­cros, il n’est pas utile de les « pa­no­ra­mi­ser gauche/droite » entre la zone des cordes ai­guës et graves, le rayon­ne­ment de la table d’harmonie étant ho­mo­gène ; on ga­gne­ra juste 3 dB (gain me­su­ré entre un et deux mi­cros). En re­vanche, le mi­cro pla­cé vers les mar­teaux des cordes graves et ce­lui pla­cé vers les ai­gus pour­ront cap­ter da­van­tage les sons d’at­taque dans leur zone. Ne pas mul­ti­plier le nombre de cap­teurs : les dé­ca­lages de phase in­hé­rents à leurs po­si­tions pour­raient per­tur­ber le timbre de l’ins­tru­ment (perte de graves), prin­ci­pa­le­ment sur les ré­so­nances. Pia­no droit ou à queue ? La prise de son est as­su­ré­ment plus fa­cile sur le pia­no à queue, la table d’harmonie étant glo­ba­le­ment libre d’obs­tacles (à l’ex­cep­tion du cadre !) entre la source et les mi­cros. Pour le pia­no droit, la table d’harmonie est pla­cée verticalement et par­tiel­le­ment mas­quée par la mé­ca­nique, ce qui en­gendre aus­si un cer­tain nombre de bruits pa­ra­sites. Il fau­dra donc « faire avec » les ca­rac­té­ris­tiques acous­tiques de l’ins­tru­ment qui sont de toute ma­nière moins bonnes, et pri­vi­lé­gier soit une prise par le des­sus, soit dans l’ins­tru­ment… Mi­chelle Da­vène Nous vous in­vi­tons aus­si à consul­ter l'ar­ticle Tech­niques de mix sur le pia­no, réa­li­sé par Pierre Jac­quot, en page 86.

A. Prise de son à dis­tance

de type « clas­sique ». B. Ca­dran de po­si­tion­ne­ment de deux mi­cros pour une prise

de son de proxi­mi­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.