Ro­land Phase 2, 5 et 7

Phase 2, 5 et 7

KR Home-Studio - - SOMMAIRE -

Comme cha­cun sait, l’ef­fet flan­ger est ob­te­nu en ad­di­tion­nant au si­gnal d'ori­gine ce même si­gnal mais lé­gè­re­ment dé­ca­lé dans le temps, un re­tard in­fime gé­né­ra­le­ment in­fé­rieur à 20 mil­li­se­condes et dont la va­leur évolue. Un ef­fet si­mi­laire à ce­lui d’un fil­trage en peigne ba­layant. Lorsque l’on va­rie le temps de re­tard, ce­la pro­voque un ba­layage du spectre so­nore vers le haut et vers le bas.

Àl’ori­gine, et c’est de là que vient son nom (flange vient du fran­çais flanc), la mé­thode de flan­ging consiste à en­re­gis­trer le même si­gnal sur deux ma­gné­tos et à les re­jouer, les deux ma­gné­tos syn­chro­ni­sés, alors que l’on presse lé­gè­re­ment un doigt sur le bord (flange) de l’une des bo­bines en lec­ture. L’ef­fet pha­sing est quelque peu dif­fé­rent et pour­tant on le confond sou­vent. Pour ob­te­nir cet ef­fet on en­voie un si­gnal dans deux che­mins dis­tincts. Dans l’un, il est trai­té avec un filtre passe-tout, qui pré­serve l’am­pli­tude du si­gnal ori­gi­nal mais en al­tère la phase. Lorsque les deux si­gnaux sont mé­lan­gés, les fré­quences hors phase vont s’éli­mi­ner, ce qui crée l’ef­fet pha­sing.

En 1974, Ro­land a la bonne idée de sor­tir une pre­mière pé­dale d’ef­fet pha­sing, l’AP-5 Phase 5 (en même temps que les Space Echo RE-101 et 201 !), qui se­ra re­jointe l’an­née sui­vante par l’AP-2 Phase II, de taille ré­duite, et sur­tout l’AP-7 Jet Pha­ser, du même for­mat phy­sique. Par la suite, les pé­dales pro­duites par la Ro­land Cor­po­ra­tion se­ront toutes frap­pées du la­bel Boss, comme le ma­gni­fique Cho­rus En­semble, pour­tant si­mi­laire d’al­lure. Les pé­dales sont pro­po­sées en fi­ni­tion brun clair (ou noir), comme ca­mou­flées, cer­tai­ne­ment pour pas­ser in­aper­çues dans un dé­sert ou sur une plage, avec une sur­face tex­tu­rée as­sez ru­gueuse, par­fois genre mi­ni-spaghetti, pour un ef­fet de pha­sing vi­suel en quelque sorte.

Ef­fet Les­lie

L’AP-5 Phase Five pro­pose certes l’ef­fet de pha­sing ha­bi­tuel, un peu sim­pliste, mais il est pos­sible de la ré­gler pour ac­cé­lé­rer ou ra­len­tir l’ef­fet de ba­layage en fonc­tion de points de re­père haute vi­tesse et basse vi­tesse. On peut en­clen­cher la chose par le switch de droite pour ob­te­nir un ma­gni­fique

ef­fet très sem­blable à l’ef­fet « Les­lie ». Plus en­core : si l’on en­clenche la fonc­tion Touch Control, sur le switch du mi­lieu (C.C. pour Conti­nuous Control et T.C. pour Touch Control), le ni­veau du si­gnal in­jec­té dans la pé­dale va com­man­der l’in­ten­si­té du pha­sing. Le contrôle de sen­si­bi­li­té per­met de dé­ter­mi­ner com­ment l’at­taque ou le vo­lume du si­gnal en­trant va af­fec­ter l’ef­fet. Le pha­sing se­ra plus in­tense quand on joue­ra plus fort et plus « du­re­ment », avec une am­pli­tude spec­trale de ba­layage de l’ef­fet éga­le­ment plus large.

La pe­tite AP-2 Phase II, quant à elle, n’est do­tée que d’un switch d’en­clen­che­ment de l’ef­fet, même si l’on peut en ré­gler la vi­tesse de ba­layage (rate) et la re­so­nance (quan­ti­té de si­gnal af­fec­té ré­in­jec­tée dans l’ef­fet) à l’aide de deux po­ten­tio­mètres ro­ta­tifs.

C’est avec l’AP-7 Jet Pha­ser que les choses se gâtent, si l’on peut dire, puisque Ro­land y pro­pose une fonc­tion sup­plé­men­taire, la fa­meuse Jet, qui va en­chan­ter les gui­ta­ristes, alors que jus­qu’à pré­sent ce sont de pré­fé­rence les cla­viers qui ont uti­li­sé l’AP-5. Cette fonc­tion Jet est en fait une sorte de dis­tor­sion liée à l’ef­fet pha­sing, que l’on peut en­clen­cher ou pas, of­frant un son plus gras, plus char­nu et char­gé d’har­mo­niques. Le sus­tain est éga­le­ment lar­ge­ment aug­men­té, ce qui per­met éven­tuel­le­ment de se pas­ser d’une fuzz, dont le son à l’époque est en­core as­sez éloi­gné de ce­lui d’un am­pli qui tord. On peut pas­ser la vi­tesse du pha­sing de ra­pide à lent, avec une tran­si­tion souple, à la ma­nière d’une Les­lie, un peu comme si ce­la se fai­sait mé­ca­ni­que­ment. Les en­clen­che­ments bru­taux de cer­taines pé­dales ren­dant l’ef­fet ar­ti­fi­ciel et non or­ga­nique. On peut en­tendre ce type de son sur le « Star Span­gled Ban­ner » de Ji­mi Hen­drix à Wood­stock, même si l’AP-7 est ar­ri­vée plus de trois ans après la dis­pa­ri­tion du gui­tar-he­ro. Son in­gé­nieur du son Ed­die Kra­mer lui avait confec­tion­né alors une pé­dale cen­sée si­mu­ler l’ef­fet Les­lie : la lé­gen­daire Uni­vibe Phase-Shif­ter. Le son de l’AP-7 peut éga­le­ment être en­ten­du sur les pro­duc­tions de Lar­ry Graham ain­si que sur l’al­bum Kiss de « l’ar­tiste ». Klaus Blas­quiz

AP 2 Phase II.

AP 5 Phase 5.

AP 7 Jet Pha­ser.

iz qu as Bl s au Kl ©

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.