Ba­den Ba­den Mille Éclairs

KR Home-Studio - - ARTISTES -

Le trio pop-in­dé com­po­sé de Gabriel

Vigne à la bat­te­rie, Julien Lar­dé à la gui­tare

et Éric Javelle au chant/gui­tare pour­suit

sa conquête du pu­blic avec la tour­née du se­cond al­bum Mille Éclairs sor­ti en

fé­vrier 2015. Le disque, cette fois en­tiè­re­ment en fran­çais, mais réa­li­sé

par l’An­glais Bar­ny Bar­ni­cott, confirme le suc­cès de Co­line en 2012.

D’après ce que j’ai en­ten­du, vous n’avez ja­mais mis les pieds à Ba­den Ba­den, pour­quoi ce nom ?

Éric Javelle : d’al­ler vite en créant sou­vent des ac­ci­dents, des as­pé­ri­tés as­sez fé­condes. Plus on avance, moins on a en­vie d’être propres et plus on a en­vie que ce soit des pre­miers jets. Com­ment adap­tez-vous les titres sur scène ?

Quand on crée les sons en stu­dio, on ne pense pas du tout au live, c’est une li­ber­té qu’on a en­vie de s’oc­troyer sans se sou­cier des contraintes scé­niques. En­suite on est re­joints par Jé­rôme (Ar­ri­ghi) à la basse et Ar­no (De Ca­sa­nove) à la trom­pette et au cla­vier qui uti­lise un Nord Elec­tro. On es­saye de re­trou­ver les sons des al­bums à par­tir de lo­gi­ciels et de cla­viers qui sont par­fois dif­fé­rents. On uti­lise aus­si un SPD pour sam­pler cer­tains sons pré­cis ou dé­clen­cher des sé­quences. Ba­den Ba­den, c’est un groupe de home-stu­dio ?

Éric Javelle : J’ai d’abord fait de la mu­sique sur or­di­na­teur sans même jouer de la gui­tare et, pe­tit à pe­tit, les ins­tru­ments plus acous­tiques se sont in­té­grés et c’est seule­ment beau­coup plus tard qu’est ve­nu le chant. Le grand avan­tage du home-stu­dio c’est que tout se fait d’un coup et on a très vite une idée d’un ren­du qui peut être très avan­cé en pou­vant ima­gi­ner ce que ça don­ne­ra sur le disque. Avec le home-stu­dio tout se mé­lange, la com­po, l’inspiration, tout de suite on en­re­gistre et tout de suite on ob­tient un ré­sul­tat qui est très pous­sé, même si on aime bien aus­si tra­vailler avec des gens ex­té­rieurs qui vont re­prendre les pistes et ap­por­ter leur vi­sion comme pour le mixage de Mille Éclairs qui a été confié à Bar­ny Bar­ni­cott au CV im­pres­sion­nant (Arc­tic Mon­keys, Bom­bay Bi­cycle Club, Cloud Control).

Julien Lar­dé : Je suis par­ti de la gui­tare et ce qui m’han­di­ca­pait au tout dé­but en home-stu­dio c’était de perdre du temps dans les ma­nips. J’aime bien avan­cer vite avec une struc­ture de mor­ceau où je dé­fi­nis un cou­plet et un re­frain, qui donne très vite un ré­sul­tat et sur le­quel je peux ra­jou­ter des sons, un cla­vier, une drum et po­ser un ar­pège de gui­tare. Le but est d’ar­ri­ver à faire quelque chose en une heure, soit je conti­nue, soit je le mets de cô­té, quitte à y re­ve­nir quelques se­maines plus tard. Fran­çois Bou­che­ry

Mille Éclairs [Star­lite Re­cords / Naïve] www.soul-kit­chen.fr

www.naive.fr www.ba­denba­den.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.