À

KR Home-Studio - - TESTS -

lire le cha­peau de cet ar­ticle, on pour­rait se de­man­der si ce lo­gi­ciel n’est pas dé­dié à un pu­blic de pros tel­le­ment il en pro­met. Que nen­ni, il est jus­te­ment conçu pour être uti­li­sé par des dé­bu­tants, même non mu­si­ciens ! Il n’est pas com­pli­qué, mais com­plexe du fait qu’au fil des an­nées il n’a ces­sé de pro­po­ser di­verses fonc­tion­na­li­tés de­man­dées par ses afi­cio­na­dos. Il en pro­pose tant que ce­lui qui le dé­couvre et ne l’aborde pas étape par étape risque de se re­trou­ver per­du. Heu­reu­se­ment, de nom­breux tu­to­riels sont pré­vus pour gui­der le non-ini­tié et faire pro­fi­ter les plus aver­tis de toutes les sub­ti­li­tés ac­cu­mu­lées au cours des mou­tures. BIAB 2015 dé­barque comme à son ha­bi­tude avec toute une pa­no­plie de nou­veau­tés, faut-il pour au­tant pas­ser par la case carte bleue pour ac­qué­rir cette nou­velle ver­sion ?

Com­ment ça marche ?

BIAB est un lo­gi­ciel dont le prin­cipe de fonc­tion­ne­ment est simple, qui, à force de per­fec­tion­ne­ments, de­vient une vé­ri­table ma­chine qua­si au­to­ma­tique pour fa­bri­quer de la mu­sique, et ce, même à l’usage des non-mu­si­ciens ! Son prin­cipe : on entre (à la sou­ris, via un ins­tru­ment MI­DI, par im­por­ta­tion) une grille d’ac­cords et le reste est fait par le lo­gi­ciel. On choi­sit un style, on clique sur Play et au­to­ma­ti­que­ment un ar­ran­ge­ment est réa­li­sé. On se prend vite à pro­gram­mer l’in­tro, le re­frain, le cou­plet, le fi­nal et on construit étape par étape un mor­ceau de mu­sique. Le top étant que do­ré­na­vant on se passe du MI­DI et ce sont car­ré­ment des boucles au­dio en­re­gis­trées par de vé­ri­tables mu­si­ciens qui sont em­ployées pour éta­blir la par­tie ryth­mique et, plus fort en­core, on ac­cède à une base de don­nées de mé­lo­dies que l’on peut di­rec­te­ment uti­li­ser en les syn­chro­ni­sant à un style préa­la­ble­ment construit pour se les ap­pro­prier et les mo­di­fier. Que fait de plus BIAB ? C’est là que tout se com­plexi­fie. Rien n’est réel­le­ment com­pli­qué mais il y a tel­le­ment de pos­si­bi­li­tés qu’il ne faut pas se perdre dans l’usage du soft et vou­loir tout faire en même temps (fi­gure 1).

Le tra­vail sur l’au­dio et le MI­DI

À son ori­gine, dans les an­nées 80, BIAB avait fait un ra­vage dans le monde de la MAO. Je me sou­viens l’époque où mon Ata­ri, l’or­di­na­teur des mu­si­ciens (le mien fonc­tionne tou­jours !), ré­gnait en maître dans mon stu­dio. Je n’étais pas peu fier de re­ce­voir la pre­mière mou­ture de ce soft­ware, le seul à pro­po­ser un mo­teur de créa­tion d’ar­ran­ge­ments MI­DI. S’il ne sa­vait tra­vailler qu’à

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.