Ba­char Mar-Kha­li­fé

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

Ya Ba­lad [Infi­né]

Si Ba­char Mar-Kha­li­fé a in­ti­tu­lé sa troi­sième oeuvre grand for­mat Ya Ba­lad (soit Ô Pays), c’est pour y chan­ter son Li­ban na­tal, où il a pas­sé ses six pre­mières an­nées avant que sa fa­mille ne s’ins­talle en France. En­ve­lop­pé de nos­tal­gie, cet al­bum parle de ra­cines et d’ex­pé­riences per­son­nelles. Sans ma­nier l’arabe, n’im­porte quel au­di­teur pour­ra être tou­ché par cette mu­sique in­time tant l’in­ter­pré­ta­tion et l’ins­tru­men­ta­tion sont tour­nées vers le par­tage d’émo­tions. Seul en stu­dio, avec son in­gé­nieur du son, Ba­char Mar-Kha­li­fé a pui­sé dans ses ta­lents d’homme-or­chestre pour ha­biller des com­po­si­tions qui vont d’un reggae ver­sion arabe (« Bal­coon ») à une douce comp­tine (« Yal­la Tnam Na­da », en duo avec l’ac­trice Gol­shif­teh Fa­ra­ha­ni). Pia­no, per­cus­sions, syn­thés, mé­lo­di­ca, flûte (ney, plus pré­ci­sé­ment) : le chan­teur ma­nie à la fois ins­tru­ments ryth­miques et mé­lo­diques comme sur l’in­tense « Wolf Pack » im­pro­vi­sé en stu­dio. Sur le fes­tif « Le­mon », il ri­va­lise avec la dance mu­sic du Sy­rien Omar Sou­ley­man… sauf que lui uti­lise ici un cla­ve­cin ba­roque ac­cor­dé en un quart de ton ! Ter­mi­né par un ins­tru­men­tal pia­no-mé­lo­di­ca (« Ell3 ») et la bal­lade « Dors Mon Gâs » (re­prise d’une chan­son du dé­but du XXe siècle), Ya Ba­lad est une longue et belle pro­me­nade avec des dé­tours et re­liefs bien­ve­nus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.