Royal Hunt

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

XIII – De­vil’s Do­zen [Fron­tiers / Harmonia Mundi]

Un col blanc en feu sur la po­chette du trei­zième al­bum de Royal Hunt, voi­là l’image du mal de cette dé­cen­nie (comme d’autres au­pa­ra­vant) mar­quée par les dé­rives fi­nan­cières de nos pays oc­ci­den­taux de­puis plus de qua­rante ans. Fon­dé à la fin des an­nées 80 par le cla­vié­riste An­dré An­der­sen, Royal Hunt a ven­du plus de 1,7 mil­lion d’al­bums à tra­vers le monde et ne semble pas prêt à prendre sa re­traite mal­gré un par­cours bien rem­pli. Ce nouvel opus s’ins­crit dans le droit fil des pré­cé­dentes oeuvres du com­bo avec son style mé­lo­dique ponc­tué d’or­ches­tra­tions clas­siques et d’am­biances qui lorgnent du cô­té du prog rock. Cette der­nière orien­ta­tion se vé­ri­fie à tra­vers la du­rée des mor­ceaux ici pré­sents qui tournent au­tour des 6 minutes, et plus, en moyenne. Même si Royal Hunt a connu quelques chan­ge­ments de per­son­nel, ce­la n’a ja­mais en­tra­vé la vi­sion unique de son lea­der An­dré An­der­sen. Donc, ici, pas de quoi dé­fri­ser les fans de la pre­mière heure et ceux qui ont ai­mé Life To Die For en 2013. Royal Hunt est tou­jours ca­pable de grandes en­vo­lées bien ryth­mées (« May You Ne­ver (Walk Alone) », « Tear In The Rain ») ou de se frot­ter aux am­biances cel­tiques (« Riches To Rags »). Une va­leur sûre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.