Peaches

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

Rub [Kit­ty-Yo / Be­lieve-PIAS]

De­puis six ans, la Ca­na­dienne Peaches avait dé­ser­té son stu­dio d’en­re­gis­tre­ment pour se consa­crer à des spec­tacles tels que Peaches Ch­rist Superstar, l’opé­ra rock Peaches Does Her­self, des films, un livre de photos, etc. Non, la chan­teuse qui s’est fait un nom à coup de pro­vo­ca­tions ma­lignes ne s’est pas as­sa­gie, elle se bat tou­jours contre les cli­chés et tente de faire bou­ger les choses entre les sexes. Mais, après avoir beau­coup en­re­gis­tré, elle a res­sen­ti un rasle-bol. Ain­si, elle a eu be­soin d’un dé­clic pour s’y re­mettre. Il est ve­nu en 2014 quand elle a ins­tal­lé son nou­veau stu­dio dans un ga­rage. Peaches a re­trou­vé l’en­vie de grooves sa­laces et de chan­sons cu­lot­tées. Conçu avec le mu­si­cien amé­ri­cain Vice Co­oler, Rub n’est cer­tai­ne­ment pas le dé­but d’une ré­vo­lu­tion es­thé­tique ou thé­ma­tique. Mur du son syn­thé­tique, beats qui claquent et grosses basses sub com­posent l’es­sen­tiel de la pa­lette so­nore, comme les pré­cé­dents al­bums. Mais la re­cette élec­tro / hip hop, por­tée par des nou­veaux hymnes (« Dick In The Air » ou « Dumb Fuck »), conti­nue d’être très ef­fi­cace et so­lide. On re­tien­dra « Light In Places », beau et en­traî­nant comme du Mo­ro­der 2015, « Close Up » avec Kim Gor­don ou « I Mean So­me­thing » avec Feist au sou­tien mé­lo­dique. Même si le goût est sans sur­prise, un bon cru.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.