Say Yes Dog

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

Plas­tic Love [Dis­ko­dogs Re­cords / Wa­gram]

Le ma­ga­zine heb­do an­glais Time Out dé­crit Say Yes Dog comme « un groupe de synth-pop hol­lan­dais-luxem­bour­geois-al­le­mand qui a plus d’ha­me­çons que dans la boîte d’un pê­cheur ». Face à cette ac­croche im­pa­rable, si je puis dire, nos trois jeunes gens sont as­su­ré­ment de sym­pa­thiques pour­voyeurs de tubes pour les dan­ce­floors et ils sont dé­jà adu­lés par les afi­cio­na­dos de la pla­nète élec­tro pop. À l’écoute de ce Plas­tic Love, on pense évi­dem­ment à Me­tro­no­my ou Hot Chip (le cô­té dé­lié du chant, les mé­lo­dies dou­ce­sa­mères). C’est plu­tôt bien fou­tu et leurs chan­sons élec­tro­niques ne cherchent pas tou­jours le che­min le plus court, la sim­pli­ci­té évi­dente (« Hold Me »). La pe­tite ri­tour­nelle tech­noïde « A Friend » est éga­le­ment agréable mais pas non plus de quoi cas­ser trois pattes à un ca­nard. La mu­sique du trio de La Hague sym­bo­lise par­ti­cu­liè­re­ment un état post-adolescent et pré-adulte, une pé­riode d’in­cer­ti­tude, d’er­rances amou­reuses, un brin maus­sade, lé­gè­re­ment hap­py, une sorte d’image de la pop éter­nelle. Cer­tains s’en dé­lec­te­ront alors que d’autres af­fi­che­ront une par­faite in­dif­fé­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.