S

KR Home-Studio - - VINTAGE -

choeps, plus exac­te­ment Schall­tech­nik Dr.-Ing. Schoeps GmbH, est fon­dé en 1948 et s’ins­talle du cô­té de Karls­ruhe pour y fa­bri­quer des mi­cros élec­tro­sta­tiques à conden­sa­teur de haute qua­li­té. Dans un pre­mier temps, à l’ins­tar d’autres construc­teurs, no­tam­ment al­le­mands, ses trans­duc­teurs ont une nette ten­dance à l’em­bon­point, avec d’im­po­sants corps en forme de bou­teille, alors que ses pro­duc­tions ré­centes, de­puis la fin des an­nées 50, sont au contraire ré­pu­tées pour leur taille fine. Après un pro­to­type, en 1948, au dia­mètre de 80 mm et à la lon­gueur de plus de 30 cm, ar­rive l’an­née sui­vante le mo­dèle CMC 50/2, plus svelte (7 x 28 cm), qui a pour par­ti­cu­la­ri­té d’être do­té d’une cap­sule mon­table par baïon­nette. En 1951, le mi­ni-tube Te­le­fun­ken EF 94 (6AU6) fai­sant son ap­pa­ri­tion, ain­si qu’un trans­for­ma­teur de sor­tie lui aus­si mi­nia­ture, les di­men­sions du mi­cro vont pou­voir être à nou­veau ré­duites. Ce CM 51 est ain­si pour­vu d’un tronc plus élan­cé et de trois dif­fé­rentes cap­sules : les CM 51/7 om­ni, CM 51/N9 car­dioïde, et sur­tout la ma­gni­fique CM 51/U om­ni-car­dioïde (sur le CM 51/3). Le style Art Déco, très or­ga­nique, est unique et ser­vi­ra de base es­thé­tique pour la créa­tion du V4 U soixante ans plus tard. Ce der­nier, qui a de­man­dé plus de cinq ans de dé­ve­lop­pe­ment, est pour­tant tout à fait mo­derne, cap­sule, cir­cuit et construc­tion ayant été dé­ve­lop­pés spé­cia­le­ment et n’ayant rien à voir, sauf pour le look, avec ceux du CM 51.

Tous genres de mu­sique

Un col­lier bi­seau­té per­met de contrô­ler la di­rec­ti­vi­té, car­dioïde, une di­rec­ti­vi­té bien adap­tée à l’em­ploi de des­ti­na­tion du mi­cro : la cap­ta­tion de proxi­mi­té de la voix en stu­dio. Bien en­ten­du, Schoeps étant un spé­cia­liste des pe­tites cap­sules, celle du V4 est du même genre mais on lui a ad­joint un sys­tème mé­ca­nique lui per­met­tant de si­mu­ler le com­por­te­ment d’une cap­sule à plus large mem­brane. Ce « col­lier » a pour fonc­tion d’aug­men­ter la di­rec­ti­vi­té aux plus hautes fré­quences, comme le fait une large mem­brane, tout en gar­dant les qua­li­tés acous­tiques propres aux pe­tites mem­branes comme un dia­gramme po­laire de di­rec­ti­vi­té pré­cis et une ré­ponse en fré­quences très éten­due (50 Hz - 22 kHz). La cap­sule (45 mm de large), qui est soi­gneu­se­ment sus­pen­due en in­terne, pour évi­ter no­tam­ment les bruits de ma­ni­pu­la­tion, peut être in­cli­née vers l’avant ou vers l’ar­rière à rai­son de 20°. Ce qui per­met, tout en mon­tant le mi­cro en po­si­tion ver­ti­cale, très stable, de ne pas le col­ler di­rec­te­ment de­vant les lèvres du chan­teur, mais dans un angle lé­gè­re­ment dé­ca­lé, au-des­sus ou en des­sous desdites lèvres. Cette in­cli­nai­son per­met

Le Schoeps CM 51/3. Le Schoeps V4 U,

sa sus­pen­sion et sa jo­lie boîte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.