L

KR Home-Studio - - CRÉER -

a Conven­tion-Cadre des Na­tions Unies sur les Chan­ge­ments Cli­ma­tiques, dite « CCNUCC » (« UNFCCC » en an­glais) (fi­gure 1), a été adop­tée au cours du Som­met de la Terre de Rio de Ja­nei­ro en 1992. Elle est en­trée en vi­gueur le 21 mars 1994 et a été ra­ti­fiée par 196 pays. Son ob­jec­tif est de main­te­nir un ré­chauf­fe­ment mon­dial in­fé­rieur à 2°C, ni­veau à par­tir du­quel les consé­quences peuvent être si­gni­fi­ca­tives pour notre pla­nète. Nous avons dé­jà évo­qué ce su­jet il y a quelque temps (KR n°269) et il ne m’ap­par­tient pas dans ces lignes de don­ner un avis sur la per­ti­nence des moyens qui se­ront mis en oeuvre pour tendre vers cet en­ga­ge­ment. Ce­pen­dant, la fa­bri­ca­tion de nos ins­tru­ments de mu­sique, la ma­nière dont nous or­ga­ni­sons nos spec­tacles contri­buent, à leur me­sure, aux in­ci­dences cli­ma­tiques ! Alors, com­ment pour­rons-nous exer­cer notre art si nous de­vons aus­si te­nir compte de ce contexte ?

Un bi­lan for­cé­ment né­ga­tif…

Même si cer­taines thèses con­cer­nant les ver­tus de la « dé­crois­sance » éco­no­mique peuvent être lues avec in­té­rêt, elles pro­posent un mo­dèle to­ta­le­ment à l’op­po­sé de ce­lui dans le­quel nous vi­vons notre art au quo­ti­dien : après « notre » pre­mier cla­vier de dé­bu­tant d’en­trée de gamme à une cen­taine d’eu­ros, nous se­rons nom­breux à rê­ver du « top » pro­po­sé par Ya­ma­ha ou Korg, ou à es­pé­rer voir trô­ner un jour un pia­no à queue dans notre sa­lon… Au­cun gui­ta­riste élec­trique ne pour­ra dire ne pas es­pé­rer pou­voir se payer une « Strat » ori­gi­nale ou se faire fa­bri­quer un ins­tru­ment sur me­sure ! Que dire d’un saxo­phone de fa­bri­ca­tion chi­noise qui ne coûte « que » quelques cen­taines d’eu­ros mais qu’il fau­dra, au bout de… re­la­ti­ve­ment peu de temps, je­ter car il n’est pas ré­pa­rable face au Sel­mer pour le­quel il fau­dra dé­pen­ser au moins dix fois plus, même s’il du­re­ra une vie ? Notre art, comme tous les arts d’ailleurs, est quelque chose de « gra­tuit » dans ce sens qu’il n’a de fi­na­li­té que… dans le plai­sir plus ou moins égoïste que nous avons à le

pra­ti­quer, et qu’il n’a, au-de­là de cet ob­jec­tif dé­jà fort louable, au­cun in­té­rêt ali­men­taire, mo­ral ou éco­no­mique ! Si ce n’est ce­lui de… nous faire ache­ter des ins­tru­ments, dont la fa­bri­ca­tion, le trans­port, la dis­tri­bu­tion n’ont que des ef­fets né­ga­tifs en termes de bi­lan car­bone et sou­vent de pol­lu­tion liée aux dé­chets de fa­bri­ca­tion ! Tout comme, en dé­fi­ni­tive, la réa­li­sa­tion du ma­ga­zine pa­pier dans le­quel vous li­sez ces lignes ! Que dire en­core des concerts où nous nous ren­drons en masse, en… voi­ture, et où nous as­sis­te­rons à une dé­bauche de consom­ma­tion élec­trique et dont tout le ma­té­riel au­ra été ache­mi­né par plu­sieurs se­mi-re­morques à tra­vers toute l’Eu­rope… Et même si des ef­forts si­gni­fi­ca­tifs sont faits par les or­ga­ni­sa­teurs de fes­ti­vals, par exemple, les lieux sont par­fois en triste état après les spec­tacles ! Rai­son­ne­ment par l’ab­surde, bien évi­dem­ment, puisque re­mettre en cause l’en­semble de la fi­lière cultu­relle sur un « simple » cri­tère éco­lo­gique ne pour­rait ger­mer que dans une tête sans doute un peu ex­tré­miste !

Des « his­toires de bois »

C’est évi­dem­ment à la lu­the­rie que l’on pen­se­ra en pre­mier…

L’af­fiche de la COP21.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.