«L

KR Home-Studio - - CRÉER -

e terme an­glais “so­lid-state” si­gni­fie que le disque SSD est consti­tué de mé­moires à se­mi-conduc­teurs à l’état so­lide, par op­po­si­tion aux disques durs clas­siques, sur les­quels les don­nées sont écrites sur un sup­port ma­gné­tique en ro­ta­tion ra­pide. » (Wi­ki­pé­dia). L’uti­li­sa­tion de mé­moires flash (EEPROM) dans cette nou­velle gé­né­ra­tion de sto­ckage per­met donc d’ob­te­nir des temps d’ac­cès très ra­pides, de l’ordre du dixième de ms, contre une quin­zaine de ms avec un simple disque ro­ta­tif de 7 200 tr/mn. La du­rée de vie des cel­lules de sto­ckage en lec­ture/écri­ture reste mal­gré tout la prin­ci­pale li­mite des SSD que les ap­pli­ca­tions qui suivent peuvent ai­der à pro­lon­ger.

SSD Fresh

La mis­sion de SSD Fresh (fi­gure 1), comme son nom l’in­dique, se­ra d’amé­lio­rer le fonc­tion­ne­ment des SSD sous tous les sys­tèmes d’ex­ploi­ta­tion Win­dows, de­puis XP, Vis­ta/7/8 jus­qu’à l’op­ti­mi­sa­tion pour Win 10, afin de ti­rer le meilleur par­ti de ces nou­veaux sup­ports ma­giques ba­sés sur des mo­dules de mé­moire. En plus de l’amé­lio­ra­tion des temps de dé­mar­rage, SSD Fresh per­met de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.