Klark Tek­nik DN27 et DN360 des lé­gendes gra­phiques

KR Home-Studio - - VINTAGE -

De­puis le mi­lieu des an­nées 70, on a pu voir le fa­meux DN27 dans tous les racks de so­no­ri­sa­tion, de fa­çade et sur­tout de re­tours. L’un de ses des­cen­dants, le DN360, tou­jours au ca­ta­logue Klark Tek­nik, lui a em­boî­té le pas.

La li­gnée DN

Le DN27 est un éga­li­seur gra­phique tiers d’oc­tave ra­ckable au look « clas­sique », avec sa fa­çade en mé­tal bros­sé et son ali­gne­ment de po­ten­tio­mètres li­néaires de 60 mm, 27 donc, cha­cun pou­vant « mon­ter » ou « des­cendre » jus­qu’à 12 dB au-des­sous ou au-des­sus du 0 dB « flat ». Les filtres sont cen­trés sur une suc­ces­sion de fré­quences que tout le monde de­vrait connaître : 40, 50, 63, 80, 100, 125, 160, 200, 250, 315, 400, 500, 630, 800, 1K, 1K25, 1K6, 2K, 2K5, 3K15, 4K, 5K, 6K3, 8K, 10K, 12K5 et 16K (comme mar­qué sur la sé­ri­gra­phie). À droite de l’en­fi­lade se trouvent un com­mu­ta­teur per­met­tant de pas­ser de EQ à By­pass, un po­tard de gain et un com­mu­ta­teur marche-ar­rêt : et c’est tout ! Pour­tant, le DN27A est do­té de fonc­tions et amé­lio­ra­tions no­tables : un al­lu­mage re­tar­dé, le by­pass de l’éga­li­seur et du « to­tal sys­tem », la pos­si­bi­li­té de le­ver la terre et enfin celle d’ajout de cir­cuits im­pri­més op­tion­nels. En­trée et sor­ties sont sy­mé­triques, en XLR, alors que la plu­part des ma­chines de l’époque sont plu­tôt en asy­mé­trique et en Cinch/RCA. À no­ter que si on le connaît sous sa forme brute, nu et prêt à mon­ter en rack, l’ani­mal a été un jour pro­po­sé ha­billé d’un splen­dide boî­tier en teck ! Ap­pa­ru en 1984, le DN360, qui semble être un double DN27 (tant ils se ressemblent), est en fait beau­coup plus que ce­la. Il s’agit bien d’un gra­phique double canal, mais cha­cun peut tra­vailler sur quelque 30 bandes (en fait 31), entre 25 Hz et 20 kHz. On trouve les fré­quences de cen­trage du DN27, mais y ont été ajou­tées les 20, 25 et 31 Hz, dans le bas du spectre, ain­si que le 20K dans le haut. La ré­so­lu­tion des fa­ders est va­riable : on choi­sit entre un cut ou un boost de 6 ou 12 dB (fonc­tion « Scale ») et un filtre roll-off de 18 dB/oc­tave (-3 dB à 30 Hz) peut être com­mu­té sur chaque canal. Une fonc­tion très utile lorsque l’on sait que sur scène ce genre de vi­bra­tions se trans­met ai­sé­ment par trans­mis­sion so­li­dienne, par les pieds de mi­cro et même le corps des mi­cros. En stu­dio, même si ce­la se fait au­jourd’hui le plus sou­vent en nu­mé­rique, un éga­li­seur gra­phique tiers d’oc­tave peut ai­der à cor­ri­ger les im­per­fec­tions de l’acous­tique d’une ca­bine et, comme les fré­quences du 360 cor­res­pondent à celles de l’ana­ly­seur en temps réel DN6000, son uti­li­sa­tion est sim­pli­fiée. Il est bien sûr pos­sible de pra­ti­quer la même opé­ra­tion d’éga­li­sa­tion de salle ou de sys­tème sur une so­no­ri­sa­tion de fa­çade, mais l’em­ploi ha­bi­tuel de ce genre de gra­phique est sur­tout ce­lui de « cor­rec­tion » de cir­cuits de re­tours ou d’en­ceintes de retour. Ces der­nières ayant ten­dance, à l’usage, à chan­ger de ré­ponse fré­quen­tielle, il est in­dis­pen­sable de les « re­des­si­ner » pé­rio­di­que­ment. Bien sûr, le gra­phique est l’ou­til rê­vé pour re­pé­rer et at­té­nuer les fré­quences d’ac­croche, celles qui font que le sys­tème se met en mode boucle acous­tique : le fa­meux ef­fet lar­sen. Klaus Blas­quiz

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.